http://www.lindependant.fr/aude/capendu/ http://www.lindependant.fr/aude/comigne/


jeudi, 27 novembre 2014

PIEMONT D'ALARIC « La tête du Roi »marionnettes pour adultes aux Chai le 28 novembre à 21h

Ce vendredi 28 novembre à 21h Le Chai présente une pièce de la Cie « KIOSK théâtre », la Tête du Roi, adaptation libre d'un mythe d’Ovide. Spectacle pour une marionnette qui a fait l'objet d'une résidence au Chai en septembre 2013. Une démonstration magistrale que de tous temps « Les chefs se succèdent et se ressemblent, ils semblent répondre aux appels d’une force supérieure puissante : le pouvoir. »

 

le chai annonce La tete du roiNellaTurkk (2).jpg

L'histoire 

Une situation décrite par Ovide dans les Métamorphoses qui trace les lignes d'un pouvoir malade dans un pays est dévasté. La faim est omniprésente et le ministre terrorisé. Trois serviteurs se plient aux exigences d'un roi délirant et frustré décidant de la pluie et du beau temps. Mais la réalité est les rattrape : il n’y a plus rien à manger y compris dans le palais, il faut trouver un moyen de survivre. Subitement le roi meurt laissant ses trois fidèles désemparés. Que sont-ils sans lui? Prisonniers d’une situation de crise leur survie est compromise. Pris de panique et de folie ils cherchent à retrouver un fonctionnement familier, mal à l'aise devant le trône vide. L’un d’eux s’impose en nouveau dirigeant fantoche et ils tentent de reprendre leurs activités. Mais l’ivresse du pouvoir transforme l’homme en une bête sauvage. C’est dans un décor épuré, enfermés dans un carré blanc tracé au sol que les trois comédiens et la marionnette vont se frotter au jeu du pouvoir.

Attention la salle est petite il est prudent de réserver ou d'arriver en avance.

Infos diverses

Spectacle d'une durée de 50 minutes à partir de 10 ans -  tarif 15€ - Tarif réduit (7 - 25 ans, étudiants, demandeurs d'emploi) : 10 Euros - Le Chai, 63 avenue des Anciens Combattants-11700 Capendu- tel 06 68 79 73 98 - ou sur son site : www.piemont-alaric.fr

 

 

Les commentaires sont fermés.