http://www.lindependant.fr/aude/capendu/ http://www.lindependant.fr/aude/comigne/


mercredi, 04 juin 2014

2800 écoliers ont investi Capendu pour la traditionnelle Encontrada de l'Aude

 


Ce 3 juin, fiers de leur culture, 2800 écoliers audois ont pacifiquement envahis Capendu, juste le temps d'une Encontrada, heureux de participer au grand rassemblement des écoles occitanes de l'Aude. Invasion joyeuse et colorée qui s’est emparée de tout un village lors de la manifestation organisée par Fabienne Albert, conseillère pédagogique en langue occitane de l'académie de l'Aude, et la DDASEN

Capendu, Total Festum, Encontrada 2014

 

Cette année Estève et los Gigants (Estève et les Géants) a fait rêver les jeunes occitans. Il faut dire que tout au long de l’année scolaire les 93 écoles participantes au cours d’activités  occitan,  ont peaufiné le sujet, un travail basé sur le volontariat des classes concernées en liaison avec Fabienne Albert et l’académie de l’Aude. 

Tout a débuté dans le parc des Figuères par l'arrivée des écoliers et de leurs enseignants. Ces derniers amenaient avec eux un magnifique épouvantail, fabriqué avec amour, qui une fois installé dans les allées ombragées du parc a créé la plus belle rencontre d’épouvantails du département. Cette année pas de brume ou de pluie, du soleil un beau et franc soleil a accompagné les rires des enfants tout au long de la journée

Capendu, Total Festum, Encontrada 2014

 

 

 

 

Ils ont ensuite tous participé aux nombreuses activités culturelles et sportives qui leur ont été proposées. Ils ont chanté et dansé avec Goulamask, la Fanfareta et Castanha E Vinovel,

écouté Fai Deli et participés aux contes occitans d'Alan Roch. Mais pas que…  la partie sportive assurée par l'USSEP 11 a aussi rencontré son petit succès et que dire des joutes et du théâtre et autre Kamishibai qui ont empli stade et salles de spectacles de tout un village sans oublier ses placettes ombragées.

Aux couleurs de l’Occitanie, les banderoles ont maintenant regagné leurs écoles et rendez-vous est déjà pris pour « l’an que ven »

 

Les commentaires sont fermés.