http://www.lindependant.fr/aude/capendu/ http://www.lindependant.fr/aude/comigne/


mercredi, 17 avril 2013

Piémont d’Alaric : Le Chai en Bulles 2013 débute le 19 avril à 21h au Chai

chai_1299578183.jpg

Concert dessiné – rencontres BD et expo, tel est la soirée inaugurale du Chai en Bulles qu’ont préparé avec brio les services culturels de Piémont d’Alaric qui aura lieu au Chai à Capendu le 19 avril prochain à 21h et dont l’entrée est gratuite. Toujours autant de surprise lors de l'inauguration qui aura lieu sous la forme d’un concert-dessiné. Concert auquel participent le groupe 3Mtip, trio acoustic-funky-groove-jazz et un dessinateur de talent. Ils vont créer en directe une histoire, pleine d’univers visuels et sonores tout en mariant les interactions musicales avec le coup de crayon. Une bande dessinée écrite à l’instant dont les univers musical et pictural sont intimement mêlés. A l’issue du concert/BD une rencontre-dédicace est organisée avec Bengal (Luminae, Naja,...) et Benoit Blary (20 ans de guerre, Sigurd, Vigdis,..).

le chai en bulle 2013 annonce4.jpg

Cette année, l’exposition, qui se poursuivra jusqu’au 12 juin prochain, regroupera des planches originales de Benfal (Luminae, Naja…) et de Benoit Blary (20 ans de guerre, Sigurd, Vidgis…). Des travaux de l’Atelier 510 TTC, lieu de création fédérant tous les corps de métier du 9ème art, scénaristes, illustrateurs et coloristes.

piémont d'alaric,le chai en bulles,3mtip,atelier 510 ttc

Samedi 20 avril des ateliers BD en partenariat avec la Bibliothèque Départementale auront lieu de 10h à 12h pour les 7/11 ans (animé par Benoit Blary) et de 14h30à 16h30 pour les 12 ans et plus (animé par Bengal); Attention ces ateliers sont gratuits, mais les places limitées il est donc prudent de réserver sa participation à l’avance.

Pensez à vous inscrire à la soirée : 04 68 79 73 98 ou lechai@piemont-alaric.fr

dimanche, 17 mars 2013

« Dis-moi tout », une expo mère-fille flamboyante au Chai du 13 mars au 11 avril

 

C’est une fabuleuse exposition que nous offre le Chai en ce moment à Capendu. En effet, l’espace culturel piémontais a invité deux artistes de talent, Jacqueline Estèves de Cooman et Evelyne Dominault, mère et filles, peintres de grand talent qui expriment leur art avec une immense poésie alliée à la plus belle des spontanéités. C’est avec immense plaisir qu’Alain Baurès, Vice président de Piémont d’Alaric, en charge de la culture les a accueillies se félicitant que le mauvais temps du jour n’ait pas empêché les amateurs d’art de venir assister au vernissage, même si ils n’étaient malheureusement pas aussi nombreux que d’habitude à cause justement des intempéries. Lors de son discours il a tenu à souligner la tradition d’accueil du département capable d’intégrer deux artistes d’origine portugaise et belge.

piémont d'alaric,capendu,le chai,exposition,estèves de cooman,evelyne dominault

« Dis-moi tout », dialogue éternel entre une mère et sa fille qui ont choisi de s’exprimer à travers un art commun, employant tous les matériaux qui leur passent par les doigts pour sublimer leurs œuvres. Magnifiques ces portraits de la fille qui a travaillé au vernis à ongle noir et à l’encre de chine. De la terre de sienne, en passant par le goudron (vous avez bien lu), pour arriver au noir le plus absolu, elles déclinent toute une palette de couleurs naturelles allant du marron le plus clair au bronze le plus foncé, et se déclinant à tous les tons.

piémont d'alaric,capendu,le chai,exposition,estèves de cooman,evelyne dominault

« Deux expressions pour un même horizon », voilà qui les qualifie à merveille. Quelque soit le support employé, bois, papier, toile, elles explorent leurs souffrances personnelles, chacune les sublimant à sa façon, la fille à l’aide de figures déformées et la mère avec son horizon au milieu de formes totalement abstraites.

« Quand l’envie de créer monte en moi, je prends ce que j’ai sous la main et je crée » dit Eveline Dominault et au fur et à mesure l’apaisement monte en elle et la toile s’imprime d’une flamboyante douleur en la sublimant. Tout un passé marin que mère et fille expriment pour panser ce mal de terre qui les hante. Ce sont toutes les couleurs de la terre qui se retrouvent au centre de leurs vertiges créateurs. L’entrée est gratuite, elle restera installée au Chai à Capendu jusqu’au 11 avril prochain,63 av. des Anciens Combattants - 11700 CAPENDU - Tél. 04 68 79 73 98 - Atelier de Création,19 rue Chartran à Carcassonne (www.artmajeur.com/estevesdecooman)

mardi, 15 janvier 2013

Météo pour une dernière étape, celle de Michel Rossigneux s'expose au Chai

C'est une superbe exposition qui se tient au Chai en ce moment et jusqu’au 21 février prochain. Le peintre douzénois Michel Rossigneux, après 50 ans consacrés à la sculpture, revient à ses premiers amours avec une exposition de peinture, magique et d’une jeunesse étonnante. Une « Météo pour sa dernière étape», comme il la qualifie. Une météo qui pour lui égrène le temps et dont chaque tableau mélange de linéarité et de couleurs, vives et noires est une manière de ponctuer « l’espace temps qui me reste à vivre ».

le chai,piémont d'alaric,michel rossigneuxDu Haut de ses presque 83 ans, il fait montre d’une jeunesse exceptionnelle, une richesse qui n’est pas sans interpeller et retenir le visiteur qui s’arrête à chaque tableau comme attiré par un aimant. De son art il a fait le tour complet, très jeune il s’adonne à la peinture et part étudier l’architecture aux Beaux Arts à Paris, trentenaire, il se consacre totalement à la sculpture, et voyage beaucoup, l’Europe, l’Afrique, l’Amérique du Sud et surtout l’Asie deviennent ses destinations favorites.

En  1977 il intègre la Villa Arson à Nice, célèbre école Nationale d’Art. En 2000, il a 70 ans et désire revenir à la peinture, et quelle peinture. C’est dans l’Aude à Douzens qu' il pose son chevalet, ses pinceaux et surtout ouvre un atelier dans lequel il revisitera son art en utilisant principalement de la peinture en pot. De celle qu'on utilise pour repeindre sa maison, il la pose sur de grands panneaux de bois, la magnifie, la brûle. Ce bourguignon d’origine, né à Autun, est venu dans l’Aude y trouver une météo dont le ciel change avec ses humeurs. Chacune de ses œuvres sont pour lui des modules qui se complètent. Si au Chai il en est exposé une vingtaine, le peintre en a réalisé 50 à ce jour.

le chai,piémont d'alaric,michel rossigneux

« Quand j’ai débuté cette dernière étape je ne pensais pas qu’elle allait durer aussi longtemps », avoue-t-il surpris par son étonnante vitalité, « Vous savez pour moi c’est une assise sur la terre avec le souci de la verticalité et de l’esprit qui monte, en vieillissant beaucoup de choses se détachent de moi. » Ce philosophe est très agréable à écouter, avec son talent fou de jeunesse et de peps que la couleur a accompagné tout au long de la vie. De sa formation d’architecte il en a gardé la géométrie, « elle me sert à construire, à bâtir ! » l’architecte n’est pas loin.

Une expo à voir absolument, elle le mérite amplement.

Info diverses

Site du peintre : http://rossigneuxmag.perso.sfr.fr/Meteo_derniere_etape.html - Le Chai, avenue des Anciens Combattants à 11700 Capendu – visites tous les jours d’ouverture aux heures de la médiathèque

mercredi, 14 novembre 2012

PIEMONT D'ALARIC : Pierre Lou Martin, le génie de la chambre noire

IMG_3895.jpg

Depuis fin octobre, le talentueux Pierre Lou Martin, membre d’Objectif11 Alaric, s’expose aux cimaises du Chai. Une exposition magique qui fait renaître l’art des origines de la photo. Ambrotype, cyanotype ou collodion humide, termes barbares pour le profane, mais qui recouvrent une maîtrise exceptionnelle de l’art photographique poussé à son extrême. le chai expo pierre lou martin.jpgUn extrême détonnant et étonnant de la part d’un si jeune homme, qui avoue, sûr de son art, « depuis longtemps je suis un fan de la photo à la chambre noire, et ses procédés remontant à la 1ère moitié du 19ème siècle ». Un art qu’il porte à son paroxysme. Quant on lui demande comment il a fait pour se procurer un matériel aussi ancien, lui l’aficionado de méthodes à l’antique, et bien il se sert tout simplement d’internet et surf sur la toile avec la maestria d’un pro chevronné. « Vous savez on peut même se procurer des chambres noires d’époque toutes neuves sur internet », dit il d’une voix assurée. Une promenade qui lui a ainsi permis de récupérer tout ce qui lui était nécessaire , chambre noire et autres produits aux noms tout aussi barbares que celui des procédés employés.
C’est par l’argentique qu’il est arrivé, lui, le tout jeune homme à la pointe de la modernité à réutiliser des méthodes d’un autre âge, et a en réinventer l’utilisation. Il n’y a qu’à se promener dans la superbe salle d’expo du Chai à Capendu, pour voir toute l’étendu d’un art parfaitement maitrisé. Ils ne sont qu’une trentaine en France à pratiquer cet art, et seule une douzaine en vit correctement. Pierre Lou, outre la photo, fabrique maintenant du matériel pour les professionnels de la chambre noire.

piémont d'alaric,capendu,le chai,pierre lou martin

Jean Jacques Camel, le maire du village, s'est dit fier de compter un tel talent sur sa commune:

Lors du vernissage de l’exposition, Jean Jacques Camel, maire de Capendu et adjoint du président de la communauté de commune « a appris des choses intéressantes pour moi, j’ai sans le savoir travaillé les cyanotypes avec mes élèves à l’école. » avant d’ajouter, «  ce qui est surprenant c’est de voir qu’un jeune comme vous fait ce travail, je suis fier que vous soyez de Capendu ». Les nombreux amateurs de la photo, venus au chai à l’occasion du vernissage ont largement admiré les photos, ambrotypes ou cyanotype, chacun a trouvé son bonheur en les regardant. L’exposition restera présente au Chai jusqu’au 12 décembre prochain, ne la manquez surtout pas, elle vaut le déplacement.

Pierre Lou Martin organise des ateliers durant toute l’exposition

Deux types d’ateliers différents seront proposés durant l’exposition de Pierre Lou, des ateliers participatifs d’initiation au cyanotype, qui auront lieu au Chai avec un nombre de participants maximum de 10 personnes. Attention atelier non maintenu en dessous de 5 participants. Les dates : pour les 7/12 ans ce sera le mercredi 21 novembre de 14 à 16h. Les adultes, eux ont rendez-vous le samedi 24 novembre de 10h à 12h. et les 12/16 ans se retrouveront eux le mercredi 28 novembre de 14h à 16h (prix de l’atelier fixé à 20€). Chacun des amateurs de la photographie d’art à l’ancienne repartiront avec leur œuvre. A noter qu’il y a aussi la possibilité de se faire « tirer le portrait » au Chai, ces mêmes mercredis après midi, une photo réalisée au moyen de la technique de l’ambrotype. Ces portraits rejoindront ceux déjà exposés aux cimaises du Chai avant d’être rendu à leur propriétaire à la fin de l’exposition

infos diverses :

l'expo restera en place jusqu'au 12 décembre prochain et sera visible aux heures d'ouverture du Chai, rue des Anciens Combattants à Capendu.

lundi, 29 octobre 2012

PIEMONT D’ALARIC : Vernissage du talentueux Pierre Lou Martin au Chai le 30/10

le chai expo photo  pierre lou martin annonce1.jpg

Du 30 octobre au 12 décembre, le Chai accueillera une exposition de Pierre-Lou Martin, membre du Photo Club de l’Alaric. Cette exposition s’articule en 2 volets mettant en lumière 2 techniques photographiques anciennes : le cyanotype et le collodion humide. Ces techniques sont remises au goût du jour avec une série de portraits d’une part et des paysages crépusculaires contrastés, d’autre part. L’originalité de cette exposition réside également dans la singularité des supports utilisés : le papier canson et des plaques de verres.

le chai expo photo  pierre lou martin annonce.jpg

Au cours de ce vernissage le photographe proposera de réaliser une série de portraits, qui serait construite au cours de l’exposition, le public étant invité à venir se faire photographier sur place. Ces photographies seront faites à la chambre, et développée dans la foulée, permettant ainsi de faire la démonstration des différentes techniques nécessaires à une prise de vue. Un projet qui s’inscrit dans « une thématique qui m’est chère, celle de l’humain », ce projet permet de remettre tout le monde sur un pied d’égalité, en permettant à chacun d’être acteur en même temps que spectateur.

Le vernissage de cette exposition aura lieu le 30 octobre au chai à 18h30, tous les piémontais sont invités à assister à ce moment convivial.

samedi, 22 septembre 2012

Roberto Lamaille utilise les couleurs de l’équateur pour sublimer la femme

capendu,roberto lamaille,le chai,expositionArtiste peintre équatorien, Roberto Lamaille, c’est aussi un immense paradoxe. De mère indienne Salasaca, équatorienne et d’un père belge, il porte en lui deux cultures totalement différentes et les marie avec bonheur. Mais celle qui domine son âme, et sa vie c’est la culture indienne. Elle l’occupe totalement, il y a trouvé ses racines et de ses ancêtres animistes, il a gardé la douceur et la sagesse de peuples vieux comme le monde. Il a emmené ses pinceaux de la Floride à l’Aude en passant par la Belgique, la Hollande, l’Autriche, le Luxembourg et l’Allemagne, exposant aussi partout depuis 1973. Et que ce soit à Quito, Tampa, Miami, Luxembourg, Baden-Baden, Bruxelles ou en France, l’Aude y compris, ses nombreuses expos ont toutes rencontrées un formidable succès.
Dés l’enfance il a fait montre d’une aisance indéniable dans l’art du trait et de la reproduction. Neveu d’Oswaldo Guayasamin, immense artiste équatorien de la seconde moitié du XXe siècle, fortement inspiré par les arts sud-américains, c’est auprès de lui qu’il peaufinera ses techniques de peintre et de dessin, et aussi qu’il trouvera tous les repères ethniques qu’il recherchait. Sa fascination pour les couleurs utilisées par les indiens va l’amener doucement à un art s’inspirant à la foi de celui très coloré des amérindien et de celui de Picasso, dans ce qu’il a de plus expressionniste. Cela lui donne une identité picturale totalement  personnelle qui ne laisse pas indifférent. «  Vous savez, les sentiments et les impressions que je ressens, c’est par le jeu des textures de mes fonds et de mes couleurs que je les rends » dit-il d’une voix douce. Et il les rend formidablement bien. Il apprendra aussi au contact de son oncle le travail du bronze et des sculptures monumentales et réalisera avec lui « l’aigle-condor » exposé au Miami Center en Floride.

capendu,roberto lamaille,le chai,exposition

Cette culture profondément ancrée dans les gènes de l’artiste se retrouve dans son œuvre, il n’est qu’à visiter la magnifique exposition « Images au féminin » qu’il présente actuellement au Chai, l’espace culturel de la communauté de communes de Piémont d’Alaric. Quant on lui demande pourquoi la femme, «  c’est elle qui est le fondement de la vie, elle est la base de tout !  Surtout dans mes racines amérindiennes, c’est le fondement de ma culture matriarcale» dit il d’une voix sereine. Et effectivement quand vous admirez ses tableaux, vous voyez vite que la femme est au centre de tout, elle englobe, elle protège, elle nourrit le réel comme l’imaginaire.

capendu,roberto lamaille,le chai,exposition

Vivant maintenant en France et plus particulièrement à Douzens depuis une paire d’années, il devient membre actif de « l’Art s’invite à Magrie », village où il expose régulièrement, il sera d’ailleurs prochainement dans ce village pour présenter avec « Viracocha Quetchua », deux séries uniques de la dernière scène et du chemin de croix réalisées dans son style si particulier et dans l’esprit des indiens Salasaca mariant ainsi la notion religieuse judéo-chrétienne avec le chamanisme quetchua de son peuple.

L’exposition « Images au Féminin » restera installée jusqu’au 24 septembre prochain au Chai, l’espace culturel de Piémont d’Alaric, et sera visible tous les jours sauf le dimanche aux heures d’ouverture de la médiathèque. (Le Chai - Espace Culturel de Piémont d'Alaric au 04 68 79 73 98 - lechai@piemont-alaric.fr)

dimanche, 22 juillet 2012

Objectif 11 Alaric s’expose aux cimaises du Chai

piémont d'alaric,objectif image 11 alaric,exposition,capenduSuperbe exposition photos que celle organisée par le Club photo capenducien, Objectif Image 11 Alaric qui met en relief le travail de ses membres tout au long de l’année 2012. Robert Alric, Président de Piémont d’Alaric, a remercié le club pour sa participation annuelle à la vie culturelle du piémontais, une manière pour lui de rappeler que la culture fait partie intégrante de la vie du territoire. Il a aussi félicité les quinze exposants pour la qualité de leurs œuvres, se disant heureux et fiers que des artistes de talent locaux, passionnés de la photo, aient choisi l’espace culturel de la communauté de communes pour s’afficher. « Vous serez toujours les bienvenus dans nos locaux, et même si ces lieux devenus très attractifs ont des délais d’attente assez long, un espace vous sera toujours réservé. ».

piémont d'alaric,objectif image 11 alaric,exposition,capenduPour Lucette Zoccarato, la présidente du club, cette troisième exposition a pour but, de présenter l’évolution des membres de son club mettant ainsi en valeur la qualité évidente des photographies exposées. Cette année a été marquée par plusieurs manifestations pour le club, telles le Festivoix décalées de Capendu en janvier, le Printemps d’Objectifs Image 11 au RIAC à Carcassonne dans le cadre de « Voyage au bout de ma nuit ». Certains de ces photographes ont aussi participé à divers manifestations nationales voire internationale telle la magnifique exposition de nus à Barcelone proposé par le génial Ian Sanderson, photographe d’art actuellement domicilié à Capendu. Sans oublier le couple de Gérard et Lucette Zoccarato qui ont exposé une quarantaine de leurs œuvres à la médiathèque de Port la Nouvelle, ainsi que Marc Delmotte et Jean François Pertuiset qui se sont distingués au 38ème Salon National individuel d’Objectif.

piémont d'alaric,objectif image 11 alaric,exposition,capendu

A noter que Marc Delmotte et Gérard Zoccarato ont été retenu pour participer au prestigieux Visa Of à Perpignan durant la 1ère quinzaine de septembre. La présidente a particulièrement remercié les collectivités locales pour leur soutien inconditionnel. Elle a aussi dit toute son admiration et sa fierté d’avoir pu exposer les photos d’Ian Sanderson qui ont fait l’unanimité à Barcelone en mai dernier, par la beauté et la grâce impalpable des photos de l’artiste.

piémont d'alaric,objectif image 11 alaric,exposition,capendu

En tout ce sont donc quatre vingt photos sur le thème de « Ce qui est visible ouvre nos regard sur l’invisible », selon le philosophe grec Anaxagore ((500 – 428 av. J.-C.). Chaque photographe a donné sa vision de l’invisible par le visible, voiles de catamarans, paysage asiatiques, portraits intimistes de population chinoise en noir et blanc, nus magiques de Ian Sanderson, ou bien encore des photos prises au détour d’une lumière particulière. Une exposition magistrale à voir et revoir sans modération, qui se tiendra encore jusqu’au 28 juillet prochain au Chai à Capendu et aux heures d’ouverture de l’espace culturel piémontais. (Le Chai - Espace Culturel de Piémont d'Alaric au 04 68 79 73 98 - lechai@piemont-alaric.fr)