http://www.lindependant.fr/aude/capendu/ http://www.lindependant.fr/aude/comigne/


samedi, 22 février 2014

Le monde du rugby capenducien en deuil, Louis Mignard s’est éteint.

Louis Mignard.jpg

C’est avec énormément de peine et de stupeur que les capenduciens ont appris le décès de « Loulou » Mignard, le 15 février dernier dans sa 93ème année. Il est parti sur la pointe des pieds laissant une peine immense à sa famille et ses amis. « Loulou », c’était un sourire permanent, une bonne humeur inébranlable. Loulou c’était aussi l’homme du rugby, celui qui durant près de trente ans a porté l’administration du club de Capendu à bout de bras, homme de l’ombre qui gérait l’intendance de main de maître, toujours là sur la touche, fou d’amour pour « son club ».

Cet homme discret a su conquérir le cœur des capenduciens par sa gentillesse, quand Capendu parlait rugby, il parlait Loulou tellement ce dernier était associé au club. Alors quand ce dernier a décidé de se retirer de son club, cela a surpris tout le monde. Son grand âge, sa douce épouse, la fatigue et surtout le profond désir de profiter un peu plus de sa famille et de laisser la place aux jeunes l’avaient poussé à le faire.

Mais si beaucoup l'ignoraient Louis c'était aussi un homme de devoir, il avait gravi tous les grades de la gendarmerie avant de prendre une retraite bien méritée en tant que Capitaine. De la période trouble de la guerre, il en parlait peu, lui le héros, le résistant, l'homme de l'ombre il a très rapidement intégré la résistance avec le groupe Morhange et le Conseil de la Résistance, pratiquant le renseignement actif contre l'occupant. C'est tout naturellement qu'on le retrouve dans Rhin et Danube en partance pour l'Allemagne ou il restera en occupation jusqu'en 1948. 

Ne vous y trompez pas, des projets Loulou en avait beaucoup et ces derniers temps il était tout bonnement entrain d’organiser le repas du 19 mars pour les anciens combattants capenduciens.

Ils étaient tous là, les larmes au cœur, malgré la pluie et le froid. Famille, rugbymans, amis, élus et capenduciens, pour l’accompagner à sa dernière demeure. Michel Quaranta, ancien président du Club, a prononcé, les larmes aux yeux, un émouvant éloge à son ami « Loulou », son compagnon de rugby et de cœur.

Sincères condoléances à son épouse Simone et à ses fils Jean, Fernand et Marc ainsi qu'à toute leur famille.

 

 

00:00 Publié dans Vie du village | Lien permanent | capendu | Commentaires (0) | Tags : capendu, louis mignard | |  Facebook |  Imprimer | | |

Les commentaires sont fermés.