http://www.lindependant.fr/aude/capendu/ http://www.lindependant.fr/aude/comigne/


samedi, 22 décembre 2012

Des Hortensias Bleus et beaucoup d’amour pour la jeune centenaire de la résidence des Figuères.

Malicieusement adorable, Raymonde Mornat est une vieille dame qui ne fait surtout pas les 100 printemps qu’elle vient tout juste de souffler. Cette pétillante habitante de la résidence des Figuères, regarde la vie avec des yeux d’enfant, bleus comme l’azur, et un immense sourire plein de joie. Dotée d’une bonne humeur contagieuse, elle illumine tous ceux qui l’approchent. Cent ans, la belle affaire, les années n’ont plus de prises sur Raymonde qui distribue avec malice son affection à ceux qui l’entourent au quotidien.

Capendu, Figuères, Raymonde MornatNée à Saint Ouen le 6 décembre 1912, d’un père menuisier et d’une mère blanchisseuse, elle vivait dans un douillet cocon familial avec son frère Maurice de deux ans son aîné.14/18, quatre années d’une effroyable guerre qui lui a pris son père, son oncle et leurs épouses. Quatre orphelins, pupilles de la nation qui ont été confiés à des paysans de centre de la France.

Capendu, Figuères, Raymonde MornatA 14 ans Raymonde Dupray travaille dans une ferme et se marie avec Jean Mornat le 4 avril 1934. 1939, la guerre frappe à nouveau la France et elle la courageuse élève ses trois enfants, Raymond, Jeannine et Marcelle, pendant que son mari est à la guerre. Quatre années difficiles qu’elle a illuminé de son inaltérable bonne humeur. De retour au foyer Jean emmène sa petite famille dans le centre de la France où ils s’établissent. La joie de marier leurs enfants, la naissance de 4 petits enfants et celle de connaître leurs 6 arrières petits enfants a comblée leur vie de bonheur. 60 puis 70 ans de mariage, et voilà que Jean la quitte, il a 96 ans. Depuis 5 ans, l’âge venant, elle s’est établie aux Figuères et y coule une vie sereine et paisible entourée de l’affection des siens et du personnel de la résidence.

Capendu, Figuères, Raymonde Mornat

Tous s’étaient réunis autour d’elle pour lui offrir un magnifique bouquet d’hortensias bleus « oh, que c’est beau, mes fleurs préférés, merci. » devait murmurer la centenaire émue. Entourée par sa fille, Syvie Darné, la directrice des Figuères, JJ Camel, maire de la commune et du maire de St Nazaire, le dernier village dans lequel elle a longtemps vécu. Bon anniversaire Madame Mornat, vous voici entrée dans le club très fermé des 4 centenaires de la résidence

Les commentaires sont fermés.