http://www.lindependant.fr/aude/capendu/ http://www.lindependant.fr/aude/comigne/


dimanche, 14 avril 2013

Harpe celtique, guitare et mandoline aux Figuères ce lundi de Pâques

Si cette année le lundi de pâques a plutôt été aux tisons dans l’Aude, il était très ensoleillé à la résidence des Figuères. En effet cette dernière a proposé un très agréable spectacle musical à ses adhérents, spectacle que ces derniers ont fortement apprécié et qui leur ont fait oublier le mauvais temps du jour.
Fi de l’omelette pascale, vite oubliée, l’instant d’une volée de notes et ils sont repartis dans leur jeunesse.

Figuères concert de pâques (3).JPG

En effet André Pelat, musicien éclectique leur a offert un concert de variété sur une grande diversité d’instruments à corde parfaitement maitrisés. Stick musical, mandoline, harpe celtique et guitare ont fait la joie des résidents des Figuères tout au long d’une belle après midi qui leur a rendu le soleil.

00:00 Publié dans Figuères | Lien permanent | capendu | Commentaires (0) | Tags : capendu, figuères | |  Facebook |  Imprimer | | |

jeudi, 28 mars 2013

La vie des abeilles aux Figuères pour fêter l’arrivée du printemps

C’est d’une bien belle façon que les résidents des Figuères, sous la houlette de Lina Dawid, leur animatrice, ont fêté l’arrivée du printemps. Qu’importe si dehors l’hiver traîne la patte, dans la résidence c’est bien le soleil qui était là pour toutes et tous. L’idée étant de relier les saisons de la vie avec celles du jardin thérapeutique des Figuères, qui continue à faire la joie des personnes âgées et fait l’objet de toutes leurs attentions.

capendu,figuères

Un représentant de la Cité des Abeille de Cuxac d’Aude est venu leur parler d’abeilles, de renaissance du printemps dans les ruchers et de toute la vie bruissante et fertile d’une ruche. Une démonstration magistrale qui a vivement intéressé les résidents. Ils savent tout maintenant sur le travail des apiculteurs et celui des abeilles qui aboutissent à un nectar délicieux, qu’ils se sont empressés de goûter, le miel.

capendu,figuères

Maintenant, ils verront leur jardin thérapeutique d’un autre œil, d’autant qu’avec leur géniale animatrice ils sont entrain de faire, de A à Z, des mosaïques destinées à le décorer. Un travail minutieux que Lina Dawid emporte ensuite à poterie du Seuil de Naurouze pour les faire cuire. « Vous savez, il est important que nos résidents s’approprient leur jardin thérapeutique et qu’ils s’y sentent tout à fait chez eux » précise-t’elle. Tout à fait chez eux ? En effet, ils sont tout à fait chez eux, et même mieux, il n’y a qu’à leur rendre visite, vous pouvez à tout moment, la résidence est ouverte sur le village, sur la vie et on n’y trouve que des gens heureux. D’ailleurs le 28 mars prochain, une petite sortie va les emmener partager le repas des aînés que la municipalité offre à ses personnes âgées. Une belle preuve d’intégration de la résidence à la vie du village.

00:00 Publié dans Figuères, Vie du village | Lien permanent | capendu | Commentaires (0) | Tags : capendu, figuères | |  Facebook |  Imprimer | | |

samedi, 23 février 2013

Les Figuères font le Carnaval avec les touts petits de la maternelle

La résidence des Figuères et l’école maternelle c’est une longue histoire d’amour alors dès les rois tirés, les résidents et leur animatrice Lina Dawid ont commencé à préparer sérieusement le carnaval. Et oui le 12 février, jour des crêpes, bugnes ou autres oreillettes c’était le mardi gras et il était important pour eux d’être prêts pour accueillir leurs jeunes invités pour carnaval.

figuères carnaval (7).jpg

Chacun de son côté s’est occupé de faire des masques pour la circonstance, ceux des Papys et Mamies des Figuères ayant été offerts aux Bambins de la maternelle venus les rejoindre. C’est que faire carnaval, c’est une affaire importante qui se prépare de longue date et à laquelle ont volontiers sacrifié têtes blanches et blondes dans le but évident de partager un « énormissime » moment de convivialité.

capendu,figuères,carnavalUne super après-midi pour laquelle ils ont été accueillis au son du traditionnel « adiu pobre carnaval » et de percussions qui ont rythmé la danse des petits, « carnaval fuma la pipa », et trois petits tours de rires et de chants avant de regarder des diaporamas sur les carnavals du monde. Toute une ambiance qui les a emportés dans un très agréable voyage musical, suite à une excellente préparation organisée parle musicothérapeute de la résidence Alain Cazaubon.

Comme à leur habitude, les aînés des Figuères et l’équipe de la résidence avaient bien fait les choses, et accueillis leurs jeunes amis comme des rois. C’est un savoureux goûter qu’ils ont ensuite partagé avec eux, en se réjouissant du sympathique partenariat qui existe depuis de nombreuses années avec la maternelle capenducienne.

capendu,figuères,carnavalIl est important de souligner le travail de toute l'équipe de la résidence : les cuisiniers pour les beignets, ainsi que ceux qui se sont débrouillés pour trouver le foin pour le bonhomme, pour le confectionner, pour se déguiser et être présents et très actifs pour ce jour-là. Une participation sans laquelle rien n’aurait pu être et qui a largement participé à la réussite de la journée. Une nouvelle fois le personnel de la résidence fait montre de toute son implication dans la vie de « leur établissement », un grand bravo à eux. Et c’est ce qui fait tout le succès de cet établissement si particulier, si humain et accueillant.

samedi, 19 janvier 2013

Vœux d’espérance à la résidence des Figuères

Capendu, Figuères, Voeux

En présence de Jean Jacques Camel, le maire de la commune, des résidents et de son personnel, ce sont des vœux de solidarité et d’espérance qu’a présenté Sylvie Darné, la directrice des Figuères. Une cérémonie qui est un temps forts pour l’E.H.P.A.D capenducien, « il nous parait primordial de maintenir les vœux car c’est un moment privilégié » devait elle dire en préambule à son discours.Pour cette dernière, il est en effet important de garder vivace le lien qui uni familles, résidents et collaborateurs MBV, ainsi que d’y associer les personnes participant et accompagnant la politique gérontologique de la Mutuelle du Bien Vieillir. « Cette année tout particulièrement, notre environnement, qu'il soit local, national ou mondial, nous annonce une année très difficile sur le plan économique. » a-elle souligné. Prônant ainsi les valeurs de solidarité, d’entraide et de respect qui aideront à passer la crise morale d’un monde d’indifférence, de perte de repère et de violence.

Capendu, Figuères, Voeux

Elle a ensuite retracé l’historique de la mutuelle qui depuis sa création en 2001, avec trois établissements créés lors de cette ouverture, et qui en courant mars ouvrira sa 17ème résidence, avec la même exigence de qualité et de prestation et du respect les moyens alloués par les administrations. Elle a aussi mis en avant le développement du concept Vitae Clementia, véritable philosophie de vie pour le bien être des résidents. Un concept qui propose des lieux d’accueil et des modalités d’accompagnement pointues pour un mode de vie individuel de qualité. Concept destiné à progresser qui se base sur la créativité, et l’ouverture aux propositions de tous les collaborateurs de MBV, « Merci à tous pour votre contribution au quotidien qui honore votre établissement et notre mutuelle » devait elle dire avant de présenter ses vœux ainsi que ceux des dirigeants de la mutuelle et de souhaiter de continuer à œuvrer ensemble pour garder les valeurs qui animent la résidence.

Capendu, Figuères, Voeux

C’est par une bonne galette avec champagne et jus de fruit que s’est achevée la cérémonie des vœux pour la résidence des Figuères.


dimanche, 13 janvier 2013

Doyenne de Lézignan, des Figuères et de Capendu, Francine Goût souffle ses 104 bougies en famille

Capendu, Figuères, Lézignan, Francine Goût

Elle qui a vu le jour à Lézignan le 2 janvier 1909, regarde les années passer et s’écouler doucement sans prise sur elle. Toute en douceur, vive et menue, Francine Goût coule des jours heureux à la résidence des Figuères où elle s’est retirée depuis plusieurs années. Dotée d’une santé de fer, son seul problème, et croyez, qu’elle l’a pris à bras le corps, c’est la marche, il lui faut maintenant s’aider, mais qu’importe, la vie, elle la croque à pleines dents. Toujours aussi active et dotée de facultés exceptionnelles c’est avec fierté qu’elle avoue lire sans lunettes et assume ses 104 ans avec bonne humeur.

Une petite jeunette qui en paraît facilement trente de moins et raconte sa vie et quelle vie sans rien oublier. De son enfance, elle n’en a gardé que les bons souvenirs, et se rappelle d’Antoinette et de Joseph, ses parents qui lui ont donné amour et tendresse tout au long de leur vie. Son arrivée au pensionnat Bertrand de Toulouse, son certificat d’étude, elle s’en souvient comme si c’était hier. Hier encore que tante Marthe l’accueillait chez elle à tout juste 16 ans. Volontaire ce petit bout de femme devient infirmière en 1934, puis surveillante chef, elle exerce dans le dispensaire des chemins de fer de Béziers. Le front populaire, et ses avances sociales rythment ses journées, et de nouveau la guerre frappe à sa porte.

capendu,figuères,lézignan,francine goût

1964 et voilà le temps de la retraite qui arrive. Toujours aussi active, elle décide de voyager et visite ainsi la Tunisie, l’Algérie, et la Hollande. Son amour de la musique classique et de l’opéra la conduira à aller assister à des concerts à Vienne, en Autriche. Elle poursuit sereine et sans heurts une vie, tranquille et très active passant quelques étés à la Résidence « les Treilles » à St Gervais sur Mare. L’âge venant elle décide de quitter l’Hérault pour se rapprocher de ses neveux et intégrant la Résidence des Figuères le 11 octobre 2007 à l’âge de 98 ans elle y coule des jours heureux entourée par un personnel attentif et compétent et tout l’amour d’une famille aimante.

capendu,figuères,lézignan,francine goût

Et ce samedi 5 janvier, c’est avec bonheur qu’elle a reçu les siens et fêté avec eux cette 104ème année d’une vie exemplaire et bien remplie. Ils étaient accompagnés d’Eliane Meige, adjointe au maire de Lézignan, venue rendre hommage à la doyenne des Lézignanais et lui apporter les vœux de sa municipalité. Gourmande, elle a partagé un savoureux repas avec tous ses neveux et échangé des millions de souvenirs heureux avec son jeunot de cousin de treize ans son cadet.

capendu,figuères,lézignan,francine goût

Joyeux Anniversaire Francine et que Dieux vous prête vie et santé encore de nombreuses années.

lundi, 24 décembre 2012

Le merveilleux Marché de Noël des résidents des Figuères

figuères marché de noel.jpg

A l’initiative de Lina Dawid, les résidents des Figuères sont allés « faire » leur marché de noël à Carcassonne. Le but premier était de les sortir de leur cadre habituel en les faisant participer à la fête de noël. Chaudement vêtus et excités comme des puces, les aînés ont pris le chemin de Carcassonne pour aller passer un moment convivial sur le Marché de Noël carcassonnais.Tant pis pour le froid et la pluie, ils n’allaient pas laisser une si belle occasion de découvrir la magie des illuminations.

figuères marché de noel1.jpg

Et que dire du sympathique vin chaud venu à point les réchauffer, c’est qu’il ne faisant vraiment pas beau ce jour là. Gourmands, ils ont tout dégusté et goûté en regardant tourner les manèges du mail et en passant de chalet en chalet pour admirer les merveilles exposées à leur convoitise. Et si ils ont eu bien froid, leur cœur lui était chaud et leur joie bien palpable, même si pour attendre le car, ils ont du se réfugier dans une accueillante pharmacie pour ne pas prendre mal. Maintenant ils sont fin prêts pour la sympathique fête qui les attends à la résidence le 25 décembre prochain.

samedi, 22 décembre 2012

Des Hortensias Bleus et beaucoup d’amour pour la jeune centenaire de la résidence des Figuères.

Malicieusement adorable, Raymonde Mornat est une vieille dame qui ne fait surtout pas les 100 printemps qu’elle vient tout juste de souffler. Cette pétillante habitante de la résidence des Figuères, regarde la vie avec des yeux d’enfant, bleus comme l’azur, et un immense sourire plein de joie. Dotée d’une bonne humeur contagieuse, elle illumine tous ceux qui l’approchent. Cent ans, la belle affaire, les années n’ont plus de prises sur Raymonde qui distribue avec malice son affection à ceux qui l’entourent au quotidien.

Capendu, Figuères, Raymonde MornatNée à Saint Ouen le 6 décembre 1912, d’un père menuisier et d’une mère blanchisseuse, elle vivait dans un douillet cocon familial avec son frère Maurice de deux ans son aîné.14/18, quatre années d’une effroyable guerre qui lui a pris son père, son oncle et leurs épouses. Quatre orphelins, pupilles de la nation qui ont été confiés à des paysans de centre de la France.

Capendu, Figuères, Raymonde MornatA 14 ans Raymonde Dupray travaille dans une ferme et se marie avec Jean Mornat le 4 avril 1934. 1939, la guerre frappe à nouveau la France et elle la courageuse élève ses trois enfants, Raymond, Jeannine et Marcelle, pendant que son mari est à la guerre. Quatre années difficiles qu’elle a illuminé de son inaltérable bonne humeur. De retour au foyer Jean emmène sa petite famille dans le centre de la France où ils s’établissent. La joie de marier leurs enfants, la naissance de 4 petits enfants et celle de connaître leurs 6 arrières petits enfants a comblée leur vie de bonheur. 60 puis 70 ans de mariage, et voilà que Jean la quitte, il a 96 ans. Depuis 5 ans, l’âge venant, elle s’est établie aux Figuères et y coule une vie sereine et paisible entourée de l’affection des siens et du personnel de la résidence.

Capendu, Figuères, Raymonde Mornat

Tous s’étaient réunis autour d’elle pour lui offrir un magnifique bouquet d’hortensias bleus « oh, que c’est beau, mes fleurs préférés, merci. » devait murmurer la centenaire émue. Entourée par sa fille, Syvie Darné, la directrice des Figuères, JJ Camel, maire de la commune et du maire de St Nazaire, le dernier village dans lequel elle a longtemps vécu. Bon anniversaire Madame Mornat, vous voici entrée dans le club très fermé des 4 centenaires de la résidence