http://www.lindependant.fr/aude/capendu/ http://www.lindependant.fr/aude/comigne/


lundi, 13 février 2012

Mobilisation pour le secours des Flamants roses

Je sais bien que Capendu ce n'est pas la mer, mais si par hasard vous allez sur les étangs à Gruissan voir à quel point c'est beau la mer gelée n'oubliez pas le communiqué de la Ligue pour la Protection des Oiseaux :

gruissand2.jpg"La vague de froid des dernières semaines et le gel quasi-total des plans d’eau et étangs du littoral languedocien ont entraîné l’affaiblissement de nombreuses espèces d’oiseaux d’eau dont particulièrement les Flamants roses. Aussi une opération d’urgence a été mise en place sur le littoral audois afin de venir en aide des Flamants roses emblèmes de nos lagunes.

Grâce aux soutiens des communes du littoral, du Parc Naturel Régional de Narbonnaise en Méditerranée et l’association Aude Nature, deux centres temporaires ont été autorisés par la Préfecture de l’Aude à accueillir ces oiseaux en détresse:

- Un centre de collecte et de transit dans les locaux de la Ligue pour la Protection des Oiseaux Aude à Narbonne (Contact : 0468491212).

gruissand1.jpg- Un centre de soin temporaire pour la faune sauvage à la Clinique vétérinaire du Docteur Jean-Marie Péricard à Sigean (Contact : 0468485050).Ces deux structures permettront de recevoir dans de bonnes conditions les oiseaux affaiblis, de leur faire les premiers soins et surtout de les nourrir quelques jours au chaud sous surveillance vétérinaire pour qu’ils reprennent des forces.

Nous tenons à rappeler que le Flamant rose est une espèce protégée et qu’il est interdit de détenir et de transporter sans autorisation un individu mort ou vivant. Nous demandons donc aux personnes qui trouverait des oiseaux affaiblis de contacter la LPO Aude (0468491212) ou le centre de soin temporaire de Sigean (0468485050) afin d’organiser le transport et la bonne réception des oiseaux.

Les oiseaux, flamants et autres espèces, sont très affaiblis par le froid. Ils n’ont souvent à disponibilité pour s’alimenter que les bordures de lagunes dégagées de glace, proches des chemins et routes. Aussi, il est demandé aux promeneurs de ne pas déranger les groupes d’oiseaux. Il ne faut pas tenter de capturer un flamant encore debout qui mettrait peut-être ses dernières forces dans cette échappatoire. Un flamant en difficulté est un flamant couché, blessé et groggy, ou encore un oiseau piégé dans la glace. Un appel au préalable à des spécialistes dans les centres temporaires est obligatoire.

De nombreux oiseaux ont déjà succombé à cette vague de froid. Les promeneurs trouveront malheureusement quelques dépouilles. Aujourd’hui, aucune dépouille n’est autorisée à être transportée. Aussi il est demandé de les laisser sur place ; tout en ayant, au préalable, vérifier que les oiseaux ne sont pas bagués. Si c’est le cas, relever les inscriptions sur la ou les bagues (prendre une photo si possible) et nous transmettre les renseignements, ainsi que la localisation précise de la dépouille.

Nous tenons à remercier toutes les personnes et structures qui nous ont déjà soutenu dans cette action de sauvegarde et espérons que les conditions climatiques permettront à l’avifaune et particulièrement aux Flamants roses de reprendre des forces."

Francis Morlon, Directeur de la LPO Aude - Dr Jean-Marie Péricard, Marianne Bancal, PNR de la Narbonnais

vendredi, 25 novembre 2011

Communiqué de la Banque Alimentaire de l'Aude: un week-end sans faim

IMG_1370.JPG

Comme chaque année, la Banque Alimentaire organise une collecte, au plan national,  le dernier week-end de novembre. Dans l'Aude ce sont près de 800 bénévoles qui recueilleront les dons en denrées alimentaires sur une soixantaine de points de collectes ( magasins d'alimentation, supérettes, grandes surfaces... ) vendredi 25 et samedi 26 novembre prochains.

 

Durant ces deux jours chacun pourra apporter sa contribution par l'achat de produits non périssables ( conserves de légumes, de fruits, de poisson, pâtes, sucre, café, huile, petits-déjeuners... ). Ils seront  remis aux personnes confrontées à la précarité, dans le respect du bénéficiaire aidé.

 

La Banque Alimentaire de l'Aude, ouverte toute l'année, comprend 36 membres adhérents et 8 bénévoles. Elle est accompagnée et soutenue par le Conseil Général, la CPAM, GrDF, les municipalités de Carcassonne, Narbonne, Castelnaudary et de nombreuses communes. Avec ses 21 associations partenaires dont La Croix Rouge, Le Secours Catholique, Aude Urgence Accueil, ..., elle distribue sur l'année plus de 400 tonnes de produits alimentaires reçus de l'Europe, de la France, des industriels, des magasins d'alimentation et de la collecte nationale, soit l'équivalent de 800 000 repas.

 

Dans le monde, la faim tue toutes les 4 secondes. En France, 2,5 millions   personnes vivent sous le seuil de pauvreté et plus d'un million de travailleurs est en état de pauvreté, dont 15% ont moins de 30 ans.

 

La Banque Alimentaire de l'Aude remercie tous ceux qui voudront bien s'associer à cette action nationale de solidarité, envers les personnes en grande difficulté. 


contact : Banque Alimentaire de l’Aude - Tél./Fax:04 68 71 56 16-Mail:BA110@banquealimentaire.org

lundi, 24 octobre 2011

Banane et fruits rouges pour les vins primeurs de Capendu



capendu,vins primeurs,ucavca,sauvignon,syrahAna Novello, la directrice commerciale, présente les deux vins primeurs à la dégustation

Le vin primeur est arrivé en grande pompe ce vendredi au Terroir, un très agréable sauvignon blanc au léger goût de banane et une syrah rouge, ronde en bouche et aux subtils arômes de fruits rouges, douce au palais des fins connaisseurs présents à la cérémonie.
Comme pour les années précédentes, ces vins sont issus du terroir douzénois, et ont, comme tous les ans remportés un franc succès auprès des très nombreux amateurs venus fêter l’arrivée des vins primeurs de l’UCAVCA de Capendu. Une dégustation animée avec petits fours et grande discussion sur la qualité excellente de ces primeurs. Cette année de nouveaux ce sont douze milles bouteilles qui ont été élaborée, 5000 de blanc sauvignon et 7 000 de Syrah rouge.

capendu,vins primeurs,ucavca,sauvignon,syrah

Dés le 19 octobre les précieuses bouteilles ont été livrées sur tout le territoire français, pour être mises à la vente à partir du 20 octobre à zéro heure. Une grande partie est vendue au caveau du Terroir, mais comme l’a souligné Ana Novello, la directrice commerciale de l’Union des Caves, « le vin primeur est vendu très rapidement, la majorité de nos clients l’ont d’ailleurs déjà pratiquement tout vendu, et il en sera de même à la cave ». Une réalité à ne pas négliger si vous avez l’intention d’en boire, il en vaut vraiment la peine, mais comme toutes les bonnes choses il est rare et s’épuise vite, alors ne traînez pas. Et surtout, pas possible de le trouver en grande surface, l’UCAVCA ayant décidé de ne travailler qu’avec un réseau de cavistes, ce qui lui permet de gérer la vente de sa production.

capendu,vins primeurs,ucavca,sauvignon,syrahpetits fours et vins primeurs, vous choisissez quoi, le Sauvignon ou la Syrah ?

Le terroir

Le terroir de l’UCAVCA c’est environ mille huit cents hectares répartis sur les communes de Capendu, Douzens, Comigne, Marseillette et maintenant Trèbes et Barbaira. Cette année a été une bonne année, avec une récolte saine, le raisin pesait entre 12,5 et 13°, en tout ce sont 170 000 hectolitres qui ont été récoltés. Un groupement de coopérateurs qui a tablé sur la qualité de sa production qui l’exporte en Europe, en Chine qui exporte de très importante quantité de vin de Languedoc, en Ontario et récemment aux USA, une exportation favorisée par la baisse de l’euro et qui envoie outre atlantique des vins de Pays et des AOC. A noter que la cave a pris des contacts intéressants avec la SAQ, au Québec et envisage une collaboration avec elle. Cette année encore Christian Congolato, le président de l’UCAVCA, a tout lieu d’être fier de la production de son terroir.

vendredi, 07 octobre 2011

Bonbonne suspecte à Capendu : les démineurs de la sécurité civile sont venus la neutraliser

un petit clic pour voir l'album du dynamitage
 

CAPENDU-06-10-11- bonbonne suspect - déminage (3).jpgMercredi dernier à leur grande surprise des employés de l’entreprise ADN de Carcassonne en cours d’arrachage et d’abattage d’arbres et d’embâcles dans le ruisseau de Font de Roques sont tombés nez à nez avec une bonbonne suspecte enfouie dans un sarcophage de terre et de tôles rouillées. Visiblement elle dormait là depuis de nombreuses années, sans que quiconque ne suspecte sa présence. Cette entreprise était chargée par Hydretudes de Toulouse du nettoyage des ruisseaux piémontais, dans le cadre du PPRI de la communauté de communes de Piémont d’Alaric, une opération pilotée par Guillaume Mazaré, du SMMAR, en charge de dossier à Piémont d’Alaric.

CAPENDU-06-10-11- bonbonne suspect - déminage (14).jpgTout de suite l’entreprise a eu le bon réflexe et c’est vers le centre de secours et la gendarmerie qu’elle s’est tournée pour signaler la trouvaille, en prenant la précaution d’arrêter les travaux sur le secteur pour éviter tout accident. La machine s’est très rapidement mise en marche et la préfecture immédiatement informée a contacté la sécurité civile qui a saisi les services du déminage de Montpellier. En même temps Jean-Jacques Camel, le maire de la commune était prévenu du risque. Le jour même de la découverte, les sapeurs pompiers capenduciens sont venu sécuriser l’engin afin d’éviter tout accident. A noter que durant toute la semaine les travaux d’entretien du ruisseau se sont totalement arrêtés dans le secteur potentiellement dangereux pour se poursuivre en aval.

CAPENDU-06-10-11- bonbonne suspect - déminage (10).jpg

Ce jeudi 6 octobre, à 11h précises, le major Fourcade, chef du centre de secours de Capendu, suivi d’un véhicule d’incendie et de plusieurs pompiers, a accompagné deux techniciens du déminage de la sécurité civile de Montpellier sur le terrain pour une opération a haut risque, il a fallu une bonne heure pour éliminer l’engin suspect. Les deux démineurs ont tout d’abord étudié la bonbonne pour savoir quels moyens ils allaient devoir utiliser pour la neutraliser. La sècheresse régnant dans le secteur, avec un vent omniprésent dans un secteur à risque d’incendie a nécessité le déplacement de la bonbonne. Une charge d’explosif assez conséquente a eu raison de l’engin et l’a littéralement coupé en deux, neutralisant la potentiel charge en gaz ou en air comprimé qui se trouvait emprisonnée dans ses flans. C’est à un peu plus de midi que s’est achevée une opération qui a mobilisé plusieurs hommes, et pour laquelle les deux démineurs de la sécurité civile ont fourni un travail très précis et minutieux de préparation afin de réduire au maximum les risques inhérents à ce type d’opération. La plus grande confidentialité a été respectée par les autorités locales afin de protéger la population et éviter que quelqu’un n’aille se mettre en danger par curiosité.

CAPENDU-06-10-11- bonbonne suspect - déminage (26).jpg

« Il est important que la population sache, que pour nous contacter il suffit de s’adresser à la gendarmerie ou la police. Nos interventions sont gratuites. Le réflexe de l’entreprise a été le bon» devait préciser Jean Claude un des deux spécialistes en la matière. Il faut savoir que ces deux courageux là et leurs services en sont à 10 tonnes de déminage depuis le mois de janvier et que dans la foulée, ils sont allés l’après midi même dans les PO procéder aussi à un déminage de munitions de la dernière guerre.

CAPENDU-06-10-11- bonbonne suspect - déminage (28).jpg

dimanche, 04 septembre 2011

Grand tournoi de pétanque pour les résidents du foyer d’hébergement de l’APAJH11

un petit clic pour voir les photos

C’est une belle journée sportive que viennent de vivre les résidents du foyer d’hébergement de l’APAJH11 de Capendu. Une fête institutionnelle pour laquelle avaient aussi été invités les membres du Foyer Accueil Médicalisé de Renne les Bains, ainsi que les résidents des foyers de Saissac et de la Roque de Fa. En tout une bonne soixantaine de boulistes venus pour gagner. Et gagner, ils l’ont fait en réussissant à vivre un très agréable et méridional moment dans les allées du complexe sportif Michel Berlanga.
 CAT pétanque (8).jpg

Cette journée a été organisée par Myriam Averseng, dans le cadre de sa formation à l’Aide Médico Psychologique et lui a demandé énormément d’investissement personnel et professionnel. Pour que cette fête existe et avec le soutien de sa hiérarchie elle s’est totalement plongée dans le projet et a mis ses compétences au service de son établissement. Outre la mise en place de la manifestation, elle a du prendre de nombreux contacts auprès des commerçants et entreprises du secteur et a su se montrer particulièrement convaincante puisque ces derniers ont aimablement offerts de très nombreux et superbes lots pour récompenser les vainqueurs, le plus beau fut sans contestation possible, une journée en croisière sur le canal du midi pour le gagnant du concours.

CAT pétanque (9).jpg

Une fête de la pétanque à laquelle était tout naturellement associée « la Boule Sportive Capenducienne », dont le président Eloi Garcia, qui n’était pas venu les mains vides, a offert au nom de son club des bons d’achats aux « pétanqueurs » de l’APAJH11. Il n’y a pas eu de perdants et tous ont été récompensés grâce à la générosité des sponsors et à l’ingéniosité de l’organisatrice. Présidant la soirée Nicole Simon, chef de service de l’établissement, après avoir félicité les sportifs a particulièrement tenu à souligner l’implication de tout le personnel de la structure capenducienne qui s’est fédéré autour du projet de Myriam Averseng, avant de chaleureusement féliciter et remercier l’éducatrice pour le travail effectué et la belle réussite de l’animation proposée aux membres de l’APAJH11 capenducienne et à ses invités.

CAT pétanque (38).jpg

Sportifs, invités et organisateurs se sont ensuite retrouvés autour d’un savoureux repas concocté par les cuisiniers de l’établissement et partagés un pur moment de convivialité avant de regagner leurs établissements respectifs tard dans la soirée.

 

dimanche, 14 août 2011

les braques allemands or et argent de Rino et Fabienne remportent les meilleures places en concours

DOLCE VITA 1E CLASSE TRAVAIL.JPG

Les Braques Allemands de Fabienne et Rino D’Angelo sont de très grands champions, pas vraiment une nouveauté pour ceux qui connaissent les chiens du domaine du Framiré. Ces derniers assurent à chaque fois qu’ils sont présentés en concours, que ce soit au niveau de la beauté ou du travail, il est vraiment rare qu’ils ne remportent pas au moins un des tout premiers prix.

Cette année encore ils se sont distingués dans trois concours de beauté, tout d’abord au National d’Elevage 2011 à Montaigny le Gannelon où ont été présentés cinq femelles et deux males. Six sur sept se sont classés dans les toutes premières places Excellent de leur catégorie et une en très bon. Elysée est arrivée seconde Excellent en Classe Intermédiaire Femelle de moins de deux ans, Elas, dont c’est la toute première participation à un concours remportant lui la troisième place Excellent en Classe Intermédiaire Male de moins de deux ans. Champion, au nom prédestiné prend la quatrième place Excellent en Classe Champion Male et Dolce Vita en Classe Travail Femelle se hisse en haut du podium Excellent avec la première place, Daphnée est classée Très Bon en Classe Travail Femelle. Mais la génération montante n’est pas en reste non plus car Fiona tout juste âgée de quatorze mois remporte la première place en Classe Jeune Femelle. L’élevage a remporté aussi le deuxième prix du lot d’élevage, un classement obtenu grâce aux points remportés par les chiens lors de la compétition.

Dans la foulée trois braques ont été présentés au championnat de France de beauté 2011 qui avait lieu à Villepinte, Fiona a remporté haut la main la première place Excellent en Classe Intermédiaire Femelle, la positionnant ainsi troisième au classement général toutes classes confondues, Dolce Vita terminant troisième Excellent en Classe Travail Femelle ainsi qu’Elas en Classe Intermédiaire. Quant au championnat du monde de beauté auquel deux chiens ont été présenté il a été remporté sans contestation possible par Dolce Vita première Excellent en classe travail et troisième au classement général, Champion se positionnant lui à la 5ème place Excellent en Classe Champion.

Forts de la réussite de leurs splendides bêtes, Fabienne et Rino D’Angelo, amoureux convaincu des braques allemands espèrent maintenant pourvoir organiser le National d’Elevage 2013 à Capendu. Ils ont commencé à monter tout un dossier à présenter à la fédération et se sont mis à la recherche de financeurs et de sponsors. Capendu est ainsi en passe de devenir une des capitales incontournables des braques allemands. Depuis le concours la douce Elysée a mis bat de huit adorables chiots, issus de champions, qui courent de partout et qu’elle couve en jeune maman comblée

vendredi, 12 août 2011

L’Avenue des Anciens Combattants réouverte aujourd'hui

avenue des anciens combattants - fin travaux-aout (3).JPGL’éclairage public vient juste d’être mis en service sur le tronçon en réfection de l’Avenue des Anciens Combattants et trottoirs et passages dallés sont maintenant terminés. Les caches-containers sont maintenant installés et la terre a rempli les espaces verts,  il a aussi été procécédé à des tests sur l’eau et l’assainissement au carrefour de la RD6113 .

travaux rue anciens combattants (54).JPGA noter que officiellement c’est le 12 août que la rue devrait être totalement réouverte à la circulation, le chantier étant mis en sommeil jusqu’en septembre. Il reprendra pour la pose des plateaux ralentisseurs, les diverses finitions, la cour du Chai à finaliser et les plantations dans la partie espace vert des trottoirs. Ce sont donc des riverains heureux de leur nouvelle rue, même si il reste encore quelques petites imperfections de ci de là, elle est tout à fait roulable et fonctionnelle. Attention il y a eu un changement notable au niveau du carrefour avec la RD6113, en effet il n'y a plus qu'une seule sortie pour l'avenue et le feu rouge se situe un peu moins près du carrefour, ce qui sécurise un peu plus l'accès à la nationale.

travaux rue anciens combattants (60).JPGLes travaux ont pratiquement duré un semestre, durant lequel les riverains ont, c'est évident, été gênés dans leur déplacement et dans leur vie quotidienne,  gêne qu'ils ont d'ailleurs acceptée de très bon cœur. Maintenant l'Avenue des Anciens Combattants est devenue, dans sa totalité, un mail où il fait déjà bon se promener, et qui sera très agréable quand les plantations auront été plantées et que les arbres auront poussés. Ce sont d'ailleurs des arbres déjà grands qui seront planté à l'automne.