jeudi, 22 mars 2012

Piémont d’Alaric : Aides aux territoires, promesse tenue, Robert Alric les présente aux élus de son canton

piemontalaric aide aux communes (8).jpg

Le 15 mars dernier, Robert Alric, le Conseiller Général du canton, Pierre Gabas, Directeur de Cabinet du Conseil Général et Martine Baubil Directrice du Pôle des Aménagements durables, ont présenté les principaux axes des aides aux communes aux maires du canton. Une réunion faisant suite à celle du mois de septembre lors de laquelle Robert Alric avait précisé toute l’importance que le Département accorde aux principe de l’aide financière en investissement qui est accordée aux communes et à leur groupement. (cf. l’article paru le 10/10/11 dans nos colonnes). Fidèle à la promesse du président du conseil général, André Viola, l’élu est venu faire le point avec les édiles de son canton. L’aide à la voirie a bien été réintroduite dans les aides départementales au grand soulagement des élus de terrain qui craignaient, à juste titre, de ne pouvoir faire de gros travaux sur leurs rues par manque de partenaires financiers. Afin de leur faciliter la tache, le calendrier des notifications a été avancé, les élus devant respecter les délais fixés par le règlement départemental des aides.

piemontalaric aide aux communes (6).jpg

30M€ d’aide aux territoires:

L’enveloppe budgétaire dédiée aux communes et aux intercommunalités est fixée à prés de 30 Millions d’euros, soit plus de 18% par rapport à celle de 2011, dont 4,5 M€ réservés à la voirie, plus du double de celle distribuée l’an passé. A ce sujet P. Gabas devait préciser que les demandes de voiries seront votées au mois de juin pour permettre aux travaux de débuter dés le mois de septembre. A noter que l’accessibilité pour les personnes handicapées aux bâtiments publics est un cheval de bataille du département qui en fait un préalable à tous travaux sur les bâtiments publics. Si ce dernier se dit conscient qu’en ce qui concerne les écoles, toute construction génère une dépense colossale, il ne pourra toutefois intervenir que si le projet est porteur d’accessibilité ou concerne l’installation d’une chaudière à bois pour le chauffage. Quant à l’eau et l’assainissement, qui représentent une masse importante des demandes d’aide, les critères retenus seront ceux fixés pas l’Agence de l’Eau et les dossiers étudiés à la commission permanente d’avril.

Prioriser les projets, une nécessité pour le département:

Trois critères ont toutefois été fixés aux territoires par le département, pas de subventions non utilisées, les élus devront regarder si le projet est abandonné, ou demander l’acompte de 20% dans les deux ans de l’accord, il devra être réalisable dans l’année et il y a obligation de prioriser les dossiers de demande. La durée des priorités départementales dans le temps a fait débats auprès des piémontais qui ont souhaité avoir une précision dessus, en effet comment prévoir un dossier qui ne pourrait en tout état de cause, vu la durée de la mise en route du projet, débuter dans l’année ? Une remarque qui a été prise en compte par les représentants du département qui se sont engagés à y apporter une réponse nette. Le but du département est clair, assainir les aides départementales tout en continuant à soutenir les communes audoises, un message porteur d’espoir que les maires du canton de Capendu ont écouté avec attention.

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.