http://www.lindependant.fr/aude/capendu/ http://www.lindependant.fr/aude/comigne/


mercredi, 03 septembre 2014

COMIGNE : « Comme Papy et Beau Papa », Moïse fait de la carthagène

comigne,carthagène,moïse rodriguez

La carthagène de Jules Domps, elle était connue dans le Piémontais, et particulièrement les comignoles et les douzénois. Un fin parfum de garrigues ensoleillée, un jus de raisin à bonne maturité, un doigt d'alcool et beaucoup de savoir faire et voilà un nectar bien audois à déguster. Jules tenait la recette de son beau père et la magnifiait à l'envie. Maintenant Jules est parti le rejoindre au paradis des vignerons et c'est son beau fils Moïse Rodiguez qui a repris le flambeau. 

comigne,carthagène,moïse rodriguezDurant des années il a apprivoisé le doux breuvage, l'a magnifié à son tour avant de l'offrir. Famille, amis et connaissances, tous ont adoré. Vigneron, il gère la propriété de la famille, récolte son raisin et l'amène à la coopérative, mais la carthagène, c'est lui et lui seul. Il a soigneusement sélectionné la vigne et le cépage, mais chut, c'est un secret. Sachez que le raisin mûri doucement sur les pentes de l'Alaric, dans un petit vallon bien protégé qui domine Comigne et que c'est en famille et à la main qu'il est vendangé. Les dosages, le mélange il a bien l'intention de les garder pour lui, pas question de dévoiler la recette, un jour ses fils reprendront le flambeau, mais en attendant c'est lui qui fait. 

Cela fait dix ans qu'il a le désir de commercialiser sa délicieuse carthagène. Alors il y a 2 ans, il a en préparé une bonne quantité, l'a laissé doucement se bonifier en cave avant de le mettre en bouteille. Il en a rempli 800 flacons, les a habillés de fuchsia et les a proposé à 200 invités au baptême. « C'est un vin liquoreux naturel, du raisin, pas de collage, pas de filtrage, produit à l'ancienne! Elle était réservée à la famille, on a soldé l'alcool des grands parents ! » et une belle histoire de transmission d'un patrimoine et de son savoir faire ancestral.

comigne,carthagène,moïse rodriguez

Avec son épouse Françoise, il cherche un circuit court et direct pour vendre sa carthagène. Ils ne souhaitent pas passer par un négociant et  comptent sur le bouche à oreille pour se faire connaître. Alors si le cœur vous en dit .... c'est à Comigne qu'il vous faudra aller, demandez Moïse et sa carthagène, tout le monde les connaît.

 

Les commentaires sont fermés.