http://www.lindependant.fr/aude/capendu/ http://www.lindependant.fr/aude/comigne/


dimanche, 05 avril 2015

Super Voyage en Espagne pour les collégiens

Retrouvez gratuitement cet article sur lindependant.fr - La chronique de votre commune change  d'adresse. un clic Ici:  http://www.lindependant.fr/aude/capendu/ et retrouvez y la vidéo 

 

collège de l'Alaric voyage espagne6.JPG

 

vendredi, 03 avril 2015

Les collégiens ont rencontré Charlotte Bousquet pour « D'un livre à l'Aude »

Retrouvez gratuitement cet article sur lindependant.fr - La chronique de votre commune change  d'adresse. un clic Ici:  http://www.lindependant.fr/aude/capendu/ (vidéo en ligne)

collège alaric rencontre écrivaine (6).jpg

mardi, 17 mars 2015

PIEMONT D'ALARIC : Alaric Togo a présenté son association devant une assistance clairsemée.

  vous pouvez retrouver cet article et divers information dans ma web chronique sur le lien suivant : http://www.lindependant.fr/aude/capendu/alaric togo douzens (1).JPG

Dernièrement l'association Alaric Togo s'est présentée aux piémontais et à leurs élus. Peu de monde avait fait le déplacement, c'est donc une soirée intimiste qui s'est déroulée devant les élus de Capendu, Douzens et Comigne ainsi que Robert Alric, le Conseiller Général du canton et une poignée de spectateurs. Isabelle Delahaye et Michel Seguy ont fait une présentation des plus intéressantes des activités humanitaires d'Alaric Togo au sein du village de Missawomé.

 

alaric togo2.jpg

Les cubisafes ont permis de protéger la commune du choléra


Présentation assortie de photos et d'explications précises des actions fortes menées par cette dynamique association qui se dévoue pour donner des chances de scolarité aux jeunes togolais. En 2014 de nombreux projets ont été menés à bien avec l'installation d'un mini « centre aéré » pour les enfants du village, la construction du lycée, en dur, prolongeant ainsi la celle du collège en dur. Elle a aussi offert des  cubisafes pour filtrer l'eau de boisson du village, et vu que ceux remis l'an passé sont bien utilisés et auraient même permis au village d'éviter le choléra qui a sévi dans les villages environnants.

alaric togo3.jpg

Avec comme objectif principal de privilégier la sécurité sanitaire des établissements scolaires, l’association a installé deux toilettes sèches lors de son intervention de Noël 2014, travail mené par Juliette Fraisse et son père André. Mais si les actions sont avant tout la scolarisation des enfants du village, l'association n'est pas arrivée les mains vides à Missawomé. En effet trente tables-bancs ont été offerts aux lycéens qui peuvent travailler dans la partie construite grâce aux dons de nombreux sympathisant et amis piémontais qui ont fourni l'aide financière nécessaire à la poursuite des travaux. Travaux auxquels ont d'ailleurs activement participé les membres d'Alaric Togo.

Ils ont ensuite présenté les projets 2015 qui seront majoritairement axés sur le lycée avec la construction de 2 salles supplémentaires et l'envoi de jouets et de livres pour le centre aéré. Il est évident que l'eau potable est un besoin crucial là-bas et l'association réfléchi à un meilleur accès à l'eau potable pour le dispensaire situé dans le village voisin.

jeudi, 05 mars 2015

Rencontres avec les lycéens carcassonnais pour les 3ème du collège

collège de l'Alaric ambassadeurs (1).jpg

Le passage au secondaire est une chose importante que le collège de l'Alaric a décidé de matérialiser pour ses classes de troisième. En effet le 26 février dernier, dans le CDI, il a été organisé une rencontre avec les ambassadeurs des lycées de Carcassonne. En effet des lycéens de Jules Fil, Charles Cros et Charlemagne sont venus présenter les filières de leurs établissements. Ils ont aussi évoqué leur vie de lycéen ainsi que de tout ce qui la compose, bus, internat, cours, foyer, devoirs .....

collège de l'Alaric ambassadeurs (2).jpg

Une présentation qui a vivement intéressé les élèves de l'Alaric et lors de laquelle ils ont posé de très nombreuses questions. Il faut dire que le passage au Lycée n'est pas une chose anodine, il matérialise aussi le passage de la pré-adolescence à l'adolescence  et les prépare à devenir de jeunes adultes conscients. Une étape nouvelle dans leur scolarité qui leur donne une certaine autonomie dans leur manière d'étudier, fini les heures de cours encadrées lors desquelles tout le monde prend ses cours exactement de la même manière, maintenant il leur faudra faire preuve d'une organisation toute différente et personnelle pour leur travail scolaire.

collège de l'Alaric ambassadeurs (3).jpg

Ces « ambassadeurs », eux même élèves, ont répondu aux nombreuses questions que leur ont posées les élèves des classes de troisième de Capendu. Des rencontres qui se sont déroulées par ateliers et petits groupes et qui leur ont permis de s'exprimer et de questionner leurs aînés. Tout le monde a apprécié ce moment d'échanges qui permet aux collégiens de s'informer et de prévoir leur orientation. Cette action a été initiée et préparée par leur conseillère pédagogique Mme Ifcic, le principal M. Dussargues et les professeurs principaux, Mme Hoang, M. Gounelle, Mme Sune et Mme Cabrol.

 

VOUS POUVEZ RETROUVER CET ARTICLE DIRECTEMENT SUR L'INDEPENDANT NUMERIQUE EN SUIVANT CE LIEN : http://www.lindependant.fr/aude/capendu/

 

 

 

lundi, 02 mars 2015

Les collégiens de l'Alaric ont construit un Hôtel à Insecte.

Retrouvez gratuitement cet article sur lindependant.fr - La chronique de votre commune change  d'adresse. Vous pouvez désormais la retrouver directement en cliquant ici :

 http://www.lindependant.fr/aude/capendu/

vendredi, 30 janvier 2015

PIEMONT D'ALARIC - D'artiste à Elèves, le groupe « Strange Enquête » aux manettes pour les collégiens de l'Alaric

 

Piémont d'Alaric pour qui « la culture ne s'explique pas, mais s'expérimente, se ressent et se partage » a lancé une 10ème opération flamboyante d'Artistes à Elèves. Un projet qui réunit toutes les classes de 3èmes de Capendu, de Trèbes ainsi qu'une classe du collège Jules Verne de Carcassonne. Cette année c'est le groupe « Strange Enquête » qui intervient sur les collèges de l'Alaric et Gaston Bonheur et Prime Vers Crew à Jules Vernes.

_DSC3201.jpgPour les collégiens de l'Alaric tout vient de commencer par une rencontre avec les artistes pour les 4 classes de 3ème du collège. Une rencontre qui a débutée dès le matin par un mini concert de Strange Enquête destiné à présenter aux collégiens la manière de travailler de Jérôme (chanteur, parolier) et Manu (contrebassiste). Deux autodidactes dotés d'un immense talent qui ont l'art et la manière de le communiquer aux jeunes. « Dire les mots, et ça commence à exister » devait souligner Jérôme, le chanteur, en préambule à son cours magistral sur la meilleure manière de créer et rédiger un texte de chanson. Avec Manu, ils leur ont parlé « anaphore », « portrait », leur ont donné toutes les clés pour réussir de belles chansons. 

Il s'agit maintenant pour les collégiens d'écrire leurs propres textes en suivant les pistes données par les deux artistes et de les leur soumettre lors d'une prochaine rencontre. Un travail qu'ils feront sous la houlette de leurs professeurs, Audrey Cabrol et Mathilde Rouquette.

_DSC3193.jpg

Les thèmes retenus pas les jeunes seront de toute évidence pris dans leur vie, ils exprimeront leurs goûts, leurs colères et leurs joies. Nul doute qu'ils décortiqueront sans fausse pudeur leurs heurs et malheurs et leur vision d'un monde d'adultes quelquefois incompréhensible.

_DSC3197.jpg

Le 27 février, ils auront droit à un concert des « Strange Enquête » en avant-première au spectacle du soir, et c'est sans nul doute avec un immense plaisir qu'ils iront au Chai applaudir « leur » groupe fétiche de l'année. Ensuite ils se retrouveront tous au Chai courant juin, en compagnie des artistes, pour présenter « leur spectacle » à eux, celui pour lequel ils vont maintenant travailler sans relâche.

 

mercredi, 17 décembre 2014

Le Soldat Barthas raconté aux collégiens par son petit fils

Dernièrement Georges Barthas et son épouse Annie sont venus au collège de Capendu à la rencontre des classes de 3ème, raconter la vie et leur souvenir de leur grand père Louis Barthas, tonnelier à  Peyriac Minervois . Ils venaient tous deux, au nom de leur mémoire familiale, leur raconter la guerre de 14/18 vue de l'intérieur. En effet  Louis Barthas, mobilisé au 280e régiment d'infanterie de Narbonne avec le grade de caporal combattit dans les secteurs les plus dangereux du front. Une guerre dont il sorti vivant et marqué à jamais.

Capendu, Louis Barthas, Collège de l'Alaric

Jour après jour et notes après notes, il racontait « son front » à son épouse bien aimée à qui il adressait une lettre chaque jour que celle-ci conservait précieusement. De retour chez lui, en février 1919, il reprit ses notes et en rempli 19 carnets, sa thérapie à lui pour l'aider à supporter les horreurs de ce conflit.  Pour que jamais il ne soit oublié, il le racontait encore et encore à tous et surtout à ses enfants et ses petits enfants fiers de leur grand père.  Les carnets de guerre de Louis Barthas, tonnelier, 1914-1918 (Éditions François Maspero, Paris). ont été édités en 1977 par ses descendants. « Vous savez, ils ne sont pas restés dans un grenier, ses notes ont toujours fait partie de la famille » souligne sont petit fils en précisant, « je me rappelle bien de lui, j’avais 22 ans quand il est mort ». 

C'est cette histoire que les collégiens sont venu entendre. Une rencontre avec l'histoire vivante qui mettait un point d'orgue à un tout un travail mené avec les classes de 3ème dans le cadre de leur programme scolaire. Avec leurs professeurs et leur documentaliste. Ils ont ainsi vu la pièce« 1914/1918 bleu sombre horizon » par la Tripe du Bœuf, se sont rendus aux Archives Départementales participer à des ateliers sur des lettres de poilus et visiter le musée MIlitaire de Floure.

Capendu, Louis Barthas, Collège de l'Alaric

Une conférence débat que les adolescents ont écouté attentivement posant de nombreuses questions auxquelles les deux conférenciers ont répondu soulignant que «  nous ne sommes par des professeurs d'histoire, nous venons vous transmettre le message de paix de notre grand père ».