http://www.lindependant.fr/aude/capendu/ http://www.lindependant.fr/aude/comigne/


lundi, 13 février 2012

Mobilisation pour le secours des Flamants roses

Je sais bien que Capendu ce n'est pas la mer, mais si par hasard vous allez sur les étangs à Gruissan voir à quel point c'est beau la mer gelée n'oubliez pas le communiqué de la Ligue pour la Protection des Oiseaux :

gruissand2.jpg"La vague de froid des dernières semaines et le gel quasi-total des plans d’eau et étangs du littoral languedocien ont entraîné l’affaiblissement de nombreuses espèces d’oiseaux d’eau dont particulièrement les Flamants roses. Aussi une opération d’urgence a été mise en place sur le littoral audois afin de venir en aide des Flamants roses emblèmes de nos lagunes.

Grâce aux soutiens des communes du littoral, du Parc Naturel Régional de Narbonnaise en Méditerranée et l’association Aude Nature, deux centres temporaires ont été autorisés par la Préfecture de l’Aude à accueillir ces oiseaux en détresse:

- Un centre de collecte et de transit dans les locaux de la Ligue pour la Protection des Oiseaux Aude à Narbonne (Contact : 0468491212).

gruissand1.jpg- Un centre de soin temporaire pour la faune sauvage à la Clinique vétérinaire du Docteur Jean-Marie Péricard à Sigean (Contact : 0468485050).Ces deux structures permettront de recevoir dans de bonnes conditions les oiseaux affaiblis, de leur faire les premiers soins et surtout de les nourrir quelques jours au chaud sous surveillance vétérinaire pour qu’ils reprennent des forces.

Nous tenons à rappeler que le Flamant rose est une espèce protégée et qu’il est interdit de détenir et de transporter sans autorisation un individu mort ou vivant. Nous demandons donc aux personnes qui trouverait des oiseaux affaiblis de contacter la LPO Aude (0468491212) ou le centre de soin temporaire de Sigean (0468485050) afin d’organiser le transport et la bonne réception des oiseaux.

Les oiseaux, flamants et autres espèces, sont très affaiblis par le froid. Ils n’ont souvent à disponibilité pour s’alimenter que les bordures de lagunes dégagées de glace, proches des chemins et routes. Aussi, il est demandé aux promeneurs de ne pas déranger les groupes d’oiseaux. Il ne faut pas tenter de capturer un flamant encore debout qui mettrait peut-être ses dernières forces dans cette échappatoire. Un flamant en difficulté est un flamant couché, blessé et groggy, ou encore un oiseau piégé dans la glace. Un appel au préalable à des spécialistes dans les centres temporaires est obligatoire.

De nombreux oiseaux ont déjà succombé à cette vague de froid. Les promeneurs trouveront malheureusement quelques dépouilles. Aujourd’hui, aucune dépouille n’est autorisée à être transportée. Aussi il est demandé de les laisser sur place ; tout en ayant, au préalable, vérifier que les oiseaux ne sont pas bagués. Si c’est le cas, relever les inscriptions sur la ou les bagues (prendre une photo si possible) et nous transmettre les renseignements, ainsi que la localisation précise de la dépouille.

Nous tenons à remercier toutes les personnes et structures qui nous ont déjà soutenu dans cette action de sauvegarde et espérons que les conditions climatiques permettront à l’avifaune et particulièrement aux Flamants roses de reprendre des forces."

Francis Morlon, Directeur de la LPO Aude - Dr Jean-Marie Péricard, Marianne Bancal, PNR de la Narbonnais

dimanche, 20 mars 2011

Que d'Eau ! Que d'Ô

l'album s'est étoffé avec de nouvelles photos prises ce jeudi, désolée pour le retard à les mettre en ligne. belle ballade aquatique à vous. tous

00:53 Publié dans intempéries, photo | Lien permanent | capendu | Commentaires (2) | Tags : capendu, intempéries, inondations, photos | |  Facebook |  Imprimer | | |

vendredi, 18 mars 2011

Aude mouille les roues des voitures près du pont route de Marseillette

Capendu, Aude, Inondation, Pont de Marseillette, MarseilletteS’il est un endroit à inondation bien connu des capenduciens c’est bien la route de Marseillette, c’est très souvent qu’en cas de très grosse pluie et d’une forte montée des eaux, Aude franchi le pas et vient s’étaler juste à l’entrée du pont qui mène à Marseillette côté Capendu. Et cette fois encore, elle n’a pas failli à la tradition et un imposant ruisseau franchi la route pour aller se répandre dans toute la vigne. A noter tout de même que certaines vignes du bord d’Aude sont surchargées par la pluie, la terre ne pompe plus cet afflue aquatique et le fleuve qui affleure à bien des endroits remonte par la terre. A noter que les nombreux travaux menés dans le cadre de la prévention pour risque d’inondation par la communauté de communes Piémont d’Alaric ont bien joué leur rôle, favorisant ainsi l’évacuation des eaux pluviales et limitant les risques encourus par les riverains.


Capendu, Aude, Inondation, Pont de Marseillette, MarseilletteQuelques imprudents ont quand même franchi le barrage aquatique, prenant ainsi des risques inconsidérés dont celui de noyer leur moteur.

              

vendredi, 08 janvier 2010

Trois petits flocons qui s’accrochent

capendu_neige.jpg
Elle tombe drue rue des Crozez.

Cela faisait longtemps qu'il n'avait pas neigé sur Capendu et voilà qu'en moins d'un mois, la neige s'invite deux fois sur le village et l'Alaric et qu'en plus elle a le mauvais goût de s'accrocher aux toits des maisons et aux jardins. Un froid quasi polaire a envahi les rues, même les enfants n'osent plus sortir jouer dans la neige, enfin jouer dans le petit centimètre de poudre blanche qui envahit doucement les rues du village. 

capendu_neige1.jpg
Envahi le parc Granel sans vergogne.

Pas vraiment de quoi  en faire une psychose, l'hiver a décidé de montrer qu'il est là bien présent, qui a osé parler « réchauffement de la planète » ? Pour l'instant, la planète France grelotte et Capendu avec elle.

capendu_neige3.jpg
Et soupoudre le clocher pour le décorer.

Alors à vos appareil photos, pas souvent que pareille aubaine se produit, autant en profiter pour en garder un souvenir.

23:02 Publié dans intempéries | Lien permanent | capendu | Commentaires (0) | Tags : neige, gel, froid | |  Facebook |  Imprimer | | |

dimanche, 18 octobre 2009

Piémont d'Alaric : une expo en « Mémoire du risque inondation »

piemontalaric_ppri_marseil1.jpg

Conscients des risques graves d'inondation encourus par son territoire, Piémont d'Alaric et ses élus ont décidé d'exposer tout ce qui a été fait par la communauté de communes en matière de prévention pour les risques d'inondation (PPRI).

Exposition qui a eu lieu dans les locaux de la mairie de Marseillette, et qui a été inaugurée par Robert Alric, président de la communauté, de Charles Mourlan, vice-président de la collectivité piémontaise en charge de l'aménagement de l'espace et de Michel Fouich, conseiller communautaire et maire de Marseillette en présence des jeunes écoliers du village.

piemontalaric_ppri_marseil2.jpgC'est sur une proposition du Syndicat mixte des milieux aquatiques et des rivières (SMMAR) et dans le cadre du Conservatoire de la mémoire du risque, que la communauté de communes a accueilli, les 5 et 6 octobre derniers, l'exposition itinérante qui visite tout le département. Le but principal de cette dernière est de maintenir la conscience de l'importance des phénomènes de crue, tant de petits ruisseaux, que de grands cours d'eau qui sont tous susceptibles de se gonfler démesurément au contact d'épisodes pluvieux cévenols comme ceux, de sinistre mémoire, qui ont atteint l'Aude en 1999 et détruit une bonne partie du département sur leur passage.

Abordés de manière exhaustive, les thèmes sur les rivières audoises, les inondations et les moyens mis en place pour s'en prémunir, sont présentés de manière à informer et sensibiliser le public et les élus sur les risques potentiels encourus. Cette exposition émane du plan d'action et de prévention des inondations et est financée par l'Etat et le programme européen Leader.

piemontalaric_ppri_marseil3.jpg

Une animation ludique et pédagogique sur le thème eau et inondation a été proposée aux jeunes écolier par l'association naturaliste Aude Claire.

Un pas de plus pour Piémont d'Alaric, qui depuis déjà quelques années s'est investie à fond dans le PPRI, en accord avec le conseil général de l'Aude et le SMMAR qui a mis à sa disposition un technicien chargé de la conseiller. La communauté de communes après avoir entretenu, réparé ses cours d'eau et mis en place les moyens nécessaires à sa protection territoriale, a décidé de former et d'informer sa population.

jeudi, 12 mars 2009

Massif de l'Alaric : les chasseurs déblaient les dégats de la tempête

capendu_acca1.JPGLes forêts de Capendu ont été décimées par la tempête de janvier. Les arbres, tombés à même le sol, obstruaient une bonne partie des sous-bois, dangereux pour les promeneurs et les chasseurs. Il était devenu nécessaire de les nettoyer. L’Association Communale de Chasse Agrée (ACCA) de Capendu a décidé de retrousser ses manches et d’aller déblayer la vingtaine d’arbres tombés.

capendu_acca2.JPGAussi ces jours-ci, Jean-François Pastor, leur président en tête, ils étaient une bonne trentaine de chasseurs à venir dégager chemins et futaies obstrués. Un beau civisme de leur part, prouvant une fois de plus qu’ils ne font pas que chasser mais qu’ils participent aussi au bon entretien du biotope hors période de chasse et sont les premiers à protéger les espaces naturels de la commune.

capendu_acca3.JPGA noter que les chasseurs au gros gibier en font de même et qu’ils ont pour l’occasion signé une convention d’entretien de l’Alaric avec la communauté de communes de Piémont d’Alaric.

11:31 Publié dans Echos, information, intempéries, Sport | Lien permanent | capendu | Commentaires (0) | |  Facebook |  Imprimer | | |

vendredi, 30 janvier 2009

Les modalités d'indemnisation pour catastrophe naturelle

La préfecture de l'Aude a adressé à la mairie de Capendu le communiqué suivant : A la suite de la tempête du samedi 24 janvier qui a traversé l’Aude, le préfet apporte les précisions suivantes sur les conditions d’indemnisation.

2008960158.jpgVotre voiture a été écrasée sous un arbre, votre maison ou votre mobilier ont subi des dégâts… Quelles sont les conditions pour être remboursé ? Que faire avant l’arrivée de l’expert de votre assureur ? Faut-il attendre une déclaration officielle de catastrophe naturelle pour être indemnisé ? Non. Votre contrat habitation contient obligatoirement une garantie tempête qui couvre tous les dommages causés par le vent (chute d’arbre, toit endommagé ou arraché, mobilier détérioré par la pluie suite à un dommage de toiture, etc.)

Suis-je couvert par mon assurance si mon véhicule a été écrasé par un arbre ? Il s’agit d’un cas de force majeure : la responsabilité du propriétaire de l’arbre (la municipalité, le département, un voisin…) n’est pas engagée. Vous êtes couvert par votre assurance tous risques, ou par l’assurance dommages de votre voiture, en général l’assurance incendie. La franchise incendie habituelle (en général autour de 150 €) s’appliquera. Vous n’êtes pas couvert si vous avez uniquement une assurance aux tiers. Les garanties tempête prévoient en général un remorquage si votre véhicule ne peut plus rouler. Contactez votre assureur.

Si ma maison a été touchée par la tempête, sous quelles conditions serais-je remboursé par mon assurance ? La garantie tempête couvre automatiquement le bâtiment principal de votre maison s’il a été endommagé (chute d’arbres). Les frais de déblaiement des arbres seront pris en charge dès qu’ils ont causé un dommage. Si la tempête a rendu votre maison inhabitable, votre assureur pourra prendre en charge les frais de votre relogement dans la mesure où votre contrat le prévoit (garantie frais de relogement), ou de gardiennage (frais de garantie assistance). Contactez votre assureur.

Ma cave, ma piscine ou le mobilier de ma maison sont-ils couverts par mon assurance ? Votre cave est automatiquement assurée. Contactez votre assureur pour les bâtiments annexes, piscine, véranda, clôture en dur etc. : ils sont en général assurés s’ils sont mentionnés dans le contrat. Le remboursement des dégâts aux bâtiments est basé sur la valeur de reconstruction. L’assureur prend en charge les montants des réparations sur la base d’un devis dès lors que celui-ci est validé par l’assureur et qu’il ne dépasse pas la valeur du bâtiment déclarée au contrat Votre mobilier est assuré dans les mêmes termes que pour un incendie. Certains contrats prévoient des remboursements en valeur à neuf, d’autres appliquent des coefficients de vétusté. La franchise varie suivant les contrats, mais reste, souvent, inférieure à 380 € . Elle est en moyenne de 150 à 200 €.

Que dois-je faire en attendant le passage de l'expert de mon assureur ? En fonction de la description des premiers dégâts, votre assureur vous dira si le passage d’un expert est nécessaire ou pas. En attendant, prenez toutes les mesures de sauvegarde nécessaires (mettre à l’abri votre mobilier, bâcher si cela est possible etc…) Pensez à prendre des photos des dégâts avant de prendre les mesures de prévention. Regroupez aussi tous les éléments de facture ou autres que vous auriez sur les biens endommagés. Si vous réparez vous-même partie ou totalité des dommages, conservez vos factures d’achat de matériaux : elles seront prises en compte par votre assureur. Déclarez le sinistre

Les délais à respecter : prévenez votre assureur le plus rapidement possible, par lettre recommandée de préférence ou rendez-vous immédiatement à son cabinet pour déclarer le sinistre qui vous a frappé. S'il s'agit d'un événement déclaré comme catastrophe naturelle (inondation, coulée de boue...), vous disposez de dix jours à compter de la parution de l'arrêté au Journal officiel pour effectuer cette démarche.

S'il s'agit d'un événement relevant de la garantie Tempêtes, vous disposez d'un délai de cinq jours pour effectuer votre déclaration.

Les documents à produire : pour établir votre demande d'indemnisation, il convient d 'adresser à l'assureur : un descriptif des dommages subis en précisant leur nature ; une liste chiffrée de tous les objets perdus ou endommagés. Pour attester de l'existence et de la valeur des biens détruits ou endommagés, vous pouvez produire tout type de document : factures d'achat ou de réparation, actes notariés, contrats de location, expertises, photographies...

Pour les biens professionnels, préparez l'attestation de propriété ou le contrat de location (pour les dommages immobiliers), un extrait du registre de commerce, les bilans et comptes de résultat des sept dernières années avec détail des comptes de charges et produits, le chiffre d'affaires de l'exercice en cours et des trois précédents (si vous avez souscrit une garantie perte d'exploitation ou un contrat de leasing).

Les mesures conservatoires à mettre en oeuvre : conservez les objets endommagés afin que votre assureur, ou l'expert qu'il aura désigné, puisse les examiner, et prenez toutes les mesures nécessaires pour éviter que les dommages ne s'aggravent (bâchage de la toiture endommagée...). Amenez, ou faites transporter votre véhicule endommagé chez votre garagiste (ou chez le garagiste agréé par votre société d'assurances) en indiquant à votre assureur le lieu où il peut être examiné par l'expert. Photographiez, dans la mesure du possible, tout ce qui a été endommagé. Votre assureur désignera, à ses frais, un expert professionnel qui fixera le montant des dommages en accord avec vous. Si les dommages sont tels qu’il est procédé à des déblaiements immédiats, efforcez-vous de conserver des justificatifs (photographies, films, vidéo, témoignages de voisins). Si ces dommages sont importants, voire très importants -atteinte à la structure de votre maison, perte de mobilier de grande valeur -, il vous est toujours possible de vous faire assister et conseiller, à vos frais, par un expert de votre choix. Votre agent d’assurances, ou courtier sera à même de vous conseiller utilement, au vu de l’importance des dommages subis et des garanties accordées par votre contrat, sur l’opportunité ou non de l’intervention d’un expert, et le cas échéant, sur le choix dudit expert.

Pour toute information complémentaire consultez le site : http://www.service-public.fr ou http://www.aude.pref.gouv.fr

11:20 Publié dans intempéries | Lien permanent | capendu | Commentaires (0) | Tags : indemnisation | |  Facebook |  Imprimer | | |