http://www.lindependant.fr/aude/capendu/ http://www.lindependant.fr/aude/comigne/


jeudi, 21 juillet 2011

La Commune vote son compte administratif à l’unanimité

IMG_1090.JPGMenu à la saveur budgétaire lors du dernier conseil municipal de Capendu qui a voté son compte administratif 2010 à l’unanimité. Un vote sans grande surprise pour la commune qui a largement équilibré dépenses et recettes de ses divers budgets. Une saine gestion qui fait preuve d’une excellente maîtrise des dépenses d’ordre générales qui se montent à 1 784 917 €, dont 674289 € d’investissement, pour 2 145 555€ de recettes, dont  647 345€ d’investissement. Ce qui dégage un excédent de recette d’environ 361 000€. En ce qui concerne les budgets annexes, la commune a fait preuve d’autant de rigueur que pour le budget principal. (Voir encadré)

A l’issue de l’approbation du Compte Administratif 2010 les élus ont ensuite eu à voter divers dossiers, notamment en ce qui concerne, la maintenant traditionnelle surveillance du village. C’est l’entreprise HERMES Sécurité de Trèbes qui a été retenue, elle assurera la tranquillité du village sur la période estivale allant du 1er juillet au 3 septembre. Une action rendue nécessaire devant les incivilités répétées qui ont lieu de manière récurrente durant cette période estivale. Les conseillers ont ensuite voté la création d’un poste d’attaché territorial en raison d’une forte croissance démographique sur la commune et devant la masse de travail inhérente à cette croissance. Suite à une étude de faisabilité et d’analyse des ressources en eau nécessaires pour les communes de Capendu et celle de Douzens, il a été décidé de mutualiser les ressources des puits Saint Maurice et station entre les deux villages. A cet effet le conseil va demander des subventions au département et à l’Agence de l’Eau pour relancer l’utilisation de ces puits. Devant l’énorme quantité d’eau utilisée sur l’aire des Corbière et les frais générés par cette utilisation massive, il a en outre été mis en place une taxe communale de l’eau d’un montant de 0,11 € par m3 pour les utilisateurs situés sur dernière.

Les budgets annexes en chiffres

CCAS :
Fonctionnement : dépenses 7 804.68  € - recettes 9 568.11 €

M 14 LOTISSEMENT :
Fonctionnement : dépenses 685 940.76 € - recettes 717 804.28 €
Investissement : dépenses 73 140.83 € - recettes  672 260.69 €

M 43 transports :
Fonctionnement : dépenses 38 937.55 € - recettes 54 658.00 €
Investissement : dépenses 32 932.02 € - recettes 42 600.00 €

M 49 – eau et assainissement :
Fonctionnement : dépenses 35 841.71  € - recettes 50 424.24 €
Investissement : dépenses 75 349.89 € - recettes 56 593.46 €

lundi, 09 mai 2011

La commune n’augmentera pas ses impôts en 2011

Capendu,  Budget, Piémont d'Alaric, Jean Jacques Camel

Pas d’augmentation des taxes et un fonctionnement maîtrisé :

C’est un budget général de 2 932 150 € que les élus capenduciens viennent de votre pour l’exercice 2011. Un budget prudent et ne progressant au total que de 8%, que le Maire et son conseil ont voté à l’unanimité. Une prudence totalement de mise, car les dotations de l’Etat se font attendre et que la conjoncture actuelle ne permet pas aux élus de rêver trop longtemps, leur marge de manœuvre étant plus que limitée.

Ce qui n’est d’ailleurs pas sans leur poser de soucis. Un cadre financier et conjoncturel que Jean Jacques Camel a expliqué à son conseil en préambule au vote des budgets communaux, en insistant sur les difficultés prévisibles à l’horizon des années à venir pour la gestion de la commune. Le conseil dans son ensemble a décidé de ne pas augmenter les taux d’imposition du foncier bâti, non bâti et de la taxe d’habitation, une décision rendue possible grâce à une bonne maîtrise du budget 2011 et ce malgré une hausse des charges inhérente à l’inflation et à la forte augmentation de l’électricité et du carburant. C’est donc un budget de fonctionnement, à hauteur de 1 656 300€, très maîtrisé qui a été accepté avec  une augmentation de seulement 3% par rapport à l’an dernier, à hauteur de l’inflation constatée par l’Etat.

Capendu,  Budget, Piémont d'Alaric, Jean Jacques CamelLes travaux d’investissement prévus pour 2011

En ce qui concerne son investissement, la commune relance ses grands travaux en augmentant prudemment son enveloppe de 14% par rapport à 2010. Une augmentation qui lui permettra de financer la réhabilitation de l’Avenue des Anciens Combattants, des travaux rendus plus que nécessaires au vu de l’état de la rue et attendus avec impatience par les capenduciens depuis trois ans. Une attente entrain d’être comblée car à l’heure actuelle ces travaux sont bien avancés.

Ce sera « Le Grand Chantier  2011 »,  car, comme l’a précisé Jean Jacques Camel, impossible à l’heure actuelle de pouvoir exécuter tous les travaux nécessaires à la fois. L’édile a souligné avec amertume la baisse des revenus communaux initiée pas le manque de la dotation globale d’investissement qui n’a pas été accordée à la commune depuis plusieurs années, et la difficulté pour le Département et la Région, qui connaissent les mêmes restrictions budgétaires, à pouvoir venir sur plusieurs gros programmes à la fois. « On doit s’adapter à la conjoncture, il est maintenant impossible pour une commune de faire quoique ce soit, le moindre investissement un peu lourd va prendre plusieurs années ! Et que dire ce qui va se passer lorsque la réforme des collectivités sera active » a-t-il aussi dit, inquiet, à ses élus.


Une difficulté qui n’empêchera toutefois pas la commune de consacrer 1 275 850 € à ses travaux, dont 540 000 € consacré à la réfection de la rue des Anciens Combattants, auxquels il faut rajouter 50 000€ pour l’enfouissement des réseaux secs. Le reste se répartissant entre le FACE (26 661€), l’entretien du parc forestier de la commune à hauteur de 10 000€, des travaux sur la mairie pour le même montant, 18 000 € consacrés au Foyer Culturel, 3 000€ pour l’entretien du lac, 34 000€ pour la chapelle du cimetière et des achats de gros matériels à hauteur de 80 000€

A l’issue du vote budgétaires, la commune a autorisé le SIC   prendre la compétence «  »Elaboration du plan de mise en accessibilité de la voirie et des aménagements des espaces publics«  et signés plusieurs conventions avec ERDF (prévention des risques climatiques), avec les ASF en ce qui concerne le rétablissement du chemin n°106 après réalisation du bassin de traitement des eaux B 3411 Sud. Elle a aussi signé une motion relative au contrat Etat-ONF 2012-2016 et pris une délibération relative à une demande d’agrément au titre du service civique.

 

Capendu,  Budget, Piémont d'Alaric, Jean Jacques Camel

Les budgets capenduciens en chiffres :

• La commune : 1 656 300 € de fonctionnement et 1 275 850 € d’investissement.
• Le lotissement du Pôle Santé : 190 982 € en fonctionnement et 182 982 € en investissement
• Les transports : 177 929 € de fonctionnement et 167 957 € d’investissement
• Eau & assainissement : 70 707 € de fonctionnement et 487 742 € d’investissement

samedi, 02 avril 2011

Puit Saint Martin et réhabilitation de la RD57 au menu du conseil municipal

RD57, mairie, Jean Jacques Camel, Puit Saint Maurice, Capendu, Intermarché, SofidisPuits Saint Maurice

C’est un mini conseil municipal qui a eu lieu ces jours ci à Capendu. Il s’agissait de valider les marchés concernant la deuxième tranche de la réhabilitation de l’avenue des Anciens Combattants (RD57). Mais auparavant, le maire a informé son conseil sur les avancées d’une étude concernant l’alimentation en eau de la commune et le puits Saint Maurice. La commune a en projet de relancer l’exploitation de ce puits qui serait chargé de la fourniture en eau pour la commune, lui rendant ainsi son indépendance en ce qui concerne cette fourniture. Mais, comme la municipalité de Douzens est aussi dépendante de ce puits, et que ce dernier a les ressources nécessaires pour les deux villages, il est envisagé la création d’un puits unique pour Capendu et Douzens. Le dossier serait sous maîtrise d’ouvrage capenducienne, à noter que l’état devrait financer une partie de ce dernier à hauteur de 80%. Quand à l’actuel puits station, il serait mis en sommeil au cas où son utilisation future se révèlerait nécessaire.

Permis de construire gelé, Intermarché et Sofidis mettent la municipalité au tribunal

Sur décision du Préfet, la commune capenducienne a été contrainte de suspendre le permis de construire demandé par Intermarché de Trèbes de s’implanter dans la zone d’activité de Piémont d’Alaric. Intermarché Trèbes et la société Sofidis, gérant les implantations commerciales et artisanales de cette zone ont décidé d’aller en justice contre la mairie et le Maire. Une décision qui lui a été imposée par les autorités préfectorales audoises et dont la municipalité ne veut pas accepter la paternité, « Ce n’est pas nous qui avons décidé de ne pas autoriser ce permis de construire, je ne vois pas pourquoi nous devrions en subir les conséquences » a précisé l’édile. L’édile a donc demandé l’autorisation à son conseil d’ester en justice, une délibération a donc été prise pour permettre à l’élu d’aller en justice au nom de la commune.

RD57, mairie, Jean Jacques Camel, Puit Saint Maurice, Capendu, Intermarché, SofidisAttribution des marchés de la RD57

Tous les lots sont fructueux, et après validation par le bureau d’étude qui a négocié une remise de 2% sur le montant total du marché, les lots ont été attribués. Le lot 1 sera géré par la SGREG qui aura en charge toute la voirie et l’assainissement de la rue pour un montant global de 478 226€ dont 12 013€ pris en charge par Piémont d’Alaric au titre de la partie arrière du Chai, espace culturel de la communauté de communes. La réfection du réseau d’eau sera assurée par l’entreprise Barbis de Carcassonne pour un montant de 32 884€, quand à l’éclairage public et tout ce qui concerne les réseaux électriques c’est l’entreprise Robert de Pomas qui en aura la charge pour un montant de 66 681€. Le lot serrurerie, qui concerne les caches des containeurs à ordures ménagère, est attribué à Métal d’Oc de Capendu pour un montant de 8 381€ et les espaces verts sont confiés aux établissements Planel de Couiza pour un montant de 34 427€. L’enrobé de la chaussé fait l’objet d’une prise en charge financière du département à hauteur de 65 000€. Toutes les entreprises retenues sont audoises.

Il a été décidé que le recours à l’emprunt pour la réfection de l’avenue se ferait à hauteur d’environ 50% du montant total de la facture, soit 300 000€ sur 776 000€ TTC de travaux. C’est le crédit agricole, qui propose le taux le plus intéressant, fixé à 4,04% sur 20 ans qui a été retenu, ce qui fera une mensualité de 5 283€ pour la commune. A noter qu’à partir de 2012 une baisse importante des annuités d’emprunts est attendue avec la cessation d’un gros emprunt municipal.
Tous les dossiers ont été votés à l’unanimité du Conseil.

vendredi, 28 janvier 2011

Réhabilitation de la rue des Anciens Combattants et divers travaux de voiries votés au conseil municipal

IMG_1902.JPGC'est un conseil municipal totalement consacré aux travaux de voiries du village qui a eu lieu dernièrement à Capendu. En effet la municipalité a fait de la fin des travaux de réhabilitation de la RD57 (rue des Anciens Combattant), le principal chantier de voirie de l'année 2011. La mairie vient de lancer la consultation destinée à choisir le coordonnateur de sécurité indispensable à ce genre de travaux. Cette dernière s'achèvera par l'ouverture des plis fin février, ce qui devrait permettre aux travaux de débuter mi mars.

IMG_1928.JPGUn chantier titanesque que J.J Camel, maire du village, souhaite voir se dérouler avec le moins de dérangement possible pour les riverains et la population du village. Il en a présenté les plans à ses conseillers durant la réunion. Rehaussement et rétrécissement de la chaussée, pavage et béton désactivé sont au menu de ces travaux. Afin de respecter la cohérence de la rue un dallage identique à celui posé sur la première partie de la rue sera installé à hauteur de l'espace culturel de Piémont d'Alaric, le Chai. Si pour des raisons de largeur obligatoire de la route départemental un trottoir minimaliste (40cm) sera installé sur le côté sud de la voie, celui du côté gauche remplira pleinement les obligations légales pour ce genre d'aménagement, large de deux mètres il sera accessible aux personnes à mobilité réduite. A noter que le stationnement ne sera pas possible sur la portion de voie allant de la rue de la gare à la rue Jean Jaurès, des barrières seront d'ailleurs installées pour garantir cette interdiction, toutefois trois places seront positionnées en face de la maison Bonhoure.
Tous les réseaux seront rénovés, avec installation en milieu de chaussée, les réseaux humides en plombs vont donc disparaître et les réseaux secs enterrés. Quant aux actuels platanes, ils sont aussi appelés à disparaître et leurs souches arrachées.

Tout un aménagement paysager a d'ailleurs étéIMG_1914.JPG décidé afin de palier à leur disparition, ils seront remplacés par de nouveaux platanes, mais en quantité moindre et accompagnés par d'autres arbres qui pourraient être des albizzias. La délimitation trottoir/chaussée sera matérialisée par une barrière verte composée de plantes méditerranéennes non arrosables, trois bancs sont prévus afin de permettre aux promeneurs de s'y reposer et les containers à ordures seront cachés dans les espaces verts ainsi aménagés. Un dossier important pour la commune qui en assurera les frais et dont le montant est estimé à prés d'un million d'euros. Toutefois elle a obtenu une participation à 80% sur le financement du FACE de la RD57 dont la facture s'élève à 90 000€.

Autres travaux de voirie votés au Conseil Municipal

Le pluvial de la rue du collège est prolongé jusqu'au ruisseau du collège, ce qui portera la facture à près de 90 000€. Un trottoir a été installé au croisement de la route de Marseillette et de la RN113, pour sécuriser la circulation piétonne. Divers travaux d'entretien de voirie ont aussi été votés pour un montant de 25 000€. Afin de ne pas pénaliser le budget sur un long terme, il a été décidé de budgéter sur deux exercices les travaux importants à réaliser par la municipalité en matière de voirie, ces derniers seront mis en chantier en 2012, notamment en ce qui concerne la rue de la Calade, ce qui devrait, pour l'instant, clore la réhabilitation de la cité.

IMG_1927.JPGLes élus ont ensuite évoqué leurs inquiétudes en ce qui concerne la réforme des collectivités territoriales à l'horizon 2014 et ont avalisé la démarche de Piémont d'Alaric de participer à des études sur le sujet afin de se donner les moyens de choisir en toute sérénité le futur de leur communauté de communes.

mardi, 07 décembre 2010

Un radar sur feux tricolores prévu à Capendu

IMG_1431.JPGConducteurs attention, la Sécurité Routière ne rigole plus, fini  les petits malin qui grillent systématiquement les feux tricolores au Terroir ! Un sport pratiqué assidûment par certains avec le plus grand mépris de la vie d'autrui. Pour assister à cette compétition, il n'y a qu'à s'installer à proximité des feux sur le parking du caveau du Terroir vers 7h du matin ou bien le soir à la tombée de la nuit et attendre, remarquez qu'en journée aussi il y a des petits malins qui passent l'air de rien, ils ne voient pas la signalisation (le soleil sans doute !) . Il y a toujours le ou la pressé(e), qui part à la bourre et qui pense rattraper son retard en faisant du grand n'importe quoi.

A ces téméraires inconscients, avertissement, très bientôt, à l'initiative de la Sécurité Routière et de la préfecture un splendide radar sur feux tricolores, destiné à piéger les chauffards qui grilleraient le feu, va être implanté, au carrefour de la route de Marseillette et à l'entrée du village sur la RN113. Et là action, réaction « tu grilles, tu payes ! », il en coûtera aux fautifs 4 points du permis et une belle amende.

IMG_1429.JPGLes services de l'Etat ont informé très récemment la mairie de cette décision. Jean Jacques Camel et son Adjoint Alain Combette ont donc écrit au Préfet afin de connaître l'implantation future du radar, et demandant si il était envisageable de le positionner sur les feux tricolores de la Leudes. Il faut dire que cet endroit, de sinistre réputation, est particulièrement accidentogène et que de très nombreux accidents se sont produits sur ce carrefour.
Ce n'est pas cette option qui a été retenue, le choix a porté sur les feux tricolores à l'entrée du village face au Terroir et au croisement de la route de Marseillette. Une modification du système signalétique est prévue, les feux clignotants nocturnes ne seront plus afin de garantir la pérennité de l'opération. A noter toutefois que la demande de l'édile a retenue l'attention des services de l'Etat et qu'à terme un second radar pourrait être installé dans la traversée de Capendu, au niveau des feux tricolores de la Leude cette fois-ci.

IMG_1430.JPGEspérons que cette salutaire initiative de la Sécurité Routière ramène les inconscients à un peu plus de respect de la vie d'autrui et du code la route.

00:36 Publié dans conseil municipal | Lien permanent | capendu | Commentaires (0) | Tags : feux tricolores, radar | |  Facebook |  Imprimer | | |

lundi, 06 décembre 2010

ZI et PICS au menu du conseil municipal

capendu_cons_municip1 (1).JPGC'est un ordre du jour chargé qui attendait les élus lors du dernier conseil municipal. Jean Jacques Camel, maire de la commune, a présenté le rapport d'activité 2009 de Piémont d'Alaric à ses conseillers. Un rapport d'activité présentant une saine gestion d'une communauté de commune peu endettée et qui a été approuvé à l'unanimité.

capendu_cons_municip1 (3).JPGL'édile a ensuite présenté la partie du plan de prévention risques inondation (PPRI) qui concerne la commune. Il a souligné l'enjeu qu'il représentait tout en soulignant l'importance de connaître les risques majeurs inhérents à la commune. Il attend maintenant avec impatience de connaître officiellement les zones inondables de Capendu, en effet de ces dernières dépendent le PLU, ainsi que la future zone d'activité, mise en stand by en attendant ce zonage. Il a aussi précisé qu'il faudrait rapidement organiser la prévention qui en découle. Alain Poumès, un de ses adjoints, suit le dossier. Il a rencontré B.R.L Ingénierie qui a lancé une étude sur les ouvrages entrant dans ce PPRI et envoyé un géomètre chargé d'étudier la pertinence des travaux réalisés depuis 1999. Un schéma doit en découler, reprenant le zonage après enquête publique. Il s'agit de mesurer les aléas et de bien identifier les zones à risques, car le zonage de ces dernières conditionnera leur constructibilité. Ce document qui est opposable aura valeur d'avis favorable ou défavorable lors de la validation ou non d'un permis de construire. Il doit aussi prendre en compte la sécurité des biens et des personnes, à noter que toute zone à possibilité inondable est inconstructible, et que les propriétaires de bâtis existant antérieurement à ce zonage devront prendre les mesures nécessaires pour assurer la sécurité de leurs biens.

capendu_cons_municip1 (4).JPGLe Plan Intercommunal de Sauvegarde (PICS) a aussi été l'objet de discussion. Il s'agit maintenant pour les communes piémontaises de définir qui fait quoi et comment en cas de risque majeur. Sur les sept risques identifiés sur Piémont d'Alaric, tous concernent Capendu, qui fait la totale avec des risques d'inondations, de mouvements de terrain, de feux de forêts, de risque industriels, de transports de matière dangereuses, de barrages et de séisme (ce dernier risque étant faible). Les élus doivent donc mettre en place un comité de pilotage des risques en liaison avec la communauté de communes. Un recensement des moyens, privés ou publics, en matériels ou personnel est en cours. Dans la foulée les capenduciens seront destinataires d'un document communal d'information sur les risques majeurs (DICRIM) leur donnant la marche à suivre et les consignes précises à respecter en cas de crise, leurs référents seront clairement identifiés.

Les autres dossiers :

- Un nouveau bus doté de tous les perfectionnements nécessaires vient d'être acquis.

- Jean Jacques Camel et son adjoint Alain Combette représenteront la commune lors de l'élection des délégués de secteur qui siégeront au tout nouveau Syndicat audois d'énergies. Un secteur qui comprend trois cantons : Capendu, Conques et Montréal.

- C'est le Cabinet LS Ingénierie de Carcassonne qui a été retenu pour l'étude paysagère et routière de la seconde tranche de réfection de la rue des Anciens Combattants (RD57). Une étude dont les résultats sont attendus fin janvier.

dimanche, 07 novembre 2010

Le Conseil Municipal refuse d'être une réserve d'indien dans un désert rural

IMG_9360.JPGC'est par une minute de silence en la mémoire d'Alain Bigou, conseiller municipal récemment décédé qu'a débuté le conseil municipal. Jean Jacques Camel, maire du village, a tenu à rendre hommage au combattant politique, militant et honnête qu'était Alain Bigou. Il a aussi souligné la grande gentillesse de ce dernier et son courage devant la maladie et a assuré l'épouse du défunt conseiller du profond soutien de la mairie.

Organisation territoriale :

C'est à l'unanimité que le conseil municipal rejette la réforme de l'organisation territoriale, les élus  capenduciens la jugent totalement contraire aux intérêts des territoires ruraux. En effet cette dernière leur semble faire la part belle aux grandes communes en niant la démocratie de proximité et locale qui leur est dû, affaiblissant ainsi le tissus rural au profit de l'urbain. « Nous ne voulons pas être une réserve d'indiens dans le désert rural » a assuré l'édile qui voit dans cette réforme une volonté centralisatrice de l'état et la disparition programmée de la ruralité. Il a ensuite parlé des diverses rencontres qui sont organisées sur le sujet avec les autres communautés rurales voisines en soulignant l'absolue nécessité d'attendre le projet définitif.

capendu_cons_municip6.jpgContrat unique d'insertion :

Les entraînements des clubs sportifs ont repris et le gardiennage du gymnase du collège doit être assuré. Comme l'an passé, un recrutement par pôle emploi a été passé et un contrat CUI CAE a été crée pour 1 an. Un CUI Passerelle a également été recruté par pôle emploi et il assurera l'accueil de la Mairie. Afin d'assurer la pérennité du service et après l'autorisation des services de pôle emploi, un CUI CAE, travailleur handicapé,  assurera 20 heures/semaine aux services techniques.

RD57 2ème Tranche :

La mise en sécurité de la partie de la rue des Anciens Combattant (RD57) qui n'a pas été refaite est primordiale. Le maire a donc demandé à son conseil l'autorisation de solliciter l'Etat pour obtenir un financement complémentaire en 2011. Une consultation va aussi être lancée pour choisir le maître d'œuvre pour la partie « voirie et réseaux » et « trottoirs, plantations et mobilier urbains ».

IMG_9906.JPGAménagement paysager de la cité :

L'édile a présenté à ses élus un projet d'aménagement des terrains jouxtant le rocher. Il a été réalisé par Mme Cécile Mermier, Architecte Paysagiste. Il fera incessamment l'objet d'une présentation aux riverains. Une placette avec pergola et des plantations sur les parcelles réaménagées qui devraient être réalisées en régie avec l'aide de la communauté de communes. Parcelles que la municipalité a rachetées au fur et à mesure avant de démolir tout ce qui défigurait le paysage.

IMG_9896.JPGTravaux de voirie:

Les travaux de voirie entrepris par le SIC dans la « Rue du Collège » ont révélé des problèmes d'assainissement et de pluvial.  Des travaux vont être entrepris place du Rec Narique afin de récupérer les eaux du Rec Narique, de la rue BARBES, de la Grand Rue et du Pourgaso en raccordant par l'exécutoire crée « Rue du Collège » lors de la création du « Pôle Médical ». Un trottoir sera également crée à l'entrée du village prolongeant celui existant devant l'Entreprise Escamilla en direction de Marseillette.