http://www.lindependant.fr/aude/capendu/ http://www.lindependant.fr/aude/comigne/


mardi, 15 mai 2012

Capendu a commémoré dans le recueillement le 67ème anniversaire de l’armistice du 8 mai 1945

un petit clic pour visionner l'album du 8 mai 1945

capendu,8 mai 1945Même si le temps ne s’y prêtait pas vraiment, un long cortège composé par les membres de l’Association des Anciens Combattants de Capendu, le président Alain Combette en tête, le chef de brigade de la gendarmerie Victor Andrade, ainsi que le corps des sapeurs pompiers capenduciens sous la houlette de son chef de centre, Jean-Emmanuel Fourcade et Daniel Combes, pour les officiers de réserve de l’armée de l’air, est parti de la place de la Mairie pour rejoindre le monument aux morts du complexe sportif Michel Belanga. Le ciel était aux couleurs des larmes et la foule recueillie peu nombreuse venue pour entourer les derniers survivants de la seconde guerre mondiale. Après le lever aux couleurs par les sapeurs pompiers capenduciens, la traditionnelle gerbe devait être déposée, cette année par deux jeunes sapeurs du centre de secours en présence du Président des Anciens Combattants et de Jean Jacques Camel, le maire du village.

capendu,8 mai 1945

Alain Combette a ensuite lu le message du Secrétaire d’Etat chargé des Anciens Combattants avant que Jean Jacques Camel souligne que « réunis ici nous refusons que le poison du nationalisme, du négationnisme et de l’antisémitisme renaisse », pour l’édile il importe de « rester unis et vigilants, il faut se souvenir toujours des idéaux portés et défendus par la Résistance, ils sont le fondement de notre République ». Cette année l’édile a souhaité rendre hommage aux Malgré Nous enrôlés de force dans l’armée allemande et dont 40 000 ne revinrent jamais.

capendu,8 mai 1945

A cette occasion il devait lire l’émouvant message d’André Bechtel (Les Malgré Nous) qui commence et fini par « Nous avions 18 ans, ou un peu plus », disant en phrases courtes tout le désespoir de cette jeunesse à cheval sur deux pays et sacrifiée par l’occupant. Le Maire a aussi annoncé la venue fin juin d’un des deux derniers survivants de la famille Marcovici, Robert Marcault. En effet en hommage à ses sœurs et à sa famille emportée et décimée par la tourmente d’une épuration sans nom, la municipalité capenducienne a souhaité apposer une plaque commémorative au nom de Mireille et Claude Marcovici assassinées à leur arrivée à Birkenau. Moment très émouvant suivi par le chant des partisans que tous ont écouté dans un profond recueillement.

capendu,8 mai 1945capendu,8 mai 1945

00:11 Publié dans Vie du village | Lien permanent | capendu | Commentaires (0) | Tags : capendu, 8 mai 1945 | |  Facebook |  Imprimer | | |

Les commentaires sont fermés.