http://www.lindependant.fr/aude/capendu/ http://www.lindependant.fr/aude/comigne/


mardi, 23 décembre 2014

COMIGNE : Le CFA BTP de Lézignan remets les BEP et CAP aux jeunes apprentis récipiendaires

Comigne CFA (36).jpg

Dernièrement le CFA BTP de Lézignan est venu remettre leurs diplômes aux jeunes apprentis de la cuvée 2014. Comme tous les ans c'est dans la commune d'un jeune de son établissement que Frank Luginbuhl, le directeur, organise la cérémonie. Cette année c'est Comigne qui a été choisi pour les apprentis du secteur ouest audois ainsi que ceux venus d'autres départements français. Certaines disciplines ne sont enseignées que dans l'Aude, Bordeaux ou Avignon, les places sont chères et les apprentis hyper motivés.

Comigne CFA (16).jpg

Ce qui explique le fort taux de réussite aux CAP et BEP du BPT. Une manifestation que Jean Louis Galibert, maire de la commune, a accueillie avec plaisir d'autant qu'il a remis son BEP en installation d'équipement électrique à Wilfried Chesnel, un jeune apprenti du village qui  a fait son apprentissage au sein de l'Entreprise Verm à Capendu. Cette année ils étaient 181 à réussir leur CAP et 45 leur BEP. 

Comigne CFA (12).jpg

« Notre CFA vit des moments difficiles avec une baisse importante d'effectifs » a souligné Frank Luginbuhl, avant d'ajouter «  je dirai même que c'est la pire année que nous ayons connu », soulignant ainsi les effets négatifs d'une crise qui touche de plein fouet le bâtiment. Et pourtant ces filières méritent d'être développées, car génératrice d'emplois dans des métiers du BTP, demandant de plus en plus de technicité.

Comigne remise diplôme cfa (34).jpg

En parallèle à cette cérémonie les professionnels du bâtiment ont particulièrement tenu à récompenser l'apprenti le plus méritant en lui remettant le Trophée du COBATY  à Tommy Tolédo apprenti dans la SARL Granell de Barbaira. « César de la profession» a tenu à préciser le Président du COBATY, en soulignant la volonté de son association de valoriser « les CAP et BEP qui sont des filières d'excellence ».

 

lundi, 22 décembre 2014

Les Anges de Noël sont neuf pour veiller sur nous

centre secours veille noel (1).jpg

Comme tous les ans, certains sacrifient de grand cœur leur réveillon de Noël et la fête en famille pour se mettre au service des autres. Alors depuis ce vendredi jusqu'au vendredi 26 décembre, ils sont neuf  dont une femme à prendre une astreinte qui a débuté par un feu à Montlaur. Ils ? Ce sont nos sapeurs-pompiers volontaires capenduciens. Christophe, responsable d'astreinte, David, Jean Marc, Jérôme, Eric, Marine, Yves Jérémy et Steven vont passer leur fête au centre de secours de Capendu afin d'éviter que les festivités de leur secteur de secours se transforment en cauchemar pour certains d'entre nous. Ils ont accepté de sacrifier leur tranquillité pour veiller au bien être de la population, et c'est sans regrets qu'ils répondent présents quand on les appelle.

Alors quand vous ferez la fête, pensez à eux et évitez de prendre votre véhicule si vous avez un peu chahuté la bouteille ce soir-là. Des jours d'astreinte qu'ils espèrent de tout cœur consacrer à l'entretien de leur matériel et durant lesquels ils espèrent aussi ne pas avoir à intervenir. Leur but est d'être prêts au cas où, et ils le sont en espérant que cette année le long week-end ne verra pas trop d'imprudents se promener sur les routes.

 

samedi, 20 décembre 2014

Gourmands et gourmets du Troisième Age ont largement fait honneur au repas de l'Amitié

comme tous les ans à la même époque les Aînés capenduciens se sont retrouvés autour d'une bonne table pour partager leur dernier repas de l'amitié de l'année. Un peu plus de cent vingt participants, une bonne table, des rires et des chansons tout y était pour faire de ce repas du 11 décembre dernier une sacrée réussite. Que le club du Troisième Age du village soit hyper actif, nul doute, il enchaîne lotos, sortie, voyage, après midi jeu et bien évidemment de savoureux et conviviaux repas pris en commun dans la grande salle du foyer culturel du village. Et afin que la fête soit complète le club a accueilli les résidents des Figuères  qui ont eux aussi largement fêté l'amitié.

Capendu, Troisième Age

kir vin blanc et ses feuilletés - foie gras de canard, confiture de figues pain d'épices et duo de brochette de St Jacques et Gambas en entrée - épaule d'agneau confite sauce au thym et sa garniture de légumes de saison - fromage et confiture, tarte Tatin et glace rhum raisin, c'est un menu de choix et hyper festif qui leur a été proposé. Un savoureux repas, du rire, des chansons et beaucoup d’amitié, il n’en fallait pas plus pour que la fête se poursuive tard dans l’après midi. Rendez-vous est d’ores et déjà pris à« l'an que vén » par les gourmands, mais maintenant il leur faudra attendre un peu, passer une année avant de se retrouver.

 

vendredi, 19 décembre 2014

Le Père Noël a commencé sa ronde de Noël par les Figuères

Qui a dit que seuls les enfants avaient des étoiles dans les yeux quand passe le Père Noël ? Les résidents des Figuères aussi qui le 10 décembre dernier ont accueilli les enfants du personnel de la résidence pour une magnifique après midi de Noël. Tout y était, le sapin, les guirlandes et surtout, « Petit Papa Noël ». Ils étaient tous réunis, chères têtes blondes,  chers cheveux blancs pour le désormais traditionnel arbre de noël des enfants du personnel.

figuères arbre de Noël (20).jpg

Une ambiance festive qu'Alain Cazaubon, le musicothérapeute de l'établissement a animé pour le plus grand plaisir des petits et grands en attendant l'arrivée, tant attendue par tous du grand bonhomme rouge et de sa longue barbe blanche. Jeux de percussion, danses, chants et sketchs divers, il a fait les choses en grand pour faire rire ses auditeurs, et ma foi, il y a parfaitement réussi. Un son de grelot, ho ho ho, le Père Noël est entré dans la salle avec son traîneau de jouets pour les enfants. Il leur apportait des présents que les lutins aux cheveux blancs des Figuères ont complété de surprises en pâte à sel qu'ils avaient confectionnées pour eux. A l'issue de la distribution, enfants, parents et aînés ont été invité à partager un vin/jus de fruits en l'honneur des fêtes de fin d'année par la MBV.

 

jeudi, 18 décembre 2014

30 petits rats dansent pour les Figuères

figuères école de danse cne (1).JPG

C'est un très agréable spectacle que l'association chorégraphique et lyrique de Carcassonne est venue donner dernièrement aux Figuères. Une trentaine de jeunes danseuses est venue présenter un superbe spectacle de danse dirigé par Madame Senesse. Des costumes magnifiques, des petits rats « trognons » et de superbes danseuses, le spectacle était magnifique et les résidents ont vraiment apprécié cette animation qui leur était offerte par l'association.

figuères école de danse cne (6).JPG

Les jeunes danseuses sont venues accompagnées par leurs familles ce qui a vite rempli la grande salle de la résidence. Tous étaient là pour les admirer et il faut dire qu'il y avait vraiment de quoi car les jeunes danseuses qui avaient de 5 à 18 ans ont dansé avec un énorme talent, enchaînant les danses et les changements de costumes comme des pros. Les groupes se succédant sans interruption n'y a eu aucun temps morts et c'est une salve d'applaudissement qui a salué chorégraphe et danseuses.

figuères école de danse cne (4).JPG

Une après-midi magique qui a emballé la résidence et qui s'est terminée autour d'un bon goûter offert par les résidents à l'association carcassonnaise, venue gracieusement les distraire et leur mettre le soleil au cœur.

 

 

mercredi, 17 décembre 2014

Le Soldat Barthas raconté aux collégiens par son petit fils

Dernièrement Georges Barthas et son épouse Annie sont venus au collège de Capendu à la rencontre des classes de 3ème, raconter la vie et leur souvenir de leur grand père Louis Barthas, tonnelier à  Peyriac Minervois . Ils venaient tous deux, au nom de leur mémoire familiale, leur raconter la guerre de 14/18 vue de l'intérieur. En effet  Louis Barthas, mobilisé au 280e régiment d'infanterie de Narbonne avec le grade de caporal combattit dans les secteurs les plus dangereux du front. Une guerre dont il sorti vivant et marqué à jamais.

Capendu, Louis Barthas, Collège de l'Alaric

Jour après jour et notes après notes, il racontait « son front » à son épouse bien aimée à qui il adressait une lettre chaque jour que celle-ci conservait précieusement. De retour chez lui, en février 1919, il reprit ses notes et en rempli 19 carnets, sa thérapie à lui pour l'aider à supporter les horreurs de ce conflit.  Pour que jamais il ne soit oublié, il le racontait encore et encore à tous et surtout à ses enfants et ses petits enfants fiers de leur grand père.  Les carnets de guerre de Louis Barthas, tonnelier, 1914-1918 (Éditions François Maspero, Paris). ont été édités en 1977 par ses descendants. « Vous savez, ils ne sont pas restés dans un grenier, ses notes ont toujours fait partie de la famille » souligne sont petit fils en précisant, « je me rappelle bien de lui, j’avais 22 ans quand il est mort ». 

C'est cette histoire que les collégiens sont venu entendre. Une rencontre avec l'histoire vivante qui mettait un point d'orgue à un tout un travail mené avec les classes de 3ème dans le cadre de leur programme scolaire. Avec leurs professeurs et leur documentaliste. Ils ont ainsi vu la pièce« 1914/1918 bleu sombre horizon » par la Tripe du Bœuf, se sont rendus aux Archives Départementales participer à des ateliers sur des lettres de poilus et visiter le musée MIlitaire de Floure.

Capendu, Louis Barthas, Collège de l'Alaric

Une conférence débat que les adolescents ont écouté attentivement posant de nombreuses questions auxquelles les deux conférenciers ont répondu soulignant que «  nous ne sommes par des professeurs d'histoire, nous venons vous transmettre le message de paix de notre grand père ».

 

mardi, 16 décembre 2014

PIEMONT D'ALARIC : Alaric Solidarité a collecté quatre cents kilos de marchandises lors de la collecte nationale

alaric solidarité (2).jpg

Alaric Solidarité a participé à la collecte alimentaire le 28 novembre dernier. C'est à l'Intermarché de Lézignan, de 11h à 17h qu'ils ont été accueillis. Cela leur a rapporté près de quatre cent kilos de nourriture et de produits d'hygiène. L'Association tient à remercier les généreux donateurs. Cette année ses bénévoles n'ont pu participer qu'à une seule journée, mais leur souhait le plus profond est de participer aux deux collectes de la Banque Alimentaire en 2015.

Il est nécessaire de préciser que toutes les denrées et les produits récoltés par Alaric Solidarité ont fait l'objet d'un recensement par la Banque Alimentaire de l'Aude avant d'être rendu à l'association. Ce sont donc 400 kg supplémentaires qui iront abonder les réserves de la solidarité piémontaise. Par ailleurs Marie France Vimont lance un appel à bénévoles bricoleurs pour réaliser de petits travaux d'entretien et de réparation (alaricvimont@orange.fr ou tél. n°  04 68 24 00 86). L'association reçoit aussi les dons de vêtements, joujoux, livres, mais attention ce n'est pas une déchetterie, ils sont destinés à une seconde vie, il est donc essentiels qu'ils soient propres et dans un excellent état pour pouvoir être remis à des familles dans la difficulté.

INfos diverses : ouverture et accueil le lundi, de 13 h 30 à 17 heures, et le jeudi, de 9 heures à 11 h 30