http://www.lindependant.fr/aude/capendu/ http://www.lindependant.fr/aude/comigne/


mercredi, 11 septembre 2013

PIEMONT D'ALARIC: Les Philosophes Barbare sortent de résidence le 13 septembre prochain à 19 au Chai

Capendu, Piémont d'Alaric, Le Chai, Cie les Philosophes Barbares

En résidence au Chai, l'espace culturel de Piémont d'Alaric, du 9 au 14 septembre, la Compagnie des « Philosophes Barbare » est venue s'y installer le temps de travailler  à la mise en scène de son prochain spectacle de marionnettes pour adultes. Et oui ça existe aussi pour adultes, alors attention une petite mise en garde est de rigueur, parents ce spectacle est réservé aux personnes de plus de 12 ans, enfants s'abstenir. D'après les Métamorphoses d'Ovide, c'est la mise en scène de la fascination du pouvoir qui se glisse au fond des entrailles des personnage et telle une faim tenace et insatiable, elle ronge tout. Cette fable théâtrale s'inspire du mythe d'Ovide, et dans un décor épuré et enfermés dans un carré tracé au sol, les trois comédiens et la marionnette vont se confronter au jeux du pouvoir et c'est la chute et la désintégration dans le palais royale.

Capendu, Piémont d'Alaric, Le Chai, Cie les Philosophes Barbares

La restitution de ce travail sera donc le vendredi 13 septembre à 19h au Chai. Elle durera 20 à 30 minutes et sera suivie, comme à l’habitude, d’une discussion ouverte avec les comédiens et d’un pot de l’amitié. Sans nul doute, le spectacle sera de qualité, alors, attention la salle est petite, il vaut mieux arriver tôt pour assister à la première représentation de cette troupe qui partira ensuite en tournée pour présenter son spectacle.

Renseignements diverses

Les acteurs:  Glenn Cloarec, Romain Landat, Vitalia Samuilova Lumière : Arthur Gueydan - Mise en scène : Maëlle Le Gall - Soutiens : Le tas de Sable,Cie Ches Panses Vertes; Le Chai à Capendu - Contact :  Le Chai, Espace Culturel Intercommunal- 63 av. des Anciens Combattants - 11700 CAPENDU - Tél. 04 68 79 73 98 - Fax. 04 68 79 29 19 - Web. www.piemont-alaric.fr

Les commentaires sont fermés.