http://www.lindependant.fr/aude/capendu/ http://www.lindependant.fr/aude/comigne/


lundi, 13 mai 2013

Le Top du Roulier, institution capenducienne rouvre ses portes avec brio et charme

Le Top du Roulier, une institution capenducienne pour ne pas dire audoise a rouvert ses portes en fanfare. Tout a débuté par un très agréable, et savoureux lunch lors de son inauguration qui a eu lieu le 6 mai dernier. De très nombreux capenduciens et piémontais étaient invités, corps de métiers, associations ou élus, et tous sont venus sans exception. C'est que le Top avait laissé un grand vide au sein du village lors de sa fermeture. Aussi ce 6 mai quand Jean Philippe Damia et Mathieu Pagès ont ouvert les portes de leur établissement, c'est avec curiosité et appréhension que les visiteurs sont entrés, et là ils ont retrouvé intact et lifté de neuf leur Top, il avait gardé tout son charme d'hacienda à la capenducienne, qui ouvre portes et fenêtre sur l'extérieur, avec un changement, désormais l'entrée se fait sur l'arrière du bâtiment principal et non par la RN113 et par la terrasse aménagée dans la cour, les véhicules pouvant maintenant se garer dans les ruelles avoisinantes.

capendu,top du roulier

La fresque, elle aussi était là, elle avait simplement changé de mur. En effet pour des raisons pratiques et fonctionnelles les cuisines ont changé de côté.« Vous savez, il est impensable qu'une assiette arrive froide sur la table d'un client » confie Jean Philippe Damia, et quand on lui demande comment lui, le pharmacien et son compère, se sont lancés dans l'aventure, sa réponse fuse rapide et précise, «  Avec Mathieu, quand nous avons su que le Top du Roulier était à vendre, nous avons foncé. Cela faisait longtemps que j'avais cette envie d'être hôtelier et restaurateur et mon ami aussi. »

Lors de son ouverture officielle, le 8 mai, il n'était pas rare de le voir, passer au service, comme si il avait fait cela toute sa vie, pendant que son compère accueillait les dîneurs, et il y en a eu ce jour là. Capenduciens, audois ou étrangers au département, ils étaient une quarantaine à déguster les savoureux menus qui leur ont été proposés. De l'aveu des propriétaires, c'est uniquement du frais  qui sera servi, ils ont pris le pari de l'authenticité et de la qualité avec une carte éclectique. Voilà c'est dit, le Top est reparti « comme en quarante », il n'y a aucun doute la dessus, on dirait qu'il n'a jamais fermé. Il faut dire que les capenduciens se sont fait peur, car l'établissement, cher à Michel Quaranta et à la Nine sa mère, ne trouvait pas de repreneur, et puis il avait subi de lourds avatars durant sa fermeture, un feu provoqué par des squatters, le vol de sa robinetterie et de tout son cuivre... Ils ont cru un instant qu'il était blessé à mort.

capendu,top du roulier

Une affaire d'amitié entre deux hommes qui fait revivre un pan de son histoire au village pour le plus grand plaisir des capenduciens qui n'attendaient que cela. Ce sont des gens d'ici, le pharmacien lui habite à Foncouverte, et Mathieu Pagès, petit fils de Gaston Bonheur vit à Barbaira.

Merci à André Sicre pour ses belles photos que j'ai mises sur le blog et à Christophe Barraut pour celle de l'édition papier


Commentaires

Etape à Capendu dimanche soir dernier, le top du roulier que j'ai connu dans mon enfance m'est apparu comme une évidence.
Le cadre a certes changé, mais l'esprit est demeuré...
Une belle carte à consonance régionale, foie gras mi-cuit (excellent!), escargot a la carcassonnaise, cassoulet maison et autre lapin en saupiquet.
Que du frais de l'entrée aux desserts (mention pour le soufflé glacé au Grand Marnier)
Et tout cela après seulement 10 jours d'existence.
La carte des vins est juste pertinente et largement abordable.
Bonne continuation à cette belle équipe!

Écrit par : MARCEROU | jeudi, 23 mai 2013

Les commentaires sont fermés.