http://www.lindependant.fr/aude/capendu/ http://www.lindependant.fr/aude/comigne/


samedi, 20 février 2010

FestiVoix pétillant, qui a attiré 800 spectateurs à Capendu

chorale de l'Alaric.jpg

Chorale de l'Alaric

C'est un FestiVoix entièrement consacré aux femmes qui a eu lieu dernièrement à Capendu. Allant du rire aux larmes en passant par la chanson, comme unfeux d'artifice en hommage à ces voix de « Femmes Singulières » qui chacune à leur manière, par le rire, la dérision, la musique ou la narration ont parlé de ce qui les a rendues si singulièrement attachantes.

IMG_7426.JPGLe festival a débuté par une magistrale soirée Chorales qui a remporté un grand succès. En effet la Chorale de l'Alaric et ses invités, les chœurs du Collège de l'Alaric, de Lézignan et de Boutenac ont présenté un répertoire de choix pour le plus grand plaisir des deux cents spectateurs venus les écouter.

capendu_festivois2_trinidad.JPGTrinidad, devait leur succéder le lendemain de manière magistrale. Tendre, pétillante, bourrée d'humour et de talent, elle parle d'une enfance tiraillée entre une mère toute méditerranéenne ne comprenant pas vraiment le « drôle d'oiseau rêveur » qu'elle a mis au monde, une grand-mère magique et un père assez falot. Une enfance pas facile pour la petite Trinidad, persuadé qu'un secret concernant un conquistador hante sa famille et qui le cherche sans répit, avec comme leitmotiv en toile de fond « un jour je serai Claudette ! ». Un spectacle malicieux durant lequel l'artiste ouvre toutes les portes de sa vie et les explore sans concessions. A voir absolument, elle a du talent ce petit bout de femme là.

capendu_festivoix2_karimouche1.jpg

Puis le mercredi, Karimouche, chanteuse bien de notre époque, qui a une partition allant du hip hop au ragga. En explorant tous les styles musicaux actuels elle a chanté et enchanté les spectateurs venus l'entendre. Jouant elle aussi sur la dérision et se servant des mots comme de balles ping-pong elle a enflammé son public, virevoltant sur scène tel un feu follet bien dans sa peau.

capendu_festivoix2_darina2..jpg

La dernière programmation du FestiVoix était elle aussi de haut niveau. En effet Darina Al Joundi, seule sur scène, pieds nus avec sa petite robe rouge pour tout décors, a évoqué son statut de femme musulmane, élevée, par un père ultra libéral dans un Liban déchiré par la guerre et qui se retrouve soudain confrontée à la réalité de sa condition le soir même de la mort de son père. Une interprétation très émouvante et poétique du texte qu'elle a coécrit avec Mohamed Kacimi, « le jour où Nina Simone a cessé de chanter ». Un texte puissant narré avec un énorme talent par la jeune actrice écoutée avec ferveur et dans un silence chargé d'émotion : « comment arrive t'on à survivre à tant d'horreur ! ». Une excellente soirée servie par un excellente comédienne qui a enthousiasmé les programmateurs de spectacles présents, on devrait donc revoir l'artiste dans la région sous peu. Ils étaient 200 à venir applaudir Darina Al Joundi, qui comme les autres artistes du FestiVoix, s'est prêtée avec beaucoup de grâce à la traditionnelle séance de dédicaces.

Un Festival qui a été à la hauteur des précédents avec quatre spectacles de choix complètement différents, mais tous chargés d'émotion. Huit cent spectateurs sont venu y participer, et l'équipe organisatrice a tout lieu de se montrer fière des liens noués entre le publics, les comédiennes et leur troupe.

 

jeudi, 04 février 2010

Pour le Festivoix Darina Al Joundi brave les interdits


 

 

C'est ce samedi, 6 février à 21h, que Darina Al-Joundi se produira sur scène pour un spectacle émouvant. Elle y interprétera un texte coécrit avec Mohamed Kacimi, « le jour où Nina Simon a cessé de chanter ». Un vibrant plaidoyer pour la liberté de la femme dans lequel elle évoque la mort de son père, un père qui lui a appris le chemin de la liberté dans un pays en guerre où justement la femme n'est pas libre.

capendu_darina_al_joundi_festivois (1).jpgNina Simon s'est arrêtée de chanter pour elle le jour où son père est mort. A travers Noun, jeune musulmane libanaise, elle crée le scandale en bravant les interdits de sa société, en se confrontant à une société pleine de tabous en ce qui concerne la féminité. Pour elle son père  qui adorait Nina Simon est affranchi de sa religion, il a su préserver sa fille et lui a donné la plus belle des enfances malgré la montée en puissance d'un islamisme pur et dur au Liban. Il lui a aussi offert un bien unique, la liberté de penser et d'être. Une liberté qui a perdu tout son sens au moment où il est mort. Alors, elle s'enferme avec lui dans la chambre mortuaire et, sacrilège, stop toutes les psalmodies du Coran. Elle met la chanson de Nina Simon qu'il adorait et lui dit tout ce qu'elle a sur le cœur, sa révolte devant l'obscurantisme qui s'empare de sa vie, sa peine, et sa difficulté de vivre dans un pays qui lui vole la parole, les rêves et la liberté. Provoquant un scandale qui la met au ban de son milieu social.

capendu_darina_al_joundi_festivois.jpg

Sans fausse pudeur ni voyeurisme, Darina Al-Joundi se raconte avec délicatesse, un récit de fureur mettant en scène tous les déchirements d'un pays entrain de basculer dans le plus profond des chaos. Actrice et metteur en scène c'est sur une scène très épurée qu'elle présente son spectacle, superbe de douceur et avec un sourire lumineux à damner un saint, elle parle liberté et vous communique toute sa chaleur humaine et sa joie de vivre.

Une pièce autobiographique qui a attiré énormément de spectateurs partout où elle a été présentée, y compris à Avignon où elle a fait un tabac. Il est donc très prudent de réserver et d'arriver tôt dans le foyer culturel capenducien pour être sur d'être bien placé.

Réservations : le Chai - Espace Culturel de Piémont d'Alaric - 63, av. des Anciens Combattants - 11 700 Capendu - 04 68 79 73 98 - lechai@piemont-alaric.fr

12:06 Publié dans festivoix-spectacles | Lien permanent | capendu | Commentaires (0) | |  Facebook |  Imprimer | | |

mardi, 02 février 2010

Le Festivoix accueille la géniale Karimouche



Après une ouverture étincelante avec les chorales et une prestation des plus remarquée de Trinidad, c'est maintenant une Lyonnaise encore méconnue, mais plus pour longtemps que se poursuit le Festivoix de Capendu, Karimouche se donnera en concert le 3 février prochain à 21h dans la belle salle du foyer culturel (tarif hors abonnement CRIC & CRAC : 15€ ET 10€).

capendu_festivoix_karimouche.jpg

Un p'tit bout de femme qui vous accroche de son regard et de sa voix à la gouaille sans pareil. Accompagnée sur scène de deux beat-boxers (Kosh et Germain de Mei-Tei Sho) et d'un clavier, Karimouche vire­volte avec aisance sur des airs de chanson hip-hop tournant parfois au ragga... Une classe et une présence qui en rendront amoureux ou jalouse plus d'un(e). Ses textes sont inspirés, par son quotidien par­fois, par Brel aussi, mais inspirés tout court et exprimés des plus belles façons. C'est beau, drôle, frais et malin. Ne la ratez pas.

Karimouche, ce surnom de son enfance, lui colle à la peau, aussi c'est tout naturellement qu'elle le garde comme nom d'artiste. Elle affirme avec conviction qu'elle n'est pas chanteuse, et elle le prouve en faisant du théâtre son terrain de jeu avant de venir tout doucement à une musique apprise dans les cages d'escaliers et leur acoustique particulière. Mélodie et théâtre s'unissant étroitement pour elle, c'est sur des textes profonds et graves que l'artiste se joue des sons et des rythmes en alternant tchatches, papotages, causettes, chants et slams dans un carrousel surprenant sur des airs beat, hip-hop ou funk.

Découverte du Printemps de Bourges, Karimouche vient présenter son premier album Emballage d'origine et avec gouaille se baladera dans un style singulier pour le plus grand plaisir de ses auditeurs. L'artiste fait salle comble partout où elle se produit alors pensez à réserver et à arriver tôt pour être bien placé.

Réservations : le Chai - Espace Culturel de Piémont d'Alaric - 63, av. des Anciens Combattants - 11 700 Capendu - 04 68 79 73 98 - lechai@piemont-alaric.fr

00:08 Publié dans festivoix-spectacles | Lien permanent | capendu | Commentaires (0) | Tags : karimouche | |  Facebook |  Imprimer | | |

jeudi, 28 janvier 2010

Pour le Festivoix de Capendu, Trinidad convertit la cigogne en direct


Trinidad dans Les bouffons du fou du roi

Ce samedi 30 janvier 2010 à 21h le foyer culturel de Capendu va assister en live à « la Conversion de la Cigogne » par Trinidad. Une conversion drôle narrée par l'humoriste Trinidad qui raconte l'histoire drôle d'une quête de soi, parlant secret de famille et transmission familiale.

capendu_festivoix_Trinidad3.jpg

Trinidad ? Tout le monde la connaît, cette artiste sévit dans le Fou du Roi l'émission de Stéphane Bern et présente des chroniques irrésistibles sur France Inter. Une drôle de petite bonne femme qui a fait ses classes au café théâtre fin des années 80, et depuis elle écume les salles et les théâtres avec des spectacles tous aussi déjantés les uns que les autres, style « Peut-on avoir été conçu dans l'amour et faire la gueule dans les transports en commun ? », ou bien « Femmes au bord des talons aiguilles », ou encore « La révoltée du Bounty glacé». Des titres qui a eux seuls sont toute une histoire particulièrement drôle.

capendu_festivoix_trinidad4.JPGDotée d'un humour décapant et d'un punch d'enfer, la jeune femme raconte comment elle s'est approprié sa  vie de la naissance à sa vie d'adulte. Et sans tabou excessif, toujours avec une drôlerie teintée d'émotion elle présente, sa mère espagnole « baptisée à l'eau de javel », une grand-mère mariée trois fois et trois fois veuve, du Redford de banlieue et du maître acupuncteur chinois qui va aider son cheminement en dénouant son passé.

Dotée d'une imagination à toute épreuve, Trinidad met toute son énergique fantaisie à nous faire découvrir ses origines. Elle n'hésite pas à remonter jusqu'aux conquistadors, et à la Cigogne dans une introspection prénatale digne d'anthologie.

Cette diplômée de psychologie et du petit conservatoire de Mireille se frotte aussi au petit écran en participant à des téléfilms tel l'Instit ou Navarro le temps d'un épisode, géniale touche-à-tout du spectacle. Une Bomba Latina rousse qui va enflammer la scène capenducienne durant une heure vingt cinq. Attention à ne pas arriver trop tard car les meilleurs sièges risquent fort d'être déjà pris, alors pensez à réserver vos places, ça urge.

Le Chai - Espace Culturel de Piémont d'Alaric

63, av. des Anciens Combattants - 11700 CAPENDU

04 68 79 73 98 - lechai@piemont-alaric.fr

samedi, 23 janvier 2010

Singularité de Femmes pour le FestiVoix de Capendu

capendu_festivoix.jpg

Le 29 janvier à 21h dans le foyer culturel, c'est la Chorale de l'Alaric qui ouvre le FestiVoix de Capendu, avec pour invitées les chorales de Boutenac et de Leucate, un rendez-vous gratuit à ne pas manquer, les trois chœurs étant top niveau. Ce traditionnel rendez-vous culturel du village et de Cric & Crac, a pris pour thème cette année « les femmes singulières », et joue de la singularité de trois femmes exceptionnelles.

capendu_festivoix_Trinidad.jpg

Trinidad (qui sévit au Fou du roi) viendra avec un immense talent parler de l'avantage de naître avec de l'humour dans un milieu difficile, elle présentera son spectacle « la Conversion de la Cigogne » le samedi 30 janvier à 21h dans le foyer culturel de Capendu.

capendu_festivoix_karimouche.jpg

Le 3 février, toujours dans la même salle Karimouche sera en concert sur un rythme soutenu aux accents de hip hop mâtinés ragga et avec des textes pris dans son quotidien, inspirés aussi par Brel. Un spectacle très agréable, plein de fraîcheur, drôle et malin à ne surtout pas manquer.

capendu_festivoix_darina_al_joundi.jpg

Le 6 février à 21h, dans le foyer culturel de Capendu, c'est la voix envoutante de Darina Al Joundi qui jouera un texte qu'elle a coécrit avec Mohamed Kacimi, « le jour où Nina Simone a cessé de chanter ». Elle parlera de Noun, qui le jour de la mort de son père entre dans sa vie de femme, et crée le scandale en bravant les interdits de sa société. Un très beau texte, qui évoque le jour ou Noun quitte le paradis perdu de son adolescence et parle de ses révoltes pour se confronter à un monde, à une société qui interdit à la femme l'exercice de la parole, du rêve et de la révolte.

Attention, il est prudent de réserver ses places à l'avance, car le FestiVoix de Capendu est maintenant un rendez-vous culturel incontournable dans l'Aude et ses spectacles sont très courus. Cette année encore les bénévoles du Foyer Culturel laïque de Capendu vont donner, sans le compter, de leur temps pour que cette édition 2010 soit une parfaite réussite.

Infos et réservations :

Pour tout renseignement ou tout simplement pour réserver sa place, s'adresser à l'espace culturel de Piémont d'Alaric : le Chai à Capendu- n° tel 04-68-79-73-98 - Il est aussi possible de réserver dans les lieux ou sites suivants /FNAC - CARREFOUR - GEANT - HYPER U - INTERMARCHE : www.fnac.com - 0 892 68 36 22 (0,34€/min) www.ticketnet.fr - 0 892 39 01 00 (0,34€/min) : AUCHAN - CORA - CULTURA - E. LECLERC - VIRGIN MEGASTORE

00:54 Publié dans festivoix-spectacles | Lien permanent | capendu | Commentaires (0) | Tags : cric & crac, festivoix | |  Facebook |  Imprimer | | |

samedi, 10 octobre 2009

Piémont d'Alaric : Cric & Crac demandez le programme !

piemontalaric_cric-crac5.jpg
Marie et le Cirque Oblique seront à Douzens pour Faîtes de l'Art

C’est une vingt-deuxième saison new look que Cric & Crac a présentée ce mardi à la presse, aux associations et aux élus piémontais venus en nombre découvrir le tout nouveau programme. Une prestation très remarquée de Marie, la jeune trapéziste du Cirque Oblique, troupe audoise, a débuté la conférence par un pur moment de poésie qui a enchanté enfants et spectateurs.

piemontalaric_cric-crac3.jpgPour Robert Alric, président de Piémont d’Alaric, cette 22e saison est dans la ligne culturelle de sa collectivité. « Que de temps écoulé, que d’évolution depuis la première saison, maintenant toutes les actions culturelles piémontaises seront regroupées sous la bannière de Cric & Crac. Les spectacles continueront sur l’ensemble de nos villages, il est important pour nous qu’ils soient diffusés sur tout le territoire » devait-il préciser.

A programme new look, presentation new look.  A deux voix, et à l’aide de vidéos, sons et autres photos, Alain Baurès et Pauline Sauret ont tour à tour présenté le déroulement de cette saison. Nouvelle, cette programmation l’est à plus d’un titre. Tout d’abord elle intègre les manifestations inhérentes au Chai ainsi que les actions culturelles du territoire piémontais, telle le Festivoix de Capendu, la Fête de la tolérance de Badens, Faîtes de l’Art à Douzens et la Nuit de la poésie de Moux. En tout ce sont près d’une trentaine de spectacles tout public confondu qui vont être présentés dans le Piémont, en comptant les cinq soirées scènes d’enfance et les spectacles jeune public. A ce sujet, Alain Baurès a précisé que cette année, la programmation jeune est faite avec l’aide du département dans le cadre de son opération Scène d’Enfance.

« Suivez la couleur », tels sont les maîtres mots de la nouvelle plaquette de présentation de la saison 2009/2010. En effet une couleur par thème a été attribuée (orange pour les spectacles tout public villages – fuchsia pour les manifestations du Chai – Vert pour les rendez-vous culturels et bleu pour le jeune public). Bonne idée, voilà qui devrait permettre une bonne lisibilité du livret.

piemontalaric_cric-crac4.jpgMaintenant en plus de la programmation classique, le Chai organise des semaines thématiques, lors desquelles, seront proposées différentes activités ludiques dans la grande médiathèque. Il organisera aussi des concerts tout au long de l’année. A noter que la médiathèque compte actuellement cinq cent cinquante abonnés pour moins d’un an de fonctionnement, un beau palmarès qui dénote l’engouement des piémontais pour le Chai. Pour Alain Baurès l’enjeu est de taille, il a « la très nette ambition d’enlever les gens de devant leur télé. », et au vu de la qualité du programme, il est, ma foi en passe de réussir son coup.

La saison culturelle Cric & Crac qui est maintenant une des saisons culturelles incontournables du département s’étoffe d’année en année avec des spectacles professionnels de très grande qualité. Tous les ans élus et associations vont « s’approvisionner » à Avignon et dans tous les festivals du grand sud. Ce choix de la qualité a toutefois une répercussion sur le prix des abonnements, répercussion qui reste tout de même limité au raisonnable avec un tarif abonné à 80 € l’an et un tarif partiel à 40 €. Tarifs de toute façon attractifs puisque Cric &Crac fait le plein d’abonnés et qu’il est importun de retenir sa place à l’avance.

piemontalaric_cric-crac1.jpg
En janvier 2010 : Joanda, en concert dans le cadre de la semaine occitane

Les tarifs

Abonnement complet (tous les spectacles gratuits) : individuel (+25 ans) 80 € - 120 € par couple (+25ans)- jeunes (7/25 ans) 40 € et jeune + (enfant d’abonné de moins de 16 ans) 15 €. A noter les tarifs attractifs proposés au moins de 25 ans et l’effort incitatif fait envers les couples et les familles. Abonnement partiel : 40 €, il permet d’assister gratuitement à cinq spectacles et à tarif réduit à quatre spectacles supplémentaires.

IMG_5968.JPGLes spectacles : au Chai : semaine du goût du 13 au 17/10 – Clarika en concert le 23/10 – Conférence dansée de Rita Cioffi le 5/11 – Rencontres avec les Belles Etrangères les 12 et 13/10 – Manu Larrouy en concert le 18/12 – Semaine occitane 12 au 15/01/10 – Archimède en concert le 26/3/2010 – le Chai en bulle du 27/03 au 3/04/10

afficheparis.jpgLes spectacles villages : Gérard Miller à Badens le 21/11 – les 12 pianos d’Hercule (théâtre) à Douzens le 4/12 – Frédéric Recrozio (humour) le 5/03/10 à Comigne – Laissez porter (sixtet acrobatique) à Capendu le 10/04/10 – Chraz (humour) les 7 et 8/05/10 à Floure – la Noce (théâtre de rue) à Moux le 21/05/10 - Concert en plein air à Marseillette courant juin

Les rendez-vous culturels : Festivoix de Capendu les 29 & 30/01 et 3&6/02 à Capendu avec les chorales, Trinidad, Karimouche et Darina Al Joundi – Fête de la tolérance du 19 au 23/04 ans les villages et le 24/04 à Badens pour le concert - Faîtes de l’Art/village d’artiste et le Cirque Oblique à Douzens le 26/05 – La Nuit de la poésie à Moux le 24/07-

Scènes d’enfances : du 8 au 16 mars au Chai et à Douzens avec, Il me reste 3 vies/1, 2, 3 ZUT/Nanonaka/Histoires pressées et papier Japon.

samedi, 28 mars 2009

Trois Chœur donnent de la voix pour Rétina France

capendu_retina.JPGLe 20 mars dernier, dans le Chai, la Chorale de l’Alaric a reçu « le Minervois en Chantant » de Pépieux et l’Ensemble vocal Allegro de Trèbes pour une soirée donnée au profit de l’Association Rétina France, association de lutte contre les maladies de la vue.

capendu_retina (2).JPGUne grande soirée chorale qui a enchanté les nombreux spectateurs venu applaudir les chanteurs, une soirée très agréable qui s’est poursuivie fort tard. Les bénéfices de la soirée ont été envoyés à l’association et ce sont trois cent soixante euros qui ont été recueillis grâce à l’urne et aux boissons vendue à l’entracte.A l’issue de la soirée, les trois chorales se sont retrouvées pour un convivial vin d’honneur et pâtisseries.

capendu_retina (3).JPGA noter que la Chorale de l’Alaric s’est aussi produite à Conilhac le 22 mars dernier, pour un concert Rétina France à l’invitation de la Chorale de la Sabatière, qui accueillait aussi la Chorale de Pennautier.