http://www.lindependant.fr/aude/capendu/ http://www.lindependant.fr/aude/comigne/


samedi, 07 avril 2012

Pas d’augmentation du taux des impôts locaux en 2012

conseil municipal (4).jpgCette année de nouveau, la municipalité a décidé de conserver les taux actuels des impôts et taxes locales qui lui sont afférentes, le conseil municipal a manifesté clairement sa volonté d’avoir des taxes plus élevées pour les propriétaires que pour les locataires. Les taux des impôts locaux 2012 restent fixés à 14% pour la taxe d’habitation, 43% pour le foncier bâti et 98% pour le foncier non bâti. Bien entendu des taux qui sont à ramener à la base fiscale fixée par l’état. A l’occasion du vote des taux, Jean-Jacques Camel, le maire a rappelé que les contribuables ont tendance à créditer les communes des hausses alors « que pour nos concitoyens, les impôts augmenteront quand même à cause de l’augmentation structurelles des bases, qui sont, elles fixées par l’Etat et non par les communes !» a souligné l’édile.

conseil municipal (1).jpg

En précédant à ce vote le conseil municipal a aussi eu à approuver les comptes administratifs de la commune concernant le budget principal ainsi que ceux de l’eau et de l’assainissement, lotissement, des transports et du CCAS. Pour les transports, le nouveau bus de la commune s’étant révélé dangereux, il a été décidé de le changer pour un autre plus sécuritaire ce qui a forcément eu un impact réel sur ce budget, de même que la forte augmentation des carburants. Un budget, qui malgré ces déboires a réussi à se maintenir dans le créneau prévu de 32 000€ pour 2011. En ce qui concerne le budget lotissement (Moulin de Patane », il reste déficitaire du solde des travaux restant à faire ainsi que d’un terrain de 800m² étant encore à la vente. Le budget eau et assainissement est resté équilibré, mais Jean Jacques Camel a rappelé que le froid intense de cet hiver a causé le gel d’un tuyau de la station d’épuration sur une longueur de 80m, ce qui a eu un surcoût de 27 000€ heureusement partagé avec la commune de Marseillette co-utilisatrice de cette station. « Avec un coût linéaire de 300€ le mètre, les communes sont obligées de bricoler pour y arriver» a dit le maire, avant d’informer son conseil que pour 2011 ce budget a représenté 263 000€ d’investissement pour la commune.

conseil municipal (2).jpgLe budget du CCAS s’est élevé à 3 907€ environ (repas 3ème âge et diverses aides accordées). Depuis le transport à 1€ mis en place par le département, la commune ne peut plus participer au financement des tickets pour les plus démunis. Le budget général s’est élevé lui, à un peu plus de 2M€ en 2011, ce qui porte le total des budgets de la commune à environ 2 600 000€. « Nous ruinons peut être la France, mais au moins notre budget est équilibré contrairement à celui de l’Etat et les Emprunts immobiliers sont totalement couverts par les locations.» a souligné Jean Jacques Camel. La note électricité est très lourde pour la commune, le remplacement prévu des boules par des diodes, ne représentera qu’une économie de 20% alors que selon l’édile l’extinction des lumières une partie de la nuit devrait représenter 40% de moins sur la note, un projet qui fait actuellement débat au sein du conseil.

conseil municipal (3).jpg

Le conseil municipal, sous la houlette d’Alain Combette, premier adjoint au maire, a voté à l’unanimité les comptes administratifs de la municipalité et félicité le maire et son équipe administrative pour la saine gestion de la commune.

Les commentaires sont fermés.