http://www.lindependant.fr/aude/capendu/ http://www.lindependant.fr/aude/comigne/


jeudi, 12 décembre 2013

PIEMONT D'ALARIC : Trois petits pas et puis s'en va, ce vendredi au chai à 18h30

Le jeune public sera à l’honneur ce 13 décembre au Chai avec  un spectacle dédié. Dés 18h30 à Capendu au tarif de 5 euros seulement venez assister à « 3 petits pas et puis s’en va … » Une invitation à oser s’aventurer hors du cocon familiale, une incitation à faire trois petits pas vers les autres, les pas-tout-a-fait-comme-soi, les un-peu-différents.

Concerto de talons, joué dans l’intimité d’une tente Berbère, contant l’histoire d’une paire de chaussures d’enfants qui, bien que grandissant, refuse obstinément de marcher. Jusqu’au jour où son grand père l’emmène au cirque, un cirque étonnant.

Second volet d‘une trilogie sur les trois étapes-clefs de l’autonomie du jeune enfant: « Manger-Marcher-Parler »:

La Cie Grain de Malice présente la seconde des trois étapes clefs de l'autonomie du petit enfant. Théâtre d'objet que les artistes appuient sur des chaussures pour mettre en avant cette étape essentielle de la vie de l'enfant : marcher tout seul sans l'aide de ses parents. Avec comme challenge de faire vivre ces chaussures en leur donnant une identité propre à chacune les artistes ont accentué leur langage personnel lors de tout un travail soutenu par une très présente création sonore mariant textes courts, percussion, et bruitage de chaussures, semelles et talons sont mis à contribution.

Renseignements diverses

 Le Chai, Espace Culturel Intercommunal- 63 av. des Anciens Combattants - 11700 CAPENDU - Tél. 04 68 79 73 98 - Fax. 04 68 79 29 19 - Web. www.piemont-alaric.fr

 

 

 

 

jeudi, 28 novembre 2013

PIEMONT D'ALARIC Scintillant, baroque à souhait et génial l'Orchestre de Chambre de Toulouse a emballé le Chai

Sous la houlette de son chef d'orchestre, Gilles Colliard, l'Orchestre de Chambre de Toulouse, totalement imprégné de musique a emballé le Chai. Une grande première pour l'espace culturel piémontais dont la salle était devenue trop petite pour les très nombreux mélomanes avertis ou non venus assister au concert. Et quel concert, à la criée, comme au marché, sauf que là il s'agissait de grande musique. 

capendu piémont d'alaric,orchestre de chambre de toulouse,le chaiLa salle en délire a choisi chaque morceau comme on compose son repas, avec gourmandise, acharnement et un goût musical très sur. Après la Marche des Turcs de Lully, agréable amuse bouche offert, quatre des cinq grands musiciens proposés, en entrée, ont finalement été retenu.  Rameau, Téléman, Marais et Destouches ont charmé les auditeurs présents. Le plat de consistance choisi s'est révélé lui aussi riche en musicalité puisque le concerto grosso d'Haendel, celui de Locatelli et la symphonie n°36 de Mozart ont remporté tous les suffrages ainsi que la suite Holberg de Grieg.

capendu piémont d'alaric,orchestre de chambre de toulouse,le chaiFinalement, il est important d'avoir du fromage au repas et là il était de choix. Toutes les propositions de l'orchestre ont été retenues, quant on aime on ne compte pas, Dvorak, Britten, Joplin et Saint Saens ont comblé les amateurs.

 

 

La fin de la soirée est inexorablement arrivée, il ne restait plus que le dessert, hummm, quoi de mieux que la Pizzicato polka de Strauss et le Liebeslied de Kreisler pour conclure un concert scintillant et baroque à souhait. On en redemande encore et encore, l'Orchestre de Chambre de Toulouse peut bien revenir à Capendu, nul doute que la salle sera encore comble et en délire à la fin du concert. En effet c'est debout que les spectateur ont ovationné les géniaux musiciens.

Au fait le chef, où il était le chef d'orchestre? Et bien pas devant avec une baguette en tout cas, non il était au milieu des musiciens à jouer de son violon, ses musiciens connaissent la musique pas de risque qu'ils se trompent. Bravissimo et merci pour ce concert hors norme.

 

lundi, 11 novembre 2013

Vernissage de la magnifique expo photo de Denis et Anaïs Parra au Chai à Partir du 13 novembre prochain

Piémont d'Alaric, le Chai, Capendu, Denis Parra

Ce mercredi 13 novembre à 18h30 au Chai à Capendu aura lieu le vernissage de la superbe exposition photo macro sur le monde fabuleux des insectes que présente Denis Parra et sa fille Anaïs. Ce membre du club Objectif Image Alaric 11 est un fervent passionné de la photographie en macro. L’exposition aura pour thème “La beauté d’un monde ignoré”, ce monde naturel si proche mais pourtant si peu contemplé. L’artiste présent, pourra à tout moment répondre à vos interrogations.

Piémont d'Alaric, le Chai, Capendu, Denis Parra

“Cela fait bientôt 5 ans que j ai vraiment commencé la photographie. J’ ai tout de suite été attiré par la macro et découvert un nouveau monde sous nos pieds .J’ ai trouve dans cette discipline un moyen qui permet de révéler la beauté d un monde accessible, mais que beaucoup de gens ignorent. Pour ce qui est de ma fille cette passion lui est venue de moi. Elle adore prendre les chevaux et surtout sont chien en photo. Cela lui permet de s ‘évader et de se découvrir dans ce domaine un grand potentiel créatif...”

Piémont d'Alaric, le Chai, Capendu, Denis Parra

Une exposition à venir découvrir dès son vernissage, absolument fabuleux, elle sera ouverte jusqu'à la mi décembre prochain.

 

dimanche, 03 novembre 2013

PIEMONT D'ALARIC : Concert à la Criée de l'Orchestre de Chambre de Toulouse au Chai le 7 novembre prochain

orchestre de chambre de toulouse.JPG

Réservez votre soirée du 7 novembre prochain. En effet l'Orchestre de Chambre de Toulouse se produira au Chai à Capenduc à 21h pour un concert à la criée. Le principe du concert à la Criée est simple : le public commande lui-même au dernier moment ce qu’il veut entendre ! Le programme est présenté comme un menu, et le « chef » vient présenter les plats pour éclairer les choix du public.

Créé pour la première fois en septembre 2007 à Toulouse, ce concept du concert à la Criée a tant séduit le public qu’il a depuis été donné de nombreuses fois, avec des programmes toujours différents mais des « menus » toujours copieux, notamment à Paris (salle Gaveau mars 2012). Avec en amuse-bouche La marche des turcs de Lully, il vous sera proposé de choisir deux titres à chaque « plats ». Un choix vaste qui est proposé, parmi les plus connus des compositeurs : Rameau, Purcell, Telemann, Haendel, Bach, Dvorak, Saint Saens, la liste est exhaustive, il y en a pour tous les goûts. C'est la Pizzicato Polka de Strauss qui clôturera la soirée.

orchestre de chambre de toulouse2.jpg

Fondé en 1953 par Louis Auriacombe, l'Orchestre de Chambre de Toulouse s'intéresse à toutes les musiques, de la période baroque jusqu'à la création contemporaine. De nombreux compositeurs ont travaillé avec lui pour des concerts et des enregistrements. Il se produit régulièrement avec les plus grands solistes et est invité de nombreux festivals en France comme à l’étranger, il a donné plus de 7000 concerts dans 30 pays différent. 

Attention la salle est petite, il vaut mieux retenir rapidement ses places.

infos diverses

tarif : entrée comprise dans l’abonnement et hors abonnement 15€ en plein tarif et 10€ en tarif réduit (demandeurs d’emploi, moins de 25 ans). Le Chai, Espace Culturel Intercommunal- 63 av. des Anciens Combattants - 11700 CAPENDU - Tél. 04 68 79 73 98 - Fax. 04 68 79 29 19 - Web. www.piemont-alaric.fr

mardi, 29 octobre 2013

PIEMONT D'ALARIC : One Day à la Bobitch a enflammé le Chai

C'est une soirée humour décapant que Cric & Crac a proposé le 18 octobre dernier dans son superbe espace culturel, le Chai, à Capendu. Une salle comble  attendait avec impatience ce clown qu'on lui avait promis, un spectacle réservé aux plus de dix ans. Et il l'était réservé aux plus de dix ans. Décalé, hilarant, génialement clown, Boris Arquier, a su emporter ses spectateurs dans le monde futuriste de Bobitch. Avec un humour décapant, sans concession aucune, l'artiste a présenté un petit chef d'œuvre en la matière.

le chai one a day a la bobay (17).JPGUn orfèvre de l'ironie, qui rythme des répliques percutantes avec un bruitage-beatboxeur qui lui permet de créer divers personnages, à tel point qu'on se surprend à les chercher avant de se rendre compte que c'est lui qui parle et « bruite ». Il fustige le mécanisme qui transforme l'homme en robot avant de s'en débarrasser comme on jette un kleenex. Il raconte, tout le temps en mouvement, l'histoire de Bobitch, qui apprend à la dernière seconde que sa vie de travailleur est finie le même jour et qu'on l'envoie dans le désert de Gobie pour une retraite méritée, aussi courte qu’éphémère. On lui propose tout bonnement une disparition totale, une désintégration pour recyclage. Lui qui ne connaît que les voix des travailleurs de son entreprise, qui ne voit personne, jamais, c'est un micro qui lui annonce brutalement une nouvelle qu'il a du mal à ingérer.

Pas si futuriste que cela, cette société de 2030 qui propose à ses anciens de les recycler pour s'en débarrasser. Si le thème est dur, très raide quelquefois, l'humour de l'artiste fait passer le message en douceur et en rires. Toujours juste, jamais vulgaire, ce clown là est à voir absolument. C'est une salle en délire qui l'a applaudit à la fin du spectacle avant d'aller partager le pot de l'amitié avec lui, juste histoire de prolonger un peu la magie du moment.

 

LEGENDE PHOTO

photo 1 : la gymnastique du matin, une bonne mise en forme pour un clown totalement décalé

photo 2 : toute la tristesse du onde, il sait qu'il ne leur sert plus à rien .....

vendredi, 18 octobre 2013

PIEMONT D'ALARIC : One day à la Bobitch, un spectacle à consommer sans modération

Piémont d'Alaric, One day à la Bobich, le Chai, Capendu

Vendredi 18 octobre 2013 à 21h, le Chai, espace culturel de Piémont d'Alaric, accueillera la Cie Microsillon pour un fabuleux spectacle « One day à la Bobitch ». Cette journée pourrait être comme les autres pour Bobitch, vieux petit bonhomme, fidèle employé de la « World Domination Entreprise ». Mais ....

Une heure durant, ce clown hors du commun, trash et émouvant, nous entraîne dans un voyage futuriste et captivant. On embarque avec bonheur, guidés par son talent vertigineux de bruiteur-beatboxeur qui fait exister

Piémont d'Alaric, One day à la Bobich, le Chai, Capendu

multiples personnages et nous transporte d’un lieu à un autre en un clin d’œil . Boris Arquier, clown/bruiteur/DJ, poursuit son parcours peu banal qu’il a mené d’Archaos aux « Hommes en noir » , de Gosh à la Cie Microsillon.

Au fil des années Bobitch s’est façonné et c’est avec la collaboration étroite de Michel Dallaire qu’est né « One day à la Bobitch » .Ce spectacle est savoureux et d'un humour à toute épreuve et on y rit beaucoup, mais attention la salle est petite, alors il est vraiment prudent de réserver sa place. A consommer sans modération mais il est toutefois réservé aux spectateurs à partir de dix ans.

Info diverses

Tarifs : 10€/15€ - durée : 1h10 - Le Chai - Espace Culturel de Piémont d’Alaric – CAPENDU - 04 68 79 73 98 - lechai@piemont-alaric.fr

dimanche, 13 octobre 2013

Quatre écus tout comptés : l'Arbre à Jo

Il est un arbre qui pousse, difficilement car la terre est plutôt sèche à son pied, mais il pousse, tranquillement, lentement et sûrement. Cet arbre, il a l'éternité pour lui, pensez, un ginkgo biloba. c'est l'arbre aux quarante écus. Fossile vivant il existait déjà bien avant les dinosaures. Cet arbre, ce sont les choristes de l'Alaric qui l'ont offert à leur chef de chœur, Jo Moutou, un beau soir d'été en 2012. Ce dernier a désirer le planter dans le jardinet du Chai. Quoi de mieux que de le baptiser et lui donner un nom ? C'est ce que la Chorale de l'Alaric a fait à la reprise de fin septembre, elle a fait apposer une superbe plaque avec un nom dessus : « l'Arbre à Jo ». Il  a donc été inauguré une seconde fois pour la plus grande joie de Jo et de son chœur.

chorale l'arbre à jo (4).JPG

Et maintenant tous les visiteurs du Chai, qui passeront obligatoirement devant en venant du parking de l'espace culturel piémontais, ne pourront pas le manquer. Il continuera de grandir et de s'étirer vers le ciel en poussant ses feuilles le plus haut possible pour atteindre le soleil. Ils ne pourront pas non plus ignorer à qui appartient l'arbre aux quarante écus. Et toutes les fins de saison il écoutera chanter le chœur de l'Alaric venu lui rendre visite, pour voir .... pour le voir.