http://www.lindependant.fr/aude/capendu/ http://www.lindependant.fr/aude/comigne/


mardi, 25 septembre 2012

Voyage des collègiens au Togo : vidéophoto du rendu du périple

Une dizaine de collégiens de l'Alaric, sous la houlette de Michel Seguy et d'Yvonne Gracia, leurs professeurs accompagnateurs se sont rendu au togo pour une mission humanitaire à la rencontre de leurs homologues togolais. Voyage ayant eu lieu à la fin de l'année scolaire 2011/2012.

vidéophoto du rendu du voyage devant professeurs et parents

samedi, 01 septembre 2012

Une rentrée avec des cuisines neuves et un toit photovoltaïque pour le Collège de l'Alaric

capendu,rentrée scolaire,collège de l'alaric

La rentrée au collège de l'Alaric est fixée au mardi 4 septembre 2012 pour les 5ème, 4ème et 3ème. C'est le professeur principal qui accueillera les élèves à 8h du matin pour une journée courte puisque la sortie est fixée à midi. En ce qui concerne les 6ème, ils seront accueillis administrativement le mercredi 5 septembre 2012 de 8h à 12h. Les bus sont d'ailleurs prévus pour les deux jours de rentrée.

capendu,rentrée scolaire,collège de l'alaric

Le jeudi 6 septembre le collège a prévu d'organiser sa traditionnelle journée de cohésion des 6ème, les collégiens seront accueillis à 8h dans leur établissement. Ils iront ensuite passer la journée au lac de la Cavayère sous la houlette de leurs enseignants, leur retour prévu étant à 16h30.  Le collège offre le pique-nique aux adolescents, mais il est demandé aux familles de prévoir : sac à dos, casquette, bouteille d’eau, lunettes de soleil et baskets. Les élèves dispensés de sport seront eux aussi à la journée, sans toutefois participer aux activités physiques. A noter que les bus scolaires assureront les lignes habituelles.

capendu,rentrée scolaire,collège de l'alaric

La reprise complète des cours aura lieu le vendredi 7 septembre pour tous les élèves et selon l’emploi du temps fixé. Comme ont peut le voir, les collégiens de l’Alaric font une rentrée toute en douceur, dans un établissement qui joue la carte écologique et qui grâce au Conseil Général de l’Aude, s’est vu doté d’une magnifique cuisine neuve, dans le but de favoriser le circuit court pour les demi-pensionnaires et d’un toit photovoltaïque. En effet le département a décidé de jouer la carte de l’énergie renouvelable là où cela lui était possible, et quand l’orientation solaire de l’établissement le lui permettait, ce qui est le cas du collège de Capendu, bénéficiant d'un trés grand nombre de jours de soleil, il arbore maintenant trois superbes toits de panneaux solaires.

 

jeudi, 02 août 2012

Fin des classes Natura Alaric pour les sixièmes 4 du collège de l’Alaric

capendu,collège de l'alaric,alaric

Belle découverte du patrimoine naturel pour les sixièmes quatre du collège de Capendu qui sont partis dans le massif de l’Alaric avec leur professeur de Science Vie et Techniques, Mme Elis. En effet cette dernière dans le cadre de son programme a su mobiliser plusieurs intervenants afin de l’aider à évoquer la faune et la flore du massif d’Alaric ainsi que les activités développées par l’activité humaine autour d’elles. Une randonnée qui a duré toute le journée sur le GR36 dans le bois de Capendu.

capendu,collège de l'alaric,alaric

Laurent Gasc, représentant la Fédération Nationale de Chasse a présenté la faune du massif avant d’initier les collégiens à la recherches d’empreintes animalières et de transformer ainsi, les adolescents en futurs trappeurs au fait de la moindre trace animale dans la forêt. Ensuite c’est Jean Paul Dagada, Lieutenant de Louveterie et Laurent Peyrac, président de l’AICA de l’Alaric qui ont présenté l’activité humaine dans le massif, avec notamment l’entretien des sentiers de randonnée mené en partenariat avec Piémont d’Alaric qui subventionne les deux AICA de son territoire pour l’entretien du massif.

capendu,collège de l'alaric,alaric

Les élèves ont ensuite participé avec beaucoup d’enthousiasme à de multiples ateliers pédagogiques organisés tout exprès pour eux. Un collège bien dans son temps avec des collégiens heureux d’y vivre et de s’y former, l’Alaric mobilise toutes ses forces vives pour faire de ses élèves les citoyens de demain.

capendu,collège de l'alaric,alariccapendu,collège de l'alaric,alaric

dimanche, 29 juillet 2012

La lecture, dernier défi de l’année pour les collégiens de l’Alaric

collège défi lecture 20112 (6).JPG

Mardi 12 juin, le collège de l'Alaric organisait son traditionnel Défi lecture qui réunissait les classes de 6ème et les classes de CM2 du secteur. Au programme cette année, la découverte du collège et les épreuves littéraires préparées pendant toute l'année scolaire, mais aussi une épreuve sportive. Une belle manière pour les futurs collégiens de découvrir en avant première, leur futur collège, voilà qui dédramatisera sûrement la rentrée dans le monde des adolescents pour les CM2 capenduciens.

collège défi lecture 20112 (5).JPG

Afin que tous soient à égalité de chance ce sont des équipes mixées qui se sont affrontées, tant sur le stade au cours de matchs épiques de handball encadré par les professeurs d’EPS de l’établissement. Ce qui ne les a pas empêché après (ou avant qu’importe) les jambes, écoliers et collégiens durent s’opposer en défi lecture, la lutte fut dure aussi. Mais à la fin de la journée une grande finale a du être organisée pour départager les deux équipes en tête, chacune sous la houlette l’une de Mme Rouquet, professeur de français d'un côté, et l’autre de  Mme Ifcic, conseillère Principale d'Education. C’est l’équipe de la Conseillère Principale d’Education qui a remporté le match haut la main, et c’est par un goûter que s’est achevée la journée après la remise des prix effectuée par Christophe Dussargues le principal du collège.

collège défi lecture 20112 (2).JPG

Une journée annuelle qui n’est rendu possible que parce que les enseignants du primaire et ceux du secondaire s’impliquent fortement dans le projet et que les élèves attendent tous les ans avec impatience. Bravo a eux pour leur forte implication

collège défi lecture 20112 (1).JPG

collège défi lecture 20112 (4).JPG



00:52 Publié dans collège_ecoles | Lien permanent | capendu | Commentaires (0) | Tags : capendu, collège de l'alaric | |  Facebook |  Imprimer | | |

vendredi, 29 juin 2012

Le XIVème livret au Nom de la Mémoire remis aux collégiens pour que demeure le souvenir

au nom de la mémoire remise du livret (2).jpg

Par une chaude et orageuse après-midi estivale, les élèves de troisième et de quatrième du collège de l’Alaric se sont retrouvés dans la salle Noiraud pour près de trois heures très denses consacrées à l’une des pages les plus noires de l’histoire du monde du XXème siècle. Avec notamment la distribution de la plaquette « Au Nom de la Mémoire 2011 », remise par Robert Alric, Conseiller Général de Capendu. Ce petit fascicule reprend le témoignage des 60 collégiens et lycéens audois qui, après avoir participé au Concours National de la Résistance et de la Déportation, ont été invités au 14ème voyage « Au nom de la mémoire », organisé par le Conseil Général de l’Aude. En 2011, le département a emmené les adolescents au camp de concentration de Natzweiler-Struthof, au Musée d’histoire Jean Garcin – 39/45 – l’Appel de la Liberté, à Fontaine de Vaucluse, ainsi qu’au Camp des Milles à Aix en Provence. Un livret qui est un vibrant témoignage des jeunes confrontés à la réalité d’une guerre monstrueuse.

au nom de la mémoire remise du livret (1).jpg

Cette quatorzième  édition du livret « Au nom de la Mémoire », écrit par des ados de leur âge, les a amené à toucher du doigt l’épouvantable réalité de la seconde guerre mondiale à un moment où les anciens combattants et résistants de 39/45 voient leurs rangs se clairsemer. C’est le message que le Conseiller Général et Christophe Dussargues ont largement relayé auprès des jeunes collégiens, pour que plus jamais ça ne recommence. C’est avec une grande émotion que les adolescents ont pris connaissance des témoignages émouvants de leurs camarades.

mercredi, 27 juin 2012

Robert Marcault « Sentinelle de l’histoire », ouvre sa mémoire au souvenir d’Auschwitz-Birkenau


C’est par la diffusion d’un court métrage illustrant en photos le magnifique texte de Nuit et Brouillard de Jean Ferrat et terminé par le poignant Chant des Déportés qu’a débuté le témoignage de la Sentinelle de l’Histoire. « Si je suis là, c’est pour vous mettre en garde : n’écoutez pas les sirènes qui vous invitent à la haine de l’autre, des différences… dites non à l’horreur, autour de vous, à vos parents, à vos amis » martèle d’une voix calme, douce et déterminée Robert Marcault, plus connu au village sous le nom de Robert Marcovici (il en a changé sur proposition du Conseil d’Etat). Un préambule qui donne d’entrée le ton du témoignage horrifiant que vont entendre la cinquantaine de personnes présentes dans la salle, élus, professeurs, principal ou collégiens.

capendu,robert marcault,marcovici,collège de l'alaric

Plus habitué à parler devant près de 600 personnes, l’ancien déporté, est revenu dans son village d’adoption, un village qu’il n’a jamais cessé d’aimer et de chérir, même au plus profond de l’enfer. Il venait pour enfin lui dire l’indescriptible. C’est à Capendu que se sont arrêtés ses souvenirs heureux vécus au château des Lierres avec l’amour de ses parents, son frère Edgard 18 ans, ses sœurs Mireille 13 et Claude 6 ans. Une dénonciation,  et de la « maison Thémines » - où après l’arrivée des allemands en zone libre ils ont dû être relogés – ils seront arrêtés le jour de l’Ascension 1944. et Après un sévère passage à tabac de ses parents, ils sont emmenés en wagons plombés de Carcassonne à Drancy avant de partir pour le plus sinistre des voyages pour le camp d’extermination d’Auschwitz-Birkenau . Ils ont fait partie du convoi n° 75 du 30 mai 1944. Il ne reverra plus jamais ses parents et ses deux jeunes sœurs, gazés et envoyés au four crématoire dès leur arrivée.

 

capendu,robert marcault,marcovici,collège de l'alaric

Seule, sa voix douce et mesurée brise la chape de plomb qui s’est abattue sur la salle, plus personne n’ose le regarder en face. Ce qu’ils voient et écoutent dépasse l’entendement ! Ils ont en face d’eux, un être qui a tout supporté : l’ignominie, la souffrance, le froid, la faim, la soif, l’inavouable d’une déshumanisation totale, et qui le temps d’une après-midi est redevenu l’adolescent de 15 ans plein de rêves et de projets qu’on a écrabouillé comme un insecte au fin fond du plus terrible des camps d’extermination. Quand il a enfin été libéré, à 16 ans, il n’avait plus que l’espoir et ses rêves pour se raccrocher à la vie.

capendu,robert marcault,marcovici,collège de l'alaric

Quand on lui demande comment il a pu survivre à tant d’atrocités, il répond d’une voix métallique «  la haine, une haine féroce, l’espoir et le rêve, je voyais toutes les nuits les jours heureux à Capendu, c’est grâce à ça que je suis resté en vie ! ». C’est ce qui lui a permis contre toute attente de résister à l’innommable et plus tard aux terribles « marches de la mort ». En 1945, il faisait partie des 85 survivants sur les 1004 déportés du convoi 75. Seuls 2,5 % des juifs déportés de France étaient en vie à la Libération (2 500 sur 76 000). De son retour à la vie, il ne parlera que très peu.

capendu,robert marcault,marcovici,collège de l'alaric

C’est à Capendu, avec l’aide précieuse du docteur Laffont, qu’il s’est reconstitué, il ne pesait environ 30 kg. Et depuis, pour témoigner encore et encore de sa terrible histoire, pour avertir, souhaitant être comme tous les survivants de l’extermination programmée et industrialisée nazie une « Sentinelle de l’histoire ». Muets et pétrifiés, les adolescents ont eu du mal à accepter ce qu’ils venaient d’entendre, et c’est avec beaucoup de difficultés qu’ils ont posé quelques questions, d’une voix mal assurée, n’osant pas affronter la réalité des choses.

capendu,robert marcault,marcovici,collège de l'alaric

Une date à retenir

Ce vendredi à 14 h, la mairie capenducienne accueillera Robert Marcault pour donner - afin que leur souvenir perdure à Capendu, le nom des deux jeunes sœurs « Mireille et Claude Marcovici » à l’une des salles de la mairie - celle qui leur a servi de classe avant l’innommable.




dimanche, 17 juin 2012

De l’Alaric au Togo, les collégiens capenduciens sont parti en mission humanitaire aider un collège à Missawomé


Photos : Les Enseignants du collège de l'Alaric

capendu,togo,alaric togo,collège de l'alaricAprès un séjour de 14 jours bien remplis au Togo, dix collégiens de l’Alaric issus des classes de 5ème, 4ème et 3ème, accompagnés pas Maryvonne Gracia, Michel Seguy leurs professeurs et du docteur JC Colombel, sont revenus au collège, la tête remplie d’images, d’odeurs et de sons. Un voyage humanitaire qu’ils ont préparé pendant plusieurs mois avec l’aide de leurs enseignants, de leur établissement et de l’Association Alaric Togo qui s’est créée pour l’occasion. Une aide utile qui a permis ce voyage en recueillant des dons, en réalisant des actions pour recueillir des fonds et des subventions, dont celle d’Aude Tiers Monde, moyens financiers nécessaires pour aider leurs homologues togolais en leur fournissant le matériel nécessaire.

Ils sont allés aider au démarrage d’un projet de maraîchage pour l’autosuffisance d’un collège et la formation agricole de collégiens de Missawomé. Le groupe humanitaire formé par les adolescents et leurs accompagnants a aussi acheté, sur place en Afrique, le matériel agricole (outils, filtres à eau) utile à la pérennisation du projet. En même temps le Docteur Colombel a improvisé une consultation médicale de toute la population de Missawomé et du village voisin, et remis un lot de médicament pour le dispensaire de ce dernier. Ils ont aussi participé au début de reforestation de la rive du Zio en essences locales de bananiers et acajous. Une opération destinée à participer et surtout à faire fonctionner ce collège et à lui fournir les moyens nécessaires de poursuivre sa mission formatrice, les collégiens ont d’ailleurs aussi amené avec eux diverses fournitures scolaires.

capendu,togo,alaric togo,collège de l'alaricIls se sont ensuite rendus à Toaga dans le Dapaong, aider l’école du village en apportant aussi du matériel médical et scolaire et en offrant des bureaux-pupitres achetés sur place. Un séjour qui s’est ensuite concrétisé par un match de football mémorable qui a donné la victoire au Togo par 3 buts à 1 pour l’Alaric. Cette école a une particularité, elle est dirigée par un gouvernement de l’école, géré par des enfants mais à la manière d’un état, avec des ministres responsables. A noter que les critères d’âge scolaire n’est pas le même qu’en Europe, en effet les élèves vont à l’école en fonction de leurs disponibilités car tous aident leurs familles dés qu’ils sont en âge de le faire, pour leur instruction l’âge ne rentre absolument en compte, l’important est de les former à la lecture et à l’écriture et aux diverses matières qui leur sont nécessaires.

capendu,togo,alaric togo,collège de l'alaric
Après quelques jours passés à Lomé, qu'ils ont visité, ils sont rentrés fatigués, mais heureux et contents d'eux à Capendu. Un voyage que les collégiens de l’Alaric ne sont pas prêt d’oublier, qui leur a beaucoup appris, en premier le sens du partage et  que somme toute, ils étaient vraiment des privilégiés et avaient énormément de chance de pouvoir bénéficier de beaucoup de facilité pour étudier et se former à leur vie d’adultes et de citoyens.