jeudi, 11 septembre 2014

PIEMONT D'ALARIC : Sortie de résidence de la Cie du Tintouin Dégingandé au Chai le 12/09 à 19h

le chai conspiration carmin annonce.jpg

La saison culturelle de Piémont d'Alaric recommence avec brio. En effet le vendredi 12 septembre prochain à 19h, sortie de résidence de la Cie du Tintouin Dégingandé. Le Théâtre du Tintouin Dégingandé a vu le jour en 2007. Il interroge les mécanismes dramatiques reliant la musique et le théâtre. La recherche est à la fois formelle et dramaturgique. C’est une alchimie entre la musique, le texte et le mouvement au service d’un sens commun, d’un questionnement : « Comment survivre dans une civilisation imposée ? ».

La Cie qui est en résidence du 5 au 12 septembre à l'espace culturel piémontais, le Chai à Capendu, présentera donc sa sortie de résidence ce vendredi. Un spectacle gratuit qui offrira en outre l'opportunité de discuter avec la compagnie autour de la découverte du texte de José Sanchis Sinisterra et d’une étape de travail. Une manière de découvrir les coulisses d’une création ! Venez poser toutes vos questions à la compagnie et à l’équipe du Chai ! 

Création en cours : Conspiration Carmin de Josés Sanchis Sinisterra

Il s'agit de l'histoire d'un pseudo agent secret, Marsal,en mission secrète pour sa secrète organisation. Avec son cellulaire il communique avec cette organisation mais aussi avec une jeune institutrice sur laquelle il a des vues. Le voilà projeté dans une histoire à tiroirs dans laquelle il doit assumer son métier, saboter le système économique et culturel dominant et obéir à sa dulcinée qui lui demande un sonnet acrostiche. Inutile de vous dire que sa vie se transforme vite en un tourbillon infernal. Il s’agit d’un texte qui dénonce avec humour et finesse les excès médiatiques qui orchestrent le nouveau village planétaire.

Info diverses

Attention la salle est petite, il est donc prudent de réserver le plus rapidement possible. Le Chai, Espace Culturel Intercommunal- 63 av. des Anciens Combattants - 11700 CAPENDU - Tél. 04 68 79 73 98 - Fax. 04 68 79 29 19 -

 

 

 

vendredi, 18 juillet 2014

PIEMONT D'ALARIC : Objectif Image 11 s'expose au Chai à Capendu

superbe exposition photos au Chai à Capendu où dix sept membres du club Objectif Image 11 Alaric exposent plus de 90 photos. Une manifestation qui reprend le travail photographique de l'année des membres de l'association. Galerie et salle d'exposition se prêtent à merveille à cette expo, éclairage, espace, tout est fait pour mettre leurs œuvres en lumières. Philippe Rappeneau, Président de la communauté de communes s'est dit fier et heureux d'accueillir le club dans ses murs, « il est intéressant que vous veniez au chai avec vos très belles photos, c'est vraiment différent de ce qu'on voit d'habitude ! ».

objectif image vernissage expo annuelle (11).JPG

Lucette Zoccarato, la présidente du club, devait souligner la chance que ce dernier avait de se situer sous le triple patronage d'Objectif Image, club issu de la Poste et de France Télécom, de Piémont d'Alaric et de la mairie de Capendu. « Nous somme la seule association rurale d'OI National, et nous avons la chance d'être logés gratuitement, ce qui n'est pas le cas pour les autres clubs ». Elle devait aussi préciser que l'an prochain OI National fêterait ses quarante ans à Hendaye et qu'il y aurait « des œuvres de chez nous » exposées durant toute la manifestation. 

objectif image vernissage expo annuelle (8).JPG

« C'est une grande fierté pour nous, car sur les 50 clubs OI, nous somme le seul village et seulement 21 membres. ». Les résultats sont là avec André Sampiétro sélectionné comme un des meilleurs auteurs français fin 2013 ainsi que huit photos retenues au salon national individuel de Bordeaux, sur 50 photos envoyées (Yannis Bautrait, Patrick Fichet, JM Garcia, Gérard Zoccarato).On l'aura compris, avec juste raison Lucette Zoccarato a tout lieu de se montrer fière des photographes de son club, car ils réussissent chaque année à avoir des photographies primées aux divers salons nationaux et internationaux auxquels ils participent. Ils sont même allés s'exposer au Visa Off de Perpignan où Patrick Fichet et Gérard Zoccarato ont été particulièrement appréciés. Sans oublier les membres du club qui voient leurs photos paraître dans de grande revue sur la photographie.

 

objectif image vernissage expo annuelle (10).JPG

Une bien belle exposition donc à voir absolument aux heures d'ouverture du Chai, du lundi au samedi midi. Attention cette exposition s'achèvera fin juillet avec la fermeture annuelle du Chai qui prend ses vacances d'été. A noter que les photographes du club participent aussi à diverses expositions à titre privé et à l'expo permanente du Café de la Terrasse à Capendu, qui en ce moment accueille les photos d'André Sicre.

vendredi, 27 juin 2014

La Maternelle s'expose au Chai

C'est une superbe exposition qui se tient en ce moment au Chai à Capendu. En effet l'espace culturel de Piémont d'Alaric accueille, et ce jusqu'à la fin du mois, les tableaux réalisés par de fabuleux jeunes artistes en herbe; les petits de la maternelle. Klimt, Klee, Picasso, Andy Warhol ou Matisse pour n'en citer que quelques uns, ont été les modèles des trois classes qui ont travaillé toute l'année au projet. Il s'agissait pour eux d’appréhender les couleurs primaires, complémentaires, noir et blanc. Un travail tout en douceur mené sur l'année scolaire, une bonne partie du matin pour les plus jeunes et de l'après midi pour les grands dans le cadre de l'enseignement des arts plastiques.

maternelle vernissage (24).jpg

Ce projet a concerné toutes les activités scolaires, il s'agissait de stimuler l'imagination des enfants par l'exemple concret en leur soumettant des œuvres de peintres modernes célèbres, faisant appel à diverses techniques picturales. Une réussite que cette exposition, les bambins ont su transcender les couleurs et les formes, ils n'ont rien à envier à leurs aînés. l'an prochain, ils poursuivront leur recherche sur les couleurs et les formes à travers le temps, de Tautavel à nos jours. Une mosaïque est  même en projet.

maternelle vernissage (47).jpg

Pour réaliser cet immense travail, Jérôme Cavarroc, directeur de l'école, et ses collègues ont emmené les enfants au musée Gibert, en visite au Chai, en classe transplantée artistique et leur ont fait faire des randonnées Land Art pour les stimuler et leur donner des pistes. Mais il s'agit surtout un grand travail quotidien qui est ainsi mis en valeur, « Cette exposition témoigne de l'imagination et de la sensibilité de vos enfants, et surtout de l'étendue de leurs compétences », devait préciser le directeur de la maternelle en soulignant que les œuvres étaient totalement réalisées par les enfants.

 

vendredi, 09 mai 2014

PIEMONT D'ALARIC : du « Tombeau d'Alexandre » à « La Banque », Julien Maffre fait de la BD comme on respire au Chai en Bulle

Piémont d'Alaric, Capendu, le Chai, Julien Maffre, La Banque

En exposition jusqu'au 6 juin prochain au Chai à Capendu, dans le cadre du « Chai en Bulle » Julien Maffre est un dessinateur de BD hyper doué qui dessine comme il respire. Totalement autodidacte, l'artiste a commencé à dessiner très jeune et pour son art s'en est donné les moyens en allant suivre les beaux arts à Perpignan. Ce castrait d'origine vit maintenant à Angoulême, capitale de la bande dessinée, ce n'est pas un hasard s'il a décidé de poser ses planches à dessiner dans cette ville, car « c'est un vivier de talents » dans lequel il a trouvé ses marques.

Piémont d'Alaric, Capendu, le Chai, Julien Maffre, La Banque

C'est tout naturellement qu'il est passé du crayon et de la planche à papier à la tablette de dessin numérique, « pour moi, le travail est le même, seul le support à changé » précise t'il. En effet, si le crayon n'a plus besoin d'être taillé, la magie du trait est toujours là, avec toutefois la possibilité de revenir, encore et encore, sur les décors ou les personnages qu'il peaufine à l'extrême.

Piémont d'Alaric, Capendu, le Chai, Julien Maffre, La Banque

Auteur du triptyque « le tombeau d'Alexandre », il a été recruté par les éditions Dargaud, et participe à une série de BD qui raconte une saga familiale, « La Banque », qui s'étend sur 200 ans. Il est l'auteur des deux premiers volumes avec pour scénaristes Pierre Boissery et Guillaume Philippe. L'éditeur de cette série a prévu 4 tomes pour commencer et c'est Julien Maffre qui a été choisi pour dessiner les deux premiers. En effet la particularité de cette saga est qu'elle sera le fruit de plusieurs dessinateurs. Le premier tome est d'ailleurs paru le 25 avril dernier, jour du vernissage de l'exposition à Capendu. 

Piémont d'Alaric, Capendu, le Chai, Julien Maffre, La Banque

Pour sa sixième année le Chai a décidé d'inviter ce dessinateur de génie qui avoue une nette préférence pour le XIXème siècle. Un amour qui le conduit à faire des recherches poussées et nécessite une grande rigueur dans sa prise de documentation. « Je suis heureux d'accueillir, ce dessinateur qui a été le premier invité du Chai en Bulle, une grande histoire d'amour avec lui» a souligné Philippe Rappeneau, lors de son discours d'ouverture de l'exposition. 

Piémont d'Alaric, Capendu, le Chai, Julien Maffre, La Banque

Une exposition à voir et à revoir pour sa précision dans le trait et la beauté de ces planches exposées qui présentent toutes les étapes nécessaires à la création d'une BD. Elle est ouverte aux heures d'ouverture du Chai, du lundi au samedi midi.

 

mardi, 18 mars 2014

PIEMONT D'ALRIC : Scène d'Enfance se pose au Chai à Capendu dès le 19 mars prochain

le chai scène d'enfance ubu roi.jpg

Dès sa création, la Communauté de Communes Piémont d’Alaric a fait le choix de diffuser des spectacles au jeune public afin de l'initier à la culture et de l'attirer vers le spectacle vivant. Cette année de nouveau, la communauté de  communes  recevra les spectacles de « scènes d’enfance 19 au 31 mars», avec un programme éclectique. Elle accueillera au Chai à Capendu, cinq spectacles allant de la marionnette aux théâtre en passant par divers concerts. 

Le 19 mars, à 18h30 ce sont des marionnettes qui viendront raconter une « Histoire de Papier ». Un écrivain absent, des livres entassés, une plume en arrêt et une corbeille pleine de papiers froissée, pour une histoire pleine de poésie dans un clair obscur dont le temps semble s'être suspendu. Le 21 mars à 19h cinq musiciens débarquent au Chai, les valises pleines de musique, d'humour et de magie pour un concert et ça devient vite pour le plus grand bonheur des petits et grands spectateurs « Le Grand Bazaz ».

le chai scène d'enfance -Si loin si hautpe.jpg

Le 25 mars ce sera du Théâtre avec Ubu roi qui narre de manière savoureuse l'histoire d'un rustre, roi enfantin et capricieux, sale et tyrannique flanqué d'une immonde mère qui le mène par le bout du nez. Le 26 mars retour des marionnettes avec «  Si loin si Haut ». Et si pour une fois, c’était Touki qui allait chercher du bois dans la forêt ? Grand-Bec va lui préparer un bon thé pendant ce temps-là. Mais le temps passe et l’angoisse monte..Touki est tout petit et grand –Bec s’inquiète…

Le 30 mars à 16h et 17h un spectacle gratuit de marionnettes, « Lune et Soleil » va vous ouvrir une petite fenêtre bleue comme le grand

ciel bleu sans limites, des formes arrondies, noires rebondissent au raz de notre nez…des cailloux jetés dans l’eau ?

Chaque année les spectables de Scène d'Enfance rencontre un énorme succès sur la communauté de communes. A voir en famille ils attirent toujours énormément de monde, alors prudence réservez vos places

Grande nouveauté pour les abonnés et les spectateur une billetterie est ouverte en ligne sur : http://lechai.piemont-alaric.fr. On peut dés à présent acheter son biller sans se déplacer- Le Chai, Espace Culturel Intercommunal- 63 av. des Anciens Combattants - 11700 CAPENDU - Tél. 04 68 79 73 98 - Fax. 04 68 79 29 19 - tarif unique 5€ sauf pour le 30 mars (gratuit)

 

jeudi, 13 mars 2014

PIEMONT D'ALARIC : Tartuffe par la Cie des Vagabonds à voir et à revoir sans modération

Le Chai tartuffe (13).JPG

Surprenant de réalité, ce Tartuffe, il n'a pris aucune ride et ce n'est pas l'interprétation fabuleuse de la Cie les Vagabonds qui va lui en donner. Avec une scénographie revisitée pour se rapprocher de ce que devait être celle de la première de Molière, les trois acteurs de la Cie réussissent le tour de force de faire oublier qu'ils ne sont que trois sur scène.

Le Chai tartuffe (8).JPGUne représentation de Noir Lumière, fabuleuse et originale, un texte, peu de décor et d'éléments scénographique et une distribution restreinte, qui se veut inventive, novatrice et accessible à tous. « Nous ne possédons pas le texte original de la première version » souligne Francis Azéma, le metteur en scène, en précisant ensuite qu'elle a totalement disparue après avoir été entièrement censurée dès la première représentation. C'est de cette version que la Cie cherche à rapprocher et à retrouver et qu'elle met en scène de belle manière.

Du Molière à l'état pur, qui reprend vigueur et se baigne ici sans complexe dans une cocasserie féroce. Trois acteurs fabuleux qui parlent Molière avec tous les paramètres de la jeunesse de notre temps. Que dire de cette Mariane, adolescente totalement moderne en pleine mutation, qui se cherche en vers et se trouve à travers un texte magistralement interprété. Tartuffe, Dorine, Valère, Mariane, frère, grand-mère, père et mère, toute une troupe de personnage résumée à trois acteurs fabuleux, Francis Azéma, Corinne Mariotto et Guillaume Destrem qui n'ont pour décors que des palettes et un sac de chiffon pour costumes. Rien de choquant dans cette scénographie très épurée qui met en valeur le jeu des acteurs et le texte mythique de Molières.

Le Chai tartuffe (12).JPGUn spectacle de choix et de choc que cette compagnie toulousaine a présenté dernièrement dans le théâtre du Chai à Capendu. Si il passe près de chez vous, surtout courrez y vite vous allez vraiment vous amuser et rire en vers et en travers.

 

 

samedi, 08 mars 2014

PIEMONT D'ALARIC : Sylvaine Martel et Coralie Agius magnifient leurs Terres Au Chai

 

En ce moment le chai accueille la superbe exposition « Terres ». De la « Terres », vue par deux artistes totalement différentes, Sylvaine Martel et Coralie Agius, un duo d'autodidactes dont le chemin s'est croisé il y a un an. Deux femmes dont la vision du travail des terres est totalement et différemment complémentaire.  Si une a fait le choix du gré et du raku et l'autre celui des émaux de cendre, elles ont en commun la passion de la terre cuite et une créativité exceptionnelle. L'exposition est installée au Chai à Capendu jusqu'au 11 avril prochain. A voir sans modération, vous allez adorer les coquelicots de Sylvaine et les poteries de Coralie.

le chai expo terre (58).jpg

 

 

 

Gré et Raku la passion de Sylvaine Martel 

Cette artiste dont l'atelier est situé à Villedaigne a la passion des fleurs et de la terre. « Vous savez c'est mon métier de travailler la terre » avoue cette ancienne horticultrice. A force de se promener dans ses entrailles, il lui est tout naturellement venu le désir de se plonger totalement dans cet univers qui est le sien en travaillant les argiles. Ce qui au début était un loisir s'est au fil du temps et de ses rencontres transformé en art à temps complet. Venue s'installer dans l'Aude elle donne naissance à une œuvre particulière, attachante dans laquelle ont retrouve ses passions pour les fleurs, les corps et la terre. De ses mains naissent des œuvres d'art , pures, épurées mariant raku, terres cuites et sculpture. « Je ne fais pas de poterie » affirme t'elle,  effectivement ce n'est pas de la poterie, ce sont des fleurs, tout un champ de coquelicots géants sur lequel veille des corps intemporels de femme et qu'éclairent trois magnifiques boules en raku. (Syl vaine Martel, 22 rue du Maroc à Villedaigne - funambule.e-monsite.com)

 

 

le chai expo terre (57).jpg

 

 

 

Coralie Agius ou la passion des émaux de cendre

Cette toute jeune conseillère en économie sociale et familiale a un jour décidé de « poser une pierre sur le chemin des possibles » en s'installant à Bize Minervois et de se consacrer toute entière à la poterie, une passion qui s'est transformée pour elle en évidence. Avec le désir de faire un break, elle part au Chili se ressourcer, et au fil de ses rencontres s'initie au travail de la terre et se forme à la poterie avec un artisan local. De retour à Lyon, elle continue sa formation dans un atelier où elle découvre et apprend l'art des émaux de cendre. Une rigueur du métier qu'elle acquiert au contacte du potier Emmanuel Estève durant son long apprentissage. La jeune potière fait alors le choix d'utiliser cette technique avec un talent certain. Nul doute que ses poteries, sculptures émaillées ne vous laisseront pas indifférents. Coralie Agius, 4 hameau de Cabezac à Bize Minervois - delacendreàlacouleur.fr )