http://www.lindependant.fr/aude/capendu/ http://www.lindependant.fr/aude/comigne/


samedi, 15 novembre 2014

Après le Tocsin du 1er Août marquant l'entrée en guerre, c'est solennellement que Capendu a honoré ses poilus de 14

 

Cette année les capenduciens sont venus très nombreux, plus nombreux que d'habitude honorer leurs poilus de 14 et commémorer ce 96ème anniversaire de l'Armistice du 11 novembre 1914. Une cérémonie solennelle aux accents particuliers à laquelle le village et ses élus ont particulièrement tenu à participer, enfants, jeunes, moins jeunes et corps constitués, ils étaient tous là pour entendre la lecture de la lettre de Kader Arif, lue par Alain Combettes, le Président des Anciens Combattants à l'issue du dépôt de la gerbe par deux jeunes sapeurs pompiers du centre de secours.

Capendu, Armistice du 11 novembre

Une commémoration qui a débuté dès le 1er Août dernier quand les cloches du village ont sonné le tocsin à la volée pour rappeler celui, funeste, qui il y a cent ans appelait les hommes du village à aller défendre leur Mère Patrie. Un tocsin qui retentira tous les 1er août jusqu'en 2018 selon la volonté marquée de Jean Jacques Camel et de son conseil de faire perdurer cet appel jusqu'au centenaire de l'Armistice. « Pour certains la guerre fût très courte, se terminant par la mort, et parmi eux, cinq capenduciens » a souligné l'édile lors de son discours.

Capendu, Armistice du 11 novembre

Il devait aussi retracer l'historique d'une guerre vécue de « chez nous, rappelant la gare de Narbonne, où les trains se succédaient sans interruption», des soldats qui partaient la fleur au fusil, « les inconscients » et citant aussi Louis Barthas, cet audois qui a raconté la guerre, sa guerre. L'élu a aussi souligné qu'il n'était jamais inutile « d'associer au 11 novembre les luttes quotidiennes pour combattre ce qui divise »

Capendu, Armistice du 11 novembre

Ils sont tombés au champ d'honneur : Auguste Mignard, tonnelier le 15/09/14 à Massiges (51) - Louis Mignard, tonnelier  le 20/08/14 à Vergaville (57) - Jean Picamilh, gérant de société le 03/09/14 à St Remy sur Bussy (51) - Eugène Séguy, cultivateur 15/12/14  à Massiges (51) et Irénée Vergnes, Cultivateur le 22/08/14 à Jamoigne en Belgique.

 

mardi, 02 septembre 2014

Le Tan de Capendu, un rendez-vous incontournable pour les amateurs de Braques Allemands

Tous les amoureux des Braques Allemands le savent, il est important de faire passer les Test d'Aptitude Naturelle (TAN) à leur chien, et si en plus ils réussissent le rapport à l'eau alors vous tenez peut être un champion. 2014 n'a pas dérogé à la règle, Fabienne et Rino d'Angelo, du Domaine du Framiré, ont organisé leur traditionnel TAN, et c'est à Capendu qu'il s'est déroulé, 

TAN 2014 (1).jpg

Vingt-quatre chiens ont été examinés par trois juges, Rino d'Angelo, Michel Sicre et Jean Subra, et dix-neuf ont été reçus, ce qui fait du cru 2014 un grand millésime. Il faut dire que Fabienne d'Angelo, organisatrice de la manifestation avait pris la précaution, quelques mois auparavant de  rappeler aux propriétaires qu'il était important, de connaître le règlement du Tan fourni en même temps que l'engagement. Elle leur avait aussi précisé que tout entraînement préparatoire sur oiseaux ne pouvait être que bénéfique et cela a porté ses fruits.

TAN 2014 (4).jpg

Le TAN réserve quelquefois de belles surprises, tel ce jeune braque d'un an, venu uniquement pour être confirmé et qui a non seulement réussi un excellent test mais a fait le meilleur rapport à l'eau de la journée.  Inès et Ice, frère et sœur de la portée de Darius des Granges de la Dombes et de Baila Morena ont été sacrés les meilleurs. L'oscar du plus jeune a été décerné à Iko, tout juste âgé de six mois, un chien issu de l'élevage du Domaine du Framiré.

TAN 2014 (3).jpg

L'après-midi était consacré à la détente et au rafraîchissement des participants au lac de Capendu pour un rapport à l'eau qui a eu, une fois de plus, un énorme succès. « Cette journée, rappelons-le, ne serait pas possible sans une organisation rigoureuse, l'aide active de l'Acca de Capendu, les infrastructures  de la Mairie de Capendu, le Conseil Général de l'Aude et la Maison de la Région, qui grâce à leurs dotations, permettent d'offrir à chaque participant un sac cadeau, je les en remercie » d

 

 

 

mercredi, 19 juin 2013

Capendu a majestueusement fêté le Braque Allemand à Poil Court

Tout a commencé par une AG de la Fédération Française du Braque Allemand, le samedi après midi à l'espace culturel du Chai. Une assemblée réunissant les membres du club venus de toute la France, participer à la grande messe canine du dimanche et qui s'est achevée par le plus convivial des banquets. Le lendemain, les Braques Allemands à Poils Courts ont été accueillis dans le parc des Figuères sous un soleil radieux. Ils étaient cent ving huit chiens à venir participer à la 35ème Nationale d'Elevage, manifestation canine organisée de main de maître par Fabienne et Rino D'Angelo, du Domaine du Framiré de Capendu

35eme nat eleva braque4 (28).jpgPour ce concours de beauté, les chiens ont été passés en revue complète, tout était étudié, le museau, les pattes, la cambrure du dos, la longueur de la queue et ce avec précision et beaucoup de minutie.....Et c'est le superbe Darius des Granges de la Dombes, appartenant à M. Sicre, qui a remporté le CACS de cette 35ème Nationale d'élevage. Il devance Goal de Champreval de Marie Marchand Ratier, qui obtient la RCACS. First, magnifique femelle de Marie Marchand Ratier remporte le concours chez les femelles devançant Diane de la Bruyère des Gâtine de C .Joseph, RCACS. Un concours très sérieux et auquel ont participé de nombreux amateurs de cette race canine, fiers de leur bêtes, souvent éleveurs, quelquefois chasseurs, mais toujours amoureux de leur chien et de sa prestance.

Une coupure repas à Midi a permis à tous les participants de se restaurer et de déguster la fabuleuse paella de William avant de reprendre la suite du concours qui s'est achevé en fin d'après midi.

35eme nat eleva braque4 (52).jpg

Après la beauté, les qualités de chasseur, qui seront mises en valeurs lors du TAN de Capendu qui réunira de nouveaux les braques allemands et leurs propriétaire pour un concours d' aptitude naturelle. Ce dernier se déroulera à Capendu le 6 juillet prochain., sur les terrains du chemin de Barthe, avec test d'aptitude naturelle, confirmation et rapport à l'eau.

mardi, 14 mai 2013

Le Braque Allemand à Poil Court en vedette à Capendu les 18 et 19 mai prochain

C'est un week-end canin de choc qui s'ouvre à Capendu les 18 et 19 mai prochain. En effet, à l'initiative de Fabienne et Rino d'Angelo, propriétaires du Domaine du Framiré, le Club Français du Braque Allemand (CFBA) organise son 35ème Nationale d'Elevage à Capendu. Toute une préparation qui a pris une bonne année, voire plus à Fabienne et Rino qui ont organisé la manifestation sur l'Aude, et ont obtenu le magnifique parc des Figuères, cadre idéal pour une journée de ce type et réunissant tous les paramètres nécessaires à sa réussite. Un cadre splendide dans lequel Braques et maîtres ne peuvent que se sentir bien. Rendez-vous a donc été donné au soleil pour que la manifestation soit parfaite.

capendu,35ème nationale d'élevage de braque allemand,rino et fabienne d'angelo

Tout un programme que le couple a peaufiné, ne laissant aucune place à l'improvisation.

Le samedi 18 mai est une journée totalement consacrée au CFBA  dont les membres ont rendez vous au Chai à 15h pour leur assemblée générale annuelle. A 19h ils sont invités, au vin d'honneur offert par la municipalité, d’Élevage, il sera suivi du Banquet de la Nationale 2013 avec remise des récompenses 2012. Cette année, les accompagnants qui ne souhaiteront pas assister à l'AG, bénéficieront d'un bus gratuit, qui dès 14h30 les emmènera visiter la Cité à Carcassonne.

Le 19 mai est totalement consacré aux Braques Allemands et l'accueil des exposants se fera à 7h45 (possibilité de petit déjeuner), à 8h ouverture du secrétariat (catalogues, cartons d'exposants et tickets repas), et du contrôle vétérinaire. c'est à 9h que débuteront les jugements avec le jury collégial pressenti. A 12h30 tous se retrouveront pour une grande paella avec tirage de la tombola. Dés 14h reprise de la Nationale avec présentation des Élites et reprises des jugements avec attribution CACS et RCACS. C'est à 16h qu'est prévu le jugement des lots d'élevage et de reproducteurs.

Une belle journée totalement consacrée au Braque Allemand à Poil Court et qui sera ouverte gratuitement à toutes celles et ceux qui souhaitent venir admirer les chiens.


samedi, 11 mai 2013

Défilé du 8 mai 1946 à Capendu, se souvenir pour que plus jamais l'innommable n'arrive

 

11 novembre (1).jpg

(2012 dernier défilé de Jean Audrain, à gauche de la photo)

Le nombre des anciens combattants va en diminuant d'année en année, à peu de jour de la commémoration du 68ème anniversaire de la victoire du 8 mai 1945, l'association capenducienne déplorait la disparition d'un des siens, Jean Audrain, le porte-drapeau de l'ARAC de l'Aude. Ils étaient peu nombreux, ces anciens combattants à défiler dans les rues de Capendu à aller au monument aux morts rendre hommage aux victimes de cette guerre innommable qui a endeuillé la commune et tout un pays, leurs effectifs s'amenuisent d'année en année. Porter drapeaux en tête, le cortège a suivi le président de l'Association des Anciens Combattants de toutes les guerres, Alain Combette.  En sa compagnie, élus et corps constitués, sapeurs pompiers, gendarmes et membres de l'Association Nationale de Réserve de l'Armée de l'Air ont assisté au dépôt la traditionnelle gerbe de fleurs devans la stèle capenducienne, dépôt auquel s'est rajouté celui d'une toute jeune enfant qui a posé la sienne tout à côté.

8 MAI 2012 (3).jpg

Après le très émouvant chant des partisans, interprété par Yves Montant, le président Combette devait lire le message d'de Kader Arif, Ministre délégué aux Anciens Combattants, lecture au cours de laquelle l devait citer un texte extrait de « l'Armée des Ombres » de Joseph Kessel, retraçant la lutte de ceux qui n'ont jamais voulu baisser les bras. Lettre qui se termine par un appel à la paix, en cette année de la Résistance, qui se veut hommage aux hommes et femmes qui ont volontairement et librement choisi de sacrifier leur vie pour leur patrie.

Robert Marcault pour Mireille et Claude (69).jpg

Mireille et Claude deux innoncentes victimes de la folie des hommes.

« A ceux qui s'interroge, qui doute, tout leur raconter, ne rien oublier, nous n'en n'avons pas le droit » devait souligner, Jean Jacques Camel, le maire, qui martelait avec vigueur «  raconter l'histoire de ces justes qui ont caché et protégé des vies humaines en danger, celle des soldant français refusant de baisser les bras et continuant la lutte », mais il devait aussi demander à ne pas oublier, celles et ceux qui par leur comportement et leur collaboration ont favorisé l'innommable et conclure par «  A ceux qui ne comprennent pas, je raconterai l'histoire de la famille Marcovici ». C'est par un hommage à Jean Audrain que c'est achevée la cérémonie.



mercredi, 08 mai 2013

Ne les oubliez pas : Elle s’appelait Claude, elle s’appelait Mireille, on ne leur a pas laissé la chance de grandir

Robert Marcault pour Mireille et Claude (69).jpg
Mireille et Claude, deux fillettes sacrifiées sur l'autel de la haine de l'autre

Claude et Mireille, deux petites filles, l’une de 6 ans, l’autre de 13, deux visages radieux, souriants, heureux, que ne sont pas prêts d’oublier les très nombreux capenduciens venus se souvenir ce vendredi 29 juin 2012. Ils avaient rendez-vous avec l’Histoire, leur histoire, celle de leur enfance. Une histoire qui par la folie des hommes a pris une coloration manichéenne. Claude et Mireille, cela pourrait être un joli conte de fée, elles vivaient heureuses avec Papa Manus et Maman Paule, elles riaient avec leurs grands frères Edgard, 18 ans et Robert, 15. Mais, car il y avait un mais, ils avaient, aux yeux de certains, le grand malheur d’appartenir à un peuple honni par tout le régime nazi qui avait juré de le détruire. Ils étaient, les « dangereuses émanations d’une race » qu’il fallait à tout prix éliminer, puisque le führer l’avait dit !

gare de capendu en 1920.jpg

Il n’y avait malheureusement pas que les allemands qui pensaient cela en 1944, puisque un jour de mai, la famille fut dénoncée, arrêtée sans ménagement pour être envoyée, sans compassion, sans un sentiment de pitié ou d’égard pour le tout jeune âge de Mireille et Claude, mourir dans les plus horribles conditions. Il fallait que rien ne puisse plus rappeler qu’elles avaient un jour existé.

 

grand rue à capendu.jpg

Auschwitz-Birkenau, telle était leur dernière destination, un lieu d’abominations, inhumain, terrible. Elles s’appelaient Claude et Mireille Marcovici et étaient capenduciennes. Comme les 11400 enfants déportés de France, elles ont été assassinées uniquement parce qu’elle étaient nées : chambres à gaz et fours crématoires resteront pour toujours la honte de l’humanité et des démocraties endormies.

place de la mairie écoles.jpg


Si les capenduciens étaient choqués par ce qui s’était passé dans ce joli petit village si tranquille, il leur a fallu attendre Robert à son retour de l’enfer en 1945, accueilli par le docteur Fernand Laffont, pour comprendre que plus jamais les rues et ruelles ne résonneraient de leurs rires heureux. De cette famille martyre, dont les noms pour quatre de ses membres sont inscrits sur le Monument aux Morts de la mairie, et dont deux rues du village portent le nom, seuls sont revenus Robert et Edgard son aîné récemment disparu, tous deux marqués à vie dans leur âme et leur chair.


Ce 29

avenue de la leurde -rn113- croisement conche.jpg

juin 2012, à 14 h Robert et les siens étaient présents pour assister au dévoilement de la plaque à leurs noms éclairée de leurs deux jolis sourires car enfin on allait à l’initiative de la Municipalité « nommer » cette salle de classe qui fut la leur au temps où la mairie était l’école du village.

 

Robert Marcault pour Mireille et Claude (6).jpg

Si les capenduciens et nombreux invités étaient heureux de la présence des élus, préfets, et officiels, la seule personne qui mobilisait l’attention, c’était Robert. Chacun autour de lui, timidement, impressionné par ces retrouvailles qu’ils n’osaient même plus espérer, un par un, faisant fi de tout le décorum d’une telle cérémonie ont entouré Robert et l’espace d’un instant, un instant seulement, les larmes aux yeux, ils ont revécu les moments heureux de leur jeunesse. Les cœurs battants d’émotions, l’enfant du village était enfin de retour. Les discours, la cérémonie prenante sur les mêmes lieux 68 ans après… il leur tardait de récupérer leur copain d’enfance pour reparler avec lui des temps heureux « laissez le nous encore un peu », et c’était un réel plaisir que de voir ces visages marqués par des années de vie, redevenir ceux des enfants de 1944. Pure joie que de voir le visage illuminé d’émotion de Robert, le « militant de la mémoire » qui avait retrouvé ses copains d’alors.

Ne les oubiez

La plaque dévoilée et la salle baptisée « Mireille et Claude Marcovici » restera à tout jamais la marque de leur présence dans ce village de Capendu.

mardi, 23 avril 2013

Flashmob et solidarité à fond pour les jeunes capenduciens

capendu,fête de la tolérance,flashmob

Cela fait maintenant des mois que les jeunes capenduciens se sont mis à la préparation de la soirée Solidarité et Flashmob du 30 avril prochain qui aura lieu sur le stade de Capendu à partir de 19h30. Cette soirée de la solidarité est organisée dans le cadre de la fête de la Tolérance organisée par le service jeunesse de Piémont d’Alaric.

Avec le souhait profond de mettre en valeur toutes les actions qu’ils ont faites pour combattre la misère, ils ont décidé de jongler entre sérieux et festif tout au long de la manifestation. Une journée qui débutera à 16h avec des tables rondes sur l’engagement des jeunes dans les associations avec témoignages de jeunes de la Junior Association et du Conseil Municipal des Jeunes et du Service Civique.

capendu,fête de la tolérance,flashmob

A 18h30 la projection du film retraçant l’année solidaire des jeunes capenduciens, réalisé avec l’aide précieuse de Pascale Attalah de RGA Prod, assurera un super voyage entre fiction et réalité et même télé-réalité.

A 19h30 Flashmob géant sur le stade, gigantesque manifestation qui a été préparée par Marine Noirault et Lisa Henry qui, outre faire travailler tous les apprentis danseurs tous les mercredis à partir de 16h au foyer culturel, ont même mis en ligne une vidéo permettant de répéter la chorégraphie en visionnant directement la vidéo ci-dessous

Une grande soirée disco animée par DJ Pablo et stand restauration qui clôtureront la journée de la Tolérance capenducienne.