http://www.lindependant.fr/aude/capendu/ http://www.lindependant.fr/aude/comigne/


samedi, 25 janvier 2014

PIEMONT D'ALARIC : Mémoires et Traces, exposition de Jean Pierre Montaron au Chai

 

En ce moment, et jusqu'au 10 février prochain, l'exposition « La guerre de 14-18, Mémoire et Traces » de Jean Pierre Montaron est installée au Chai. Cet ancien conseiller d'orientation-psychologue auprès du tribunal pour enfant d'Evry dans l'Essonne s'est installé à la Livinière dans l'Hérault depuis 8 ans. Artiste peintre dans l'âme, il a commencé à user ses pinceaux à l'âge de 30 ans.

le chai expo montaron (1).JPG

Un art pratiqué en parallèle à sa profession d'enseignant en prison. Travail qui l'a profondément marqué, et qui a donné « Les jeunes en prison », livre paru aux éditions du Seuil. Son second manuscrit «  S.E.F. sans école fixe », actuellement en attente d'éditeur, est un savant mélange entre la peinture acrylique et le témoignage d'adolescents de moins de seize en rupture d'école et en déscolarisation. Paroles recueillies durant son expérience de conseiller d'orientation, que le peintre écrivain a souhaité mettre en exergue en peinture pour en souligner la force

le chai expo montaron (4).JPG

En parallèle à cette écriture peinte, l'artiste a fait tout un travail de création sur la guerre de 14-18. Une œuvre pour exprimer révolte, émotion et fascination, « peut être à cause de ce grand oncle disparu ou de ce grand père gazé en 14/18 », ou tout simplement par ce qu'il en a vu et lu au cours de sa vie. Durant plus de trois ans il a travaillé sur cette exposition. Collage, découpage, montage, marouflage et pigmentations sont à la base de tableaux parlants, reflets de documents familiaux et d'articles d'époque de l'Illustration. « Vous savez, j'ai toujours en mémoire ce souvenir de commémorations prenantes au monument aux morts. » affirme t'il avant de parler d'une voix feutrées pleine de ressentiment et de douleur de ces soldats envoyés à la boucherie dans la boue des tranchées ou fusillés pour l'exemple, et auxquels il souhaite rendre hommage à sa façon.

le chai expo montaron (15).JPG

Une exposition magistrale faite de douleur, d'émotion et de révolte, avec laquelle Jean Pierre Montaron souhaite marquer à sa façon le centenaire du début de la guerre 14-18. Son œuvre qui fera aussi l'objet d'une exposition à l'Espace Gibert de Lézignan du 10 octobre au 15 novembre dans le cadre du 100ème anniversaire de cette « guerre qui n'a rien réglé ».

Les commentaires sont fermés.